XRP-XRP

Que penser de Ripple ?

Trading du CoinTrading du Coin

S’il est une cryptomonnaie qui divise les avis plus que toutes les autres, c’est très certainement le XRP de Ripple. En tant que débutant, vous vous demandez certainement pourquoi très peu de médias spécialisés dans les cryptomonnaies font référence à Ripple, contrairement à la presse à grand tirage. La réponse est très simple : le protocole Ripple propose une cryptomonnaie spécialement conçue pour faciliter les transactions interbancaires transfrontalières. Pour faire court, Ripple (ou plus précisément le XRP) est la cryptomonnaie des banques. Un comble idéologique, puisque le livre blanc de Bitcoin, pionnier de la cryptomonnaie, entend précisément créer un système entièrement décentralisé de sorte à pouvoir s’émanciper du système bancaire. Nous chercherons cependant ici à donner un avis objectif sur Ripple, en tenant compte de l’ensemble de ses caractéristiques pour motiver nos arguments.

[coin-widget id=”xrp”]

Voir aussi : 10 cryptomonnaies prometteuses

Ripple en bref

Définition

La solution Ripple (ou RTXP, pour Ripple Transaction Protocol) est créée par la start-up Ripple Labs, fondée en 2012. Ripple n’est pas une cryptomonnaie, mais un réseau de paiement interbancaire dédié aux paiements transfrontaliers. La cryptomonnaie de Ripple est le XRP. Par assimilation simpliste, nous faisons généralement référence à Ripple pour désigner sa cryptomonnaie XRP.

Ripple ne s’adresse pas à des particuliers, mais à des institutions, en particulier les banques.

Objectif

L’objectif de Ripple est de diminuer les coûts, mais aussi la vitesse des transactions internationales. Actuellement les transferts bancaires internationaux prennent environ 3 à 6 jours et il demeure un réel manque de transparence sur les frais de transactions et le statut du transfert.

Produit

Le token de Ripple est un simple support d’échange sur la plateforme Ripplenet. Ripple concurrence Swift, qui gère la communication des échanges financiers standardisés de plus de 11 000 organismes. Swift ne réalise pas de transactions, mais se positionne comme un tiers de confiance pour faciliter et tenir un registre des flux financiers. Outre la lenteur de son réseau, on lui proche un manque de sécurité, qui a valu la perte de 80 millions de dollars à la FED en 2016.

Ripple se positionne comme une alternative très sérieuse à Swift, avec de nombreux avantages : la solution est à la fois plus rapide, plus sécurisée, et plus flexible, tout en étant moins chère. Le réseau compte aujourd’hui plus d’une centaine de clients, dont plusieurs banques très influentes (Santander, UBS, Crédit Agricole, ou encore American Express).

Il n’est pas obligatoire de posséder du XRP pour utiliser le réseau Ripple. Cependant, l’utilisation du token contribue à réduire davantage encore les coûts de transaction, et est donc encouragée.

Protocole de consensus

Les tokens de Ripple ont tous été pré-minés à son lancement. Son protocole Inter Ledger Protocol (ILP) Validador coordonne les registres des différentes banques pour pouvoir organiser un transfert simultané. La réalisation du consensus s’effectue ensuite selon les règles du « Byzantine Fault Tolerance ».

Avantages et inconvénients de Ripple

Les avantages de Ripple

  • Ripple propose une solution très efficace pour accélérer les transactions interbancaires, qui peuvent désormais s’effectuer en 2 à 5 secondes.
  • Ripple est plus sécurisé que Swift et permet de réduire considérablement les commissions des transactions internationales.
  • Pour l’instant, très peu d’entre nous se contentent uniquement d’échanger en cryptomonnaies. Nous sommes encore bancarisés et nous avons tous un intérêt à voir Ripple gagner du terrain auprès des banques pour profiter de cette solution.
  • Ripple est une monnaie peu volatile, car centralisée.

Les inconvénients de Ripple

  • Ripple renforce la position des banques, en mettant à leur disposition une technologie de blockchain efficace en réponse à l’écosystème décentralisé des cryptomonnaies.
  • Les tokens sont pré-minés, il n’existe donc aucun mécanisme de récompense possible pour ceux qui souhaitent participer à la sécurité du réseau.
  • Ripple est totalement centralisé, puisque sa fondation contrôle la mise sur le marché des tokens et en possède l’essentiel. Son mode de gouvernance s’éloigne totalement de l’idéal libertarien de la cryptomonnaie.
  • Le token XRP est encore très peu utilisé, malgré le développement du Ripplenet. Il est donc compliqué d’envisager une augmentation significative de sa valeur tant que la priorité continue d’être donnée aux échanges en monnaie fiat.

Notre avis sur Ripple

Sur le plan purement technologique, il faut reconnaître à Ripple la qualité de son architecture et une efficacité notoire pour faciliter et accélérer considérablement les transactions interbancaires. Il s’agit certes d’un avantage pour les banques, mais aussi toutes les entreprises multinationales effectuant chaque jour des opérations transfrontalières, et dont la trésorerie est actuellement victime de la lenteur des transactions. Ripple peut donc bel et bien avoir une portée significative pour améliorer la gestion de trésorerie d’un très grand nombre d’organisations économiques.

Mais émettre un avis complet sur Ripple implique surtout de prendre position sur le plan idéologique. Ripple permet aux banques d’exploiter à leur avantage une technologie initialement prévue pour les contourner. L’avis que s’on se fait de Ripple dépend finalement de nos convictions les plus profondes : choisissons-nous d’être anti-système en définissant activement les nouvelles règles de confiance d’une société décentralisée, ou laissons-nous le système actuel gagner davantage de terrain ?

Entre conviction et soumission, il convient de trouver un juste équilibre de pragmatisme pour ne pas tomber dans un idéalisme naïf.

Ripple renforce-t-il la position des banques ? Assurément. C’est la raison pour laquelle nous avons de franches réticences à la considérer comme un beau projet de cryptomonnaie, puisque sa gouvernance va profondément à l’encontre des principes révolutionnaires proposés par Satoshi Nakamoto.

Pour autant, nous devons garder à l’esprit que l’émancipation des banques et du système actuellement basé sur les tiers de confiance prendra du temps. Il est illusoire de s’attendre à ce que les cryptomonnaies prennent brutalement le pas sur les banques pour déconstruire instantanément un système profondément inscrit dans le fonctionnement de nos sociétés modernes.

Par ailleurs la progression de Ripple n’est pas un frein à la progression parallèle des cryptomonnaies décentralisées, qui ne s’adressent pas aux mêmes franges de la population.

Si vous rejoignez une communauté de passionnés de cryptomonnaies, ne vous hasardez pas à présenter le projet Ripple comme une solution révolutionnaire – à proprement parler, elle ne l’est pas, y compris sur le plan technologique : elle simplifie seulement un processus en concurrençant une solution dépassée.

Si vous cherchez cependant à expliquer à votre grand-mère pourquoi la cryptomonnaie n’est pas une lubie de geeks anarchistes, l’exemple de Ripple pourra parfaitement illustrer votre propos.

Lire aussi :

Notre avis sur le Bitcoin

Notre avis sur Ethereum

Notre avis sur Neo

Notre avis sur EOS

Notre avis sur Lisk

Notre avis sur Cardano

Notre avis sur Stellar Lumens

Notre avis sur IOTA

Notre avis sur Tron

Ripple (XRP)

Les plus

  • Accélération des transactions interbancaires
  • Plus sécurisé que Swift
  • XRP peu volatile

Les moins

  • Renforce la position des banques
  • Token pré-miné
  • Centralisation
  • XRP très peu utilisé
Floriane B
Déconstruire les codes en rendant à l’Homme ce qui lui appartient. L’idéal libertaire des cryptomonnaies est inscrit dans mon ADN et je ne pouvais qu’être séduite par l’esquisse de ce nouveau monde.

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Laurent Boukhadcha
Invité
Laurent Boukhadcha

le XRP n’est pas centralisé.

fahim
Invité
fahim

le xrp et centralisé à 55% et plus le temps passe et moins il sera centralisé ripple libéré des xrp de l’escrow tout les mois et de tout façon plus y’aura de Holder moins il sera centralisé par ripple d’un autre point de vue ont peux dire que aucun crypto et décentralisé il suffi que 1-10 baleine acheté plus de 50% de n’importe quelle crypto et elle sera plus centralisé tout les crypto sur le long terme sont destiné à ne plus être décentralisée et franchement 75 % des gens en ont rien à foutre si ont fait fortune grâce au crypto centralise ou pas tout le monde s’en fou le btc à était créé à causse de la crise de 2008 et de la très mauvais gestion des banque et aussi pour avoir une certain liberté avec sont argent en cas des crise mais arrête de rêve aucun gouvernement… Lire la suite »