Wallet Crypto : Guides & Avis sur les meilleurs portefeuille 2022

Accueil » Guides Crypto » Wallet Crypto : Guides & Avis sur les meilleurs portefeuille 2022

Vous avez découvert Bitcoin (BTC) et les cryptos depuis peu, et vous souhaitez y investir quelques économies en achetant des cryptomonnaies? Bonne idée ! Avant de vous lancer, il nous semble indispensable de vous informer des bonnes pratiques propres à ce domaine. En effet, si l’usage des actifs numériques offre une certaine liberté, cela implique une grande responsabilité pour éviter de tout perdre. En l’espèce, une des premières notions à maîtriser est comment conserver et gérer ses cryptomonnaies en toute sécurité avec un wallet. Si vous regardez votre vieux portefeuille en cuir en vous demandant comment faire rentrer vos cryptos dedans, ce guide est fait pour vous.

Temps de lecture estimé : 18 minutes

Un wallet crypto, c’est quoi ?

Un wallet (ou portefeuille) crypto est une application ou un périphérique matériel permettant de gérer des transactions et de conserver des actifs numériques comme le bitcoin (BTC) ou l’ether (ETH) de manière sécurisée. C’est l’équivalent de votre compte en banque, sauf que vous êtes le banquier. Cette fonction comporte des avantages, mais aussi des risques et des inconvénients que vous devez connaître.

Pour être tout à fait précis, votre wallet est une interface avec une ou plusieurs blockchains et vous donne la possibilité d’interagir avec celles-ci. C’est un peu comme votre navigateur web qui traduit en images les langages du site que vous visitez. Sans ce logiciel, vous seriez obligé.e de lire vous-même l’ensemble du code source pour comprendre le contenu de la page. 

Maintenant, tordons le cou à une idée reçue qui sert à faciliter la compréhension d’un wallet. Attention ! Cette révélation risque d’être choquante, voire brutale, mais est indispensable pour la suite de votre expérience dans l’univers crypto :

Vos crypto-actifs ne sont pas stockés dans votre portefeuille.

Mais alors, où sont-ils ? Sur la blockchain, pardi ! 

Surprenant, non ?

En revanche, votre portefeuille renferme quelque chose d’essentiel : votre clé privée et vos clés publiques.

Comment fonctionne un wallet crypto ?

Nous avons vu qu’un wallet sert à lire la blockchain et interagir avec les coins et les tokens situés dessus. Lorsque vous créez un portefeuille, une clé privée est générée. Regardons cela d’un peu plus près.

Qu’est-ce qu’une clé privée ?

Quand vous achetez un actif numérique, vous en êtes pleinement propriétaire. La clé privée est l’élément qui certifie cette propriété, dès lors que votre cryptomonnaie est sur une adresse (clé publique) associée. 

Il devient évident que vous devez conserver et protéger cette clé privée comme la prunelle de vos yeux. Si vous la perdez ou si quelqu’un s’en empare, vous pourrez dire adieu à vos fonds. En effet, cette clé n’est pas sauvegardée. Il n’y a pas de lien « Mot de passe oublié » pour la récupérer. En d’autres termes, vous et seulement vous en êtes responsable.

Gardez secrète la seed phrase de votre wallet Bitcoin
Une erreur à ne pas commettre – Source : Twitter

Une clé privée est une très longue séquence de caractères alphanumériques. Elle est générée de manière aléatoire, lors de la création de votre wallet. Pour faciliter la mémorisation, elle prend la forme d’une liste de 12 à 24 mots souvent issus du « dictionnaire » BIP 39, le Bitcoin Improvement Proposal 39 qui en contient 2048.

On parle alors de :

  • Seed phrase ;
  • Backup phrase ;
  • Mnemonic phrase ;
  • Recovery phrase ;
  • Phrase de sécurité ;
  • Phrase de récupération.

Vous rencontrerez ces synonymes sur tous les articles traitant du sujet, même en français. Autant vous familiariser avec ces termes. Encore une fois, notez tous les mots dans l’ordre exact et préservez cette phrase, c’est la clé de votre coffre-fort. Si vous perdez l’accès à votre portefeuille, la seed sera indispensable pour le restaurer sur un autre support.

La clé privée sert aussi à signer une transaction effectuée à partir d’une adresse associée. Une tierce personne ne peut pas déplacer les cryptomonnaies situées à cette adresse, car sa clé privée n’est pas liée à votre clé publique. Une fois la transaction initiée, le réseau pourra vérifier la signature, c’est-à-dire l’association de la clé publique avec la bonne clé privée et la valider. Pour résumer, la clé privée :

  • Certifie la propriété des fonds ;
  • Signe numériquement les transactions ;
  • Permet de vérifier la validité de la transaction sur la blockchain.

Qu’est-ce qu’une clé publique ?

Nous l’avons déjà évoquée avec le concept de clé privée. La clé publique est en quelque sorte l’adresse sur laquelle vous allez interagir avec vos cryptomonnaies. Elle est qualifiée de publique, car c’est elle qu’il faudra communiquer pour recevoir des transactions. C’est l’équivalent de votre adresse e-mail ou du numéro IBAN de votre compte en banque.

La clé publique est générée à partir de la clé privée de votre wallet grâce à l’algorithme SHA-256 du protocole Bitcoin. Cet algorithme est à sens unique. Cela empêche alors de déterminer la clé privée en se basant sur la clé publique. Vous pouvez créer autant d’adresses que vous souhaitez à partir de la même seed. Un point auquel il faudra être attentif : chaque blockchain nécessite un format d’adresse spécifique. Pour résumer, la clé publique :

  • Est dérivée de la clé privée ;
  • Sert de point de départ et d’arrivée pour les transactions.

Comment conserver votre phrase de récupération en toute sécurité ?

Stocker la phrase de récupération de son wallet crypto en toute sécurité
Un coffre-fort pour vos clés privées – Source : Jason Dent sur Unsplash

Lorsque vous notez la liste de mots à l’initialisation du portefeuille, il vaut mieux éviter les formats numériques :

  • Fichier texte ;
  • Capture d’écran ;
  • Fichier conservé sur un cloud ou dans une boîte e-mail.

Tous sont vulnérables à un éventuel piratage et vous pouvez perdre l’accès en cas de panne matérielle. Il est préférable d’écrire votre seed phrase sur un papier que vous garderez à l’abri du feu et de l’eau. Certaines sociétés, comme Cryptotag ou Hodlr, proposent même des supports en métal à graver soi-même.

Hodlr, 24 disques pour graver sa seed phrase
Disques Hodlr – Source : hodlr.swiss

Voici quelques suggestions pour sécuriser votre seed phrase

  • Diviser pour mieux régner 

Scindez la liste en morceaux distribués à plusieurs personnes de confiance dans des lieux géographiques distincts. Assurez-vous de pouvoir les récupérer facilement le jour où vous en aurez besoin. Si tonton André met votre bout de seed à la poubelle en pensant que c’était une vieille liste de course, cela va poser problème. Prévoyez tout de même une autre sauvegarde au cas où.

  • Brouiller les pistes

Modifiez les mots de votre seed, ou leur ordre, ou utilisez un code pour remplacer les lettres par des chiffres. Vous pouvez même panacher toutes ces techniques. L’essentiel est de retenir quelles transformations vous avez appliquées.

  • In memoriam 

Apprenez la liste par cœur si vous avez une excellente mémoire. Votre bilan carbone sera préservé, mais en cas de traumatisme crânien, d’accident vasculaire cérébral ou de sénilité précoce, votre seed ira aux oubliettes. Le dommage est moindre, car vous risquez en même temps d’oublier que vous possédez des cryptomonnaies.

  • Coffrez-moi tout ça !

Cela peut sembler une gageure, voire une provocation aux yeux de certains, mais louer un  coffre dans un établissement bancaire est une alternative très sécurisée pour stocker sa seed.

À vous de trouver la solution qui vous conviendra le mieux. En tout état de cause, la discrétion vous préservera de pas mal de convoitises.

Proof of Keys Day

[Jan/3➞₿🔑∎]
C’est un événement annuel initié par Trace Mayer, le 3 janvier 2019.  À cette occasion, les hodlers retirent leurs bitcoins des exchanges pour les envoyer sur leurs wallets personnels. Cela vise à rappeler à tous les détenteurs de cryptomonnaies.

« Not your keys, not your bitcoin. »

Andreas Antonopoulos

En d’autres termes, si vous conservez vos actifs numériques sur une plateforme d’échange, ils ne vous appartiennent pas vraiment puisque vous ne disposez pas de la clé privée. Cela permet aussi de vérifier que les plateformes ont les fonds nécessaires et que leurs propriétaires légitimes peuvent en disposer à la demande.

Par ailleurs, il commémore le Genesis Block de Bitcoin, c’est-à-dire le premier bloc miné en 2009 par Satoshi Nakamoto, qui contenait la première transaction de BTC envoyée à Hal Finney.

Quels sont les différents types de wallets ?

Vous connaissez désormais l’essentiel de la théorie sur le fonctionnement d’un wallet. Avant de chercher celui qui accueillera vos cryptomonnaies, nous abordons une dernière notion importante pour vous aider dans votre choix. Il existe une multitude de portefeuilles cryptos. Il convient de prendre en considération les caractéristiques de chacun. Nous pouvons distinguer 2 grandes familles qui se déclinent sous plusieurs formes.

D’une part, les hot wallets :

  • Connectés à internet ;
  • Faciles d’utilisation ;
  • Relativement vulnérables aux risques de piratage.

D’autre part les cold wallets :

  • Non connectés à internet ;
  • Nécessitent une action physique pour valider une transaction ;
  • Sécurisés.

Hot wallet

Wallet mobile

C’est une application que vous téléchargez depuis l’App Store ou le Google Play Store sur votre smartphone. Elle est très facile d’utilisation et plutôt adaptée à un usage quotidien. Elle permet notamment de scanner les adresses sous forme de QR code pour faciliter les transferts.

En revanche, le niveau de sécurité dépend des mesures que vous mettez en place pour verrouiller votre téléphone. Il existe un risque non négligeable de piratage ou de vol de votre appareil. Il est donc plus prudent de ne conserver qu’une petite quantité de cryptomonnaies. Dans cette catégorie, les portefeuilles les plus populaires sont Exodus, Trust ou encore Coinbase Wallet que nous vous présenterons en détail dans cet article.

Desktop wallet

Appelé aussi portefeuille de bureau ou software wallet, il s’installe sur votre ordinateur. Il est, en général, compatible avec les différents systèmes d’exploitation : Windows, macOS et Linux. Il convient de protéger votre installation avec un pare-feu, un anti-virus et un anti-malware pour préserver vos fonds. Moyennant quoi, le wallet desktop constitue une solution intermédiaire entre wallet en ligne et portefeuille matériel. Vous pouvez opter pour Exodus, Jaxx ou Electrum, ce dernier étant dédié exclusivement au Bitcoin.

Logo du software wallet Exodus
Exodus

Wallet en ligne

Certains sites permettent de gérer des flux de cryptomonnaies, sans que l’utilisateur n’installe d’application sur son téléphone ou son ordinateur. Le côté pratique est de pouvoir accéder à votre portefeuille depuis n’importe quel appareil connecté, en renseignant vos identifiants. En revanche, il faudra être particulièrement vigilant aux risques d’hameçonnage ou phishing. De plus, si les serveurs accueillant votre wallet sont en panne, vous ne pourrez pas vous connecter à votre compte. Les wallets web les plus connus sont blockchain.com et MyEtherWallet.com, qui est dédié à Ethereum et aux tokens ERC20.

Logo de MyEtherWallet
MyEtherWallet

Extension de navigateur

Le développement de la DeFi a donné naissance à de nombreuses dApps, comme les exchanges décentralisés (DEX). Pour accéder à ces services, il est nécessaire d’utiliser un wallet intégré au navigateur. Vous pouvez ajouter une extension de ce type à Chrome, Brave ou FireFox. La plus connue est MetaMask. Développée à l’origine sur la blockchain Ethereum, MetaMask permet d’ajouter d’autres réseaux et de transférer des tokens entre différentes chaînes. 

Prenez soin de vérifier la fiabilité des sites auxquels vous connectez votre wallet. Ce faisant, vous leur conférez des droits d’accès à vos fonds. Cela peut s’avérer désastreux si le service est malhonnête ou présente des failles de sécurité.

La mascotte du wallet MetaMask
Metamask – Source : Metamask MIT via Wikimedia Commons

Cold wallet

C’est le moyen le plus sécurisé pour « stocker » vos cryptomonnaies. En effet, le portefeuille à froid n’est pas connecté à internet. Il est donc peu sensible aux risques de piratage. 

Hardware wallet

Appelé aussi wallet matériel, c’est un périphérique protégé par un mot de passe ou un code PIN, facile à connecter à un ordinateur via un câble USB. Ils sont payants, mais c’est un investissement indispensable si vous possédez de grandes quantités de cryptomonnaies. Il est conseillé de les acheter sur le site du fabricant pour être sûr de leur intégrité logicielle. Les wallets vendus moins chers sur les marketplaces peuvent être corrompus. Vous risquez de perdre les actifs stockés dessus. Les modèles les plus connus sont le Trezor Model T et les clés Ledger Nano X et Nano S.

Logo de Ledger
Ledger

Paper wallet

C’est une version imprimée qui contient votre clé privée et votre adresse avec un QR code pour recevoir des transactions. Plusieurs sites permettent de créer des wallets papier, notamment bitaddress.org, dont le générateur est opérationnel hors ligne. Tout l’art est ensuite de conserver votre portefeuille à l’abri de l’eau, du feu et des regards indiscrets.

Qu’est-ce qu’un wallet custodial ou non custodial ?

Pour connaître la différence entre les deux, il suffit de répondre à cette question : « Est-ce que je possède la clé privée de mon portefeuille ? ».

🔑 ❌Wallet custodial
🔑 ✅Wallet non-custodial

La majorité des exchanges centralisés proposent des wallets custodials. L’avantage, c’est que vous n’avez pas à vous soucier de protéger votre seed, puisque vous n’en avez pas. Cela facilite aussi le trading, car vos cryptomonnaies sont gardées par le site. Par contre, si la plateforme est inaccessible ou hackée, vos fonds seront perdus.

Souvenez-vous du petit aparté sur Proof of Keys : « Not your keys, not your bitcoin ».

Quel portefeuille crypto choisir ?

Si vous avez lu l’article jusqu’ici (bravo), vous avez déjà un élément de réponse. Un des critères les plus importants est d’avoir accès à la seed phrase de votre wallet. La grande majorité des portefeuilles cryptos fournit la phrase de récupération lors de l’installation.

Ensuite, renseignez-vous sur les moyens de sécurité mis en œuvre. Est-ce que l’accès au wallet est protégé par mot de passe ou par code PIN ? Pouvez-vous activer l’authentification à 2 facteurs 2FA ? Les retraits et les transactions sont-ils soumis à une confirmation ? Puis, définissez votre profil d’investisseur et l’usage que vous aurez de vos cryptomonnaies. Cela orientera votre choix. Pour une conservation à long terme, optez pour un hardware wallet.

Si vous souhaitez tester plusieurs actifs numériques, un wallet, comme Coinbase ou Exodus, sera particulièrement adapté. En plus des fonctionnalités de base, ils offrent des services comme l’achat (version desktop) et l’échange de cryptomonnaies au sein même de l’application. Nul besoin de vous inscrire sur un exchange pour effectuer vos premières transactions.

Envie de vous spécialiser dans une blockchain ? Pas de souci ! À l’instar des vins d’Alsace qui sont presque tous monocépages, certains portefeuilles n’accueillent qu’une famille de cryptos. BlueWallet sera le Bitcoin wallet idéal pour accueillir vos satoshis et les transférer à la vitesse de l’éclair sur le lightning network. Vous êtes un inconditionnel de Vitalik Buterin ? Dans ce cas, MEW sera votre Ethereum wallet de prédilection.

La finance décentralisée (DeFi) vous intéresse ? MetaMask sera le wallet incontournable pour explorer les services développés sur Ethereum. Pour bénéficier de frais de transaction réduits sur la Binance Smart Chain (BSC), vous installerez plutôt Trust Wallet.

Pour résumer, il existe des portefeuilles pour chaque usage, du plus simple au plus polyvalent. Vous pouvez panacher les solutions pour couvrir l’ensemble de vos besoins. Un wallet matériel pour acheter la Lambo ou financer les études des enfants et une application mobile pour vos transactions quotidiennes. L’essentiel étant de préserver vos clés privées.

Passons maintenant à la pratique !

Comment créer un wallet ? Exemple avec Coinbase

Il entre dans la catégorie des hot wallets. Sa facilité d’utilisation en fait le portefeuille idéal pour vos premiers pas dans l’univers des cryptomonnaies.

Comment créer un wallet gratuit facilement

  1. Installer l’application Coinbase Wallet


    Rendez-vous sur l’App Store ou le Google Play Store, et téléchargez l’application Coinbase Wallet. Il y a un petit risque de confusion avec l’application Coinbase, qui est aussi proposée. Il s’agit de l’exchange. Vous pourrez l’installer plus tard si vous le souhaitez.

  2. Création du portefeuille Coinbase


    Pour commencer, ouvrez l’application et touchez le bouton « Create a new wallet ». Acceptez les conditions de service et la politique de confidentialité.

  3. Choisissez un nom d’utilisateur


    Ce qui permettra à vos amis de vous envoyer des paiements

  4. Configurez le verrouillage de l’application


    Soit par biométrie, soit par code PIN.

  5. Sauvegarder votre phrase de récupération.


    Cochez la case « Je comprends que si je perds ma phrase de restauration, je ne pourrai pas accéder à mon compte ». En effet, la seed est le seul moyen de se connecter à l’application. Touchez le bouton « Back up now ».Une liste de 12 mots apparaît, votre « Recovery phrase ». Vous allez la sauvegarder à la main « Back up manually ». Notez tous les mots dans l’ordre et touchez « Next ». Ensuite, recomposez votre phrase en touchant les termes les uns après les autres. Enfin, touchez le bouton « Done ».

Félicitations ! Vous avez correctement configuré votre wallet Coinbase. Pour visualiser votre seed phrase, touchez la roue crantée en bas de l’écran puis « Recovery Phrase » dans le menu « Security ».

afficher la seed de votre portefeuille Coinbase dans les réglages de l'application
Configuration d’un wallet sur Coinbase Wallet

Comment recevoir des cryptomonnaies sur votre wallet ?

  • Sur l’écran d’accueil, touchez le bouton « Receive ».
Appuyez sur "Receive" accueil de coinbase wallet
Réception de cryptomonnaies sur Coinbase Wallet
  • Choisissez la cryptomonnaie que vous voulez recevoir.
Recevoir du bitcoin sur votre wallet
Réception de cryptomonnaies sur Coinbase Wallet
  • Un QR code et votre adresse publique apparaissent. Effectuez un appui long sur celle-ci pour la copier. Il ne vous reste plus qu’à la coller dans le champ « Adresse de destination » de la plateforme où vous avez acheté vos coins.
Affichage de la clé publique bitcoin du wallet
Réception de cryptomonnaies sur Coinbase Wallet
  • La fonction « Share address » permet de la partager via n’importe quelle application de messagerie présente sur votre mobile.

Avant de valider la transaction, vérifiez que l’adresse correspond à la bonne blockchain.

Comment envoyer des cryptomonnaies depuis votre Wallet ?

  • Pour envoyer des crypto-actifs depuis votre wallet Coinbase vers une autre adresse, touchez le bouton « Send ».
Accueil de Coinbase wallet : envoyer
Envoi de cryptomonnaies sur Coinbase Wallet
  • Un écran bleu apparaît.
Coinbase wallet : régler le montant à envoyer
Envoi de cryptomonnaies sur Coinbase Wallet
  • Tout d’abord, choisissez votre cryptomonnaie, en cliquant sur celle qui est indiquée en bas pour afficher tous les actifs de votre portefeuille.
Comment choisir la cryptomonnaie à envoyer
Envoi de cryptomonnaies sur Coinbase Wallet
  • Ensuite, entrez le montant que vous souhaitez envoyer, soit en monnaie fiduciaire, soit en crypto.
  • Pour changer de l’une à l’autre, cliquez sur les 2 flèches à droite.
  • L’option « MAX » située à gauche, marque la totalité du solde disponible.
  • Puis, cliquez sur « Next » pour accéder à la page « Send to ».
Envoyer du bitcoin avec coinbase wallet : coller la clé publique de destination ou scanner le QR Code
Envoi de cryptomonnaies sur Coinbase Wallet
  • Collez l’adresse de destination ou le nom d’utilisateur Coinbase, sans le « @ » dans le champ « Search recipient ».
  • Vous pouvez aussi cliquer à droite sur l’icône en forme de viseur pour scanner un QR Code.

Si, par mégarde, vous indiquez une clé publique Ethereum alors que vous voulez envoyer du BTC, l’application vous préviendra par un message d’erreur. 

Cependant, prenez l’habitude de toujours vérifier que l’adresse collée correspond en tout point à celle que vous avez copiée. Un malware pourrait la modifier à votre insu et détourner la transaction vers le portefeuille d’un hacker.

  • Touchez le bouton « Next ».
  • Le récapitulatif s’affiche. En touchant le mot « Details », les frais versés aux mineurs qui valident les transactions apparaissent. Ils sont déduits du montant que vous envoyez.
Afficher les frais de minage lors de l'envoi d'une transaction avec Coinbase wallet
Envoi de cryptomonnaies sur Coinbase Wallet
  • Enfin, cliquez sur « Send ».
  • L’application vous demandera d’entrer votre code de verrouillage ou l’identifiant biométrique pour sécuriser l’envoi.

Vous disposez désormais des notions essentielles pour choisir le wallet crypto adapté à vos besoins. Cela vous aidera à effectuer vos premières transactions en toute sérénité. Avec l’expérience, vous testerez d’autres solutions en fonction de votre activité dans l’écosystème.

Stradi Invarious

En 2017, un reportage sur le Sof's Bar a allumé l'étincelle Bitcoin dans mon esprit. Le feu a vraiment pris quelques mois plus tard en plein bear market. Cela m'a appris à gérer les bougies rouges avec sérénité.. ou presque. Ma devise : quand on rate un train, il en passera forcément d'autres plus tard !

Dans la même catégorie

Review du wallet Electrum

Le 26 janv. 2019 à 14h00

Notre avis sur Argent : le wallet mobile Ethereum connecté à la finance décentralisée !

Le 14 mars 2020 à 14h30

Notre avis sur Wasabi Wallet

Le 01 sept. 2019 à 14h30

Générer un paper wallet Ethereum

Le 09 mars 2019 à 14h00

Review complète de l’Ethereum Wallet officiel (Mist)

Le 02 mars 2019 à 14h00

Review du wallet Jaxx Liberty

Le 24 févr. 2019 à 14h00

Review du wallet Exodus

Le 23 févr. 2019 à 14h00

Les meilleurs portefeuilles de bureau Ethereum

Le 17 févr. 2019 à 14h00

Les meilleurs portefeuilles Ethereum en ligne

Le 09 févr. 2019 à 14h00

Les meilleurs portefeuilles Ethereum

Le 10 févr. 2019 à 14h00

Review du Samouraï Wallet

Le 02 févr. 2019 à 14h00

Review du wallet Armory

Le 03 févr. 2019 à 14h00

Review du wallet Bitcoin Core

Le 27 janv. 2019 à 16h00

Ledger wallet : un Neo Wallet sécurisé pour miner du GAS

Le 31 déc. 2017 à 06h30

Review du wallet BTC.com

Le 20 janv. 2019 à 17h00

Review du KeepKey Wallet

Le 12 janv. 2019 à 15h00

Review du TREZOR Wallet One

Le 06 janv. 2019 à 14h00

Les meilleurs portefeuilles Bitcoin logiciels

Le 29 déc. 2018 à 15h00

Review du Ledger Wallet Nano S

Le 05 janv. 2019 à 15h00

Review du Trezor Wallet T : la référence tactile de SatoshiLabs

Le 06 janv. 2019 à 17h00

Review du wallet Blockchain.com (ancien Blockchain.info)

Le 19 janv. 2019 à 14h00

Wallet Coinbase ou Coinbase Wallet ?

Le 13 janv. 2019 à 15h00

Les meilleurs portefeuilles Bitcoin en ligne

Le 22 déc. 2018 à 15h00

Les meilleurs portefeuilles Bitcoin

Le 23 déc. 2018 à 17h00

Quel est le meilleur hardware wallet ?

Le 29 déc. 2018 à 15h00

Créer un portefeuille de cryptomonnaies

Le 18 nov. 2018 à 00h00

Recevez un condensé d'information chaque jour