Bitcoin-BTC

Que penser de BITCOIN ?

Trading du CoinTrading du Coin

Adulé par les uns, décrié par les autres, une chose est sûre, Bitcoin peut être un ovni monétaire  déroutant. Le bitcoin est bien souvent la porte d’entrée par laquelle on accède à ce nouvel univers lorsqu’on est débutant, et il est naturel de se poser des questions, : que faut-il penser de Bitcoin ? Quels sont les bases techniques de son protocole ? Comment se démarque-t-il du système financier classique ? Quelles critiques lui sont adressées, et pourquoi ? Découvrez notre avis sur le bitcoin.

Voir aussi : 10 cryptomonnaies prometteuses

Le bitcoin en bref

Définition

Il faut commencer par se demander ce qu’est Bitcoin.  Conceptualisé en 2008 et déployé en 2009 par Satoshi Nakamoto, le bitcoin est la première cryptomonnaie à avoir vue le jour. Elle repose sur un assemblage subtil de technologies déjà connues par le passé, mais combinées au sein d’un même protocole pour permettre le fonctionnement d’un système de transfert de valeur et de propriété sans nécessiter de confiance entre les utilisateurs. Ce système est permis par l’utilisation de la cryptographie asymétrique, où une clé privée permet de prouver la possession de fonds stockés par une clé publique. Les particularités techniques du bitcoin sont décrites dans un white paper détaillé écrit par Satoshi Nakamoto. Notons que nous ne savons toujours pas, à l’heure actuelle, qui se cache derrière ce pseudonyme, ni s’il s’agit d’une seule personne ou bien d’une équipe entière.

Objectif

Le code source du protocole Bitcoin est open source et il garantit l’universalité des supports, tout comme l’interopérabilité des services qui reposent sur lui. Sa principale application est à l’heure actuelle monétaire : il s’agit du bitcoin, la première monnaie numérique entièrement décentralisée, paire-à-paire et non censurable, reposant sur un système autorégulé ne dépendant pas d’un acteur centralisateur.

Produit

Bitcoin est un réseau entièrement opérationnel fonctionnant depuis l’année 2009. Bitcoin permet des échanges sécurisés, traçables, et infalsifiables.

Ces échanges sont transparents : n’importe qui peut observer les ordres de transactions passés sur la blockchain grâce à un explorateur. En revanche, les transactions restent anonymes sur le principe, puisque les utilisateurs ne sont désignés sur le réseau que par leurs adresses publiques : seules ces adresses de paiement de l’émetteur et de réception du destinataire sont visibles dans les explorateurs. On dit de Bitcoin qu’il est un réseau pseudonyme.

Protocole de consensus

Bitcoin repose sur un horodatage de blocs successifs, contenant les transactions ayant lieu sur le réseau, permettant de s’assurer qu’on ne peut dépenser les mêmes bitcoins plusieurs fois (la double-dépense). Cet ensemble de blocs est ce que certains ont appelé par abus de langage  “la Blockchain”, ou “chaine de blocs”.

Le consensus Bitcoin repose sur la preuve de travail, encore appelée Proof of Work en anglais, et nécessite qu’un problème mathématique complexe soit résolu pour valider chaque bloc.

On appelle “mineurs” les participants au réseau qui s’équipent en matériel informatique dédié (les ASIC) résoudre ce problème mathématique, et ainsi vérifier et inclure les transactions dans les différents blocs. Ils sont rémunérés à chaque bloc par l’émission de nouveaux bitcoins et les frais de transaction payés par les utilisateurs.

Par ailleurs, on appelle « nœuds du réseau » les personnes ayant installé le protocole Bitcoin sur leur ordinateur (ou leur serveur informatique) afin de vérifier la validité des informations présentes dans chaque bloc. Cette vérification se fait selon les modalités prédéfinies du consensus qui sont inscrites dans le code Bitcoin.

Avantages et inconvénients du bitcoin

Bitcoin comporte de très nombreux avantages qui font son succès auprès d’une communauté particulièrement enthousiaste. Il est cependant important de rappeler également ses limites actuelles.

Les avantages du bitcoin

  • Bitcoin permet l’existence de la première monnaie non souveraine, existant sans émetteur centralisé, et donc neutre politiquement,
  • Bitcoin pose les bases techniques d’une nouvelle organisation de la société, une société résolue à se libérer progressivement des tiers de confiance, à commencer par les banques,
  • Son consensus est assuré par le Proof-Of-Work, mécanisme assurant le mieux l’immutabilité des transactions inscrites dans les blocs de la blockchain à l’heure actuelle,
  • Bitcoin est parfois présenté comme la nouvelle monnaie de l’Internet, car il a le potentiel de fluidifier le commerce en ligne à grande échelle. Ce point est d’autant plus valable que des évolutions comme le Lightning Network, réseau parallèle construit sur Bitcoin, sont en développement pour permettre à la fois une plus grande vitesse d’exécution et une montée en capacité de traitement de transactions.

Les inconvénients du bitcoin

  • Le cours de la monnaie est encore très volatile, la faute à une faible capitalisation. Le prix d’un bitcoin peut ainsi très fortement varier à la hausse ou à la baisse de façon très rapide. Cela constitue un frein à son acceptation en tant que médium d’échange, mais c’est une limite qui disparaîtra naturellement au fur et à mesure du temps et de l’augmentation de la capitalisation ;
  • Peu de commerces acceptent les paiements en bitcoin, et la démocratisation de son usage est encore en recherche d’un effet de traction. C’est de nouveau une limite qui tendra à disparaître petit à petit ;
  • Les transactions en bitcoins sont irréversibles une fois qu’elles sont soumises au réseau et acceptées par celui-ci. Dans certaines situations, cette irréversibilité peut constituer un inconvénient, du moins dans des échanges réellement pair-à-pair et sans intermédiaire, notamment dans le cadre de transactions impliquant des biens physiques. Des solutions existent cependant pour mitiger ce risque, comme les services dits d’escrow, mais ils impliquent alors la réintroduction d’un tiers de confiance dans la transaction.
  • La gestion des clés privées est cruciale puisque ce sont elles qui donnent l’accès aux fonds libellés en bitcoins, même si elle ne concerne pas les crypto-actifs dans leur ensemble, et pas seulement Bitcoin. Si vous perdez vos clés privées (que ce soit sous leur forme brute ou bien sous la forme des 9 à 24 mots fournis par la plupart des hardware wallets du marché), vous perdez vos fonds, et il n’y a pas de service après vente à qui envoyer un mail énervé ou bien de formulaire de “mot de passe oublié” disponible. Loin d’être aisée, cette complexité supplémentaire peut également constituer un frein à l’adoption de Bitcoin auprès d’une part conséquente de la population.

Notre avis sur le bitcoin

Bitcoin est à la cryptomonnaie ce que l’or fut au système monétaire sous le Gold Standard : le crypto-actif roi servant de référence à la myriade d’altcoins peuplant la cryptosphère, auquel tous les nouveaux projets se comparent d’une manière ou d’une autre.

Bitcoin représente ce qu’on appelle un véritable moment zero to one, soit une expérimentation qui n’avait jusqu’alors pas de précédent et qui a consisté en la véritable création d’une innovation à proprement parler. Bitcoin est donc bien une expérience unique, en ce que sa création fut une proclamation au monde qu’il était possible de rêver des monnaies “privées” non souveraines (et finalement indépendantes, même de leur concepteur dans le cas de Bitcoin), et plus encore de les voir essaimer ensuite dans une forme de compétition (altcoins), tout en interrogeant le rapport de la société à la confiance (la supposée “technologie blockchain”).

Même s’il est régulièrement présenté comme étant technologiquement dépassé par des projets de cryptomonnaies concurrentes avec des réseaux soit disant “plus rapides”, “plus scalables”, ou encore “plus fonctionnels”, Bitcoin a soufflé ses dix bougies et se porte toujours comme un charme. En permanente mutation, il s’adapte et change avec le temps, et le développement de solution de seconde couche comme le Lightning Network laisse entrevoir un avenir plein de promesses.

Bitconseil Bitcoin guide

Voir aussi :

 

Grégory Guittard
Bitcoin Maximaliste, Blockchain-sceptique. Je doute très fortement que la sacro-sainte Blockchain qu'on nous vend à tout bout de champ nous sauvera tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Je disrupte des articles à l'occasion sur mon temps libre, et souvent, aux dépends de vos shitcoins préférés. Je privilégie les sources vérifiables et le cynisme à la neutralité plate, mais je suis ouvert à la discussion : si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, remarques ou vos vociférations directement à [email protected]

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
trackback

[…] deal proposé par Fortress : ils rachètent à deux fois la valeur du Bitcoin… mais à son cours de 2014 […]

trackback

[…] du monde libre Donald Trump a fait connaître son opinion sur les cryptomonnaies en général et Bitcoin et Libra en […]