Que penser de la blockchain Ardor (ARDR) ?

Trading du CoinTrading du Coin

Ardor (ARDR) est l’un des pionniers en matière de BaaS (blockchain as a service). Depuis le lancement du testnet, elle a su s’imposer de manière pérenne dans le top 100 des cryptomonnaies. Avec leur nouveau projet, les créateurs de la plateforme open source NXT, aspirent à fournir des solutions blockchain clés en main aux entreprises et institutions. Ardor entend aller plus loin que Nxt en palliant à certains de ses problèmes avec notamment son premier projet Ignis. Ardor arrivera-t-il à surpasser les difficultés de la blockchain Nxt ? Voici notre avis sur Ardor.

Qu’est-ce que la blockchain Ardor ?

Définition

C’est à Jelurida que nous devons Nxt, Ardor et Ignis. L’équipe de Jelurida est l’une des plus expérimentées en termes de développement blockchain. Assemblé en 2013, ce groupe œuvre à la création de BaaS depuis presque 5 ans.

En réponse aux problèmes de scalabilité rencontré avec Nxt, l’entreprise a changé de direction et veut proposer un service blockchain scalable massivement.

Jelurida Team Members

Objectif

Le mot d’ordre d’Ardor est simple : proposer une blockchain scalable pour les entreprises, les gouvernements et les banques. Pour mieux comprendre cet objectif, il convient de revenir à la genèse d’Ardor et a l’ICO de Nxt.

En 2013, Nxt n’a levé que 6000 $, et malgré cela les fondateurs du projet ont maintenu l’entreprise à flot pendant plusieurs années pour créer Nxt : la première blockchain codée sans emprunter au code de Bitcoin. Nxt fut aussi l’une des premières blockchains à implémenter le concept de Proof of stake.

Toutefois, si Jerulida a créée Ardor c’est parce que la blockchain Nxt, bien que pionnière, n’était pas exempte de défauts. L’augmentation de l’utilisation de la blockchain Nxt a suscité un engorgement du réseau après quelques mois seulement. Il était nécessaire de télécharger plusieurs centaines de gigaoctets de données de transaction pour mettre en place un nœud.

Ardor reprend toutes les fonctionnalités de Nxt, mais change la méthode d’implémentations de nouvelles chaînes, tout en ajoutant de nouvelles options. La rapidité d’implémentation et les possibilités de personnalisation étendues font d’Ardor un partenaire de choix pour les entreprises privées qui évoluent dans des secteurs hautement concurrentiels.

Produit

Ardor fonctionne sur la base d’une architecture comprenant plusieurs chaînes. La chaîne principale, celle d’Ardor, est une chaîne très simple pensée pour la sécurité et la rapidité des transactions. À cette chaîne nommée parent-chain peuvent être ajouté des sidechains, les child-chain.

Comment Ardor fonctionne et résout ces problèmes 1

Lorsque vous voulez implémenter un nouveau projet sur Ardor il vous suffit donc de créer une chaîne enfant, qui possédera les mêmes fonctionnalités que la chaîne parent. Ce modèle d’architecture blockchain nécessite donc la création d’une child-chain pour tout nouveau projet. L’activation de cette chaîne ne demande que quelques heures.

Les chaînes parentes et enfants restent tout de même liées, car intégrées à la même plateforme. De fait, les child-chain recevront donc toutes les mises à jour et améliorations de la chaîne principale. Ardor résout le problème de gonflement de blockchain rencontré avec Nxt en ne stockant que les transactions récentes sur les nœuds. L’entreprise administrera elle-même des nœuds d’archivage qui conserveront un historique complet des transactions. Ardor a déjà développé la première chaîne enfant, Ignis, qui sert de preuve de concept à l’entreprise.la première chaîne-enfant construite sur Ardor

Enfin, Ardor – comme le reste de l’écosystème crypto – s’est rendu compte que les smarts contracts n’étaient pas si intelligents que ça, et propose un nouveau système de contrats numérique : les Lightweights contracts.

Cette nouvelle architecture de smart contracts résout une partie des problèmes, notamment ceux relatifs à la mise à jour du contrat après son déploiement. Ces contrats ont déjà été déployés sur le testnet et seront disponibles sur le mainnet courant 2019.

Protocole de consensus

Le protocole de consensus utilisé est un système classique de Proof of stakepreuve d’enjeux – qui se caractérise par l’absence de minage. L’intégralité des cryptoactifs est déjà créé et sera distribué entre les validateurs qui mettent en jeux leurs propres fonds comme gage de la véracité des transactions qu’ils vérifient. Ce système présente l’avantage de consommer peu d’énergie dès lors qu’il n’est pas nécessaire de mobiliser une grande puissance de calcul contrairement au système de Proof of work.

Avantages et inconvénients d’Ardor

Les avantages d’Ardor

  • La simplicité de création d’une child-chain, disponible clés en main en quelques heures ;
  • Les sides-chain bénéficient de la sécurité de la rapidité de la main-chain, sans être encombrés par ses données ;
  • Adaptabilité et personnalisation avancée des child-chain ;
  • Une faible consommation énergétique et un faible poids des nœuds ;
  • De nombreuses innovations blockchain (système parent-child, Lightweight contracts, etc)

Les inconvénients d’Ardor

  • Un système de consensus ploutocratique, qui comme tous les POS favorise les plus fortunés ;
  • Ardor est-il vraiment si simple à implémenter et utiliser ? Les développeurs font de la facilité un argument de vente, mais il n’y a pas encore de retour utilisateur quant à la véracité de cet argument ;
  • La concurrence avec Ethereum sera rude, le projet de Vitalik Buterin s’est imposé comme le leader en matière de développement d’application basé sur une blockchain.

Notre avis sur Ardor

Ardor est un projet prometteur qui par ses innovations se défait d’une partie des contraintes classiques d’une blockchain. Une fois toutes les fonctionnalités implémentées sur le mainnet Ardor sera en bonne position pour dominer le marché de la BaaS.

Acheter ARDR Binance

Un seul défi semble se présenter : rester compétitif par rapport à Ethereum. En effet, les améliorations prévues par Ethereum, notamment Plasma et Casper, devraient rapprocher Ethereum d’Ardor du point de vue des capacités techniques. Toutefois, Ardor conserve l’avantage sur le terrain des contrats auto-exécutants, en ce que les smarts contracts présents sur Ethereum sont maintenant considéré comme trop rigides.

Notre avis sur le Bitcoin

Notre avis sur IOTA

Notre avis sur le Ripple

Notre avis sur Cardano (ADA)

Notre avis sur EOS

Notre avis sur Stellar Lumens

Notre avis sur Neo

Notre avis sur TRON/TRONIX

Que penser de la blockchain Ardor (ARDR) ?

Les plus

  • Simplicité de création d'une chain
  • Sécurité et rapidité
  • Personalisation poussée
  • Projet innnovant

Les moins

  • Difficile de concurrencer Ethereum
  • Consensus ploutocratique
  • Pas de retours sur la simplicité présumée
PARTAGER
Avatar
Juriste spécialisé en droit des affaires, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici