Que penser de Tezos ?

Trading du CoinTrading du Coin

Tezos est un protocole blockchain imaginé par le français Arthur Breitman et par sa femme Kathleen Breitman en 2014. Le projet a mis du temps à démarrer : après une ICO qui lui a permis de lever 232 millions de dollars en juillet 2017, la fondation Tezos a souffert d’un conflit juridique interne, ce qui fait que le réseau principal n’a été lancé qu’en septembre 2018. Néanmoins, Tezos semble s’être remis de cet épisode et représente aujourd’hui l’un des projets les plus prometteurs de l’écosystème.

Tezos en bref

Définition

Tezos est une plateforme distribuée permettant de faire fonctionner des contrats autonomes, ou smart contracts, c’est-à-dire des programmes informatiques dont l’exécution ne nécessite pas l’intervention d’un tiers de confiance. Tezos dispose d’une machine virtuelle Turing-complète et fait ainsi concurrence à Ethereum pour le déploiement d’applications décentralisées généralistes.

La plateforme fonctionne grâce à un jeton natif, le tez (XTZ), qui est le carburant servant à payer les frais d’utilisation du réseau et à récompenser les validateurs de la chaîne de blocs.

Tezos se présente comme un protocole capable de s’auto-amender : il possède ainsi un processus formel de gouvernance interne capable de mettre d’accord les participants au réseau par l’intermédiaire de votes. Ce système a été conçu afin d’éviter les ennuis rencontrés par Bitcoin et par Ethereum, qui ont tous les deux subi une scission majeure dans leur communauté avec les cas Bitcoin Cash et Ethereum Classic.

Objectif

Tout comme Ethereum, la fonction principale de Tezos est l’exécution de contrats autonomes, c’est-à-dire l’automatisation et la désintermédiation d’opérations qui sont réalisées aujourd’hui par des tiers de confiance.

En particulier, Tezos se concentre sur la finance décentralisée (“DeFi”), laquelle peut recouvrir, notamment :

  • L’émission de jetons utilitaires (aussi appelés “utility tokens”), notamment par le biais d’Initial Coin Offerings (ICO) et d’Initial Exchange Offerings (IEO) ;
  • Les levées de fonds par Security Token Offering (STO) : les jetons émis de cette façon constituent alors des titres financiers tels que des actions, des obligations, des parts, etc.
  • La représentation d’actifs sur la chaîne comme des biens immobiliers ;
  • L’organisation des entreprises (“DAO”).

Il faut noter que Tezos s’adapte très bien à l’émission d’actifs en raison de son modèle de gouvernance interne : ce modèle permet de définir quelle est la chaîne valide au regard de la loi.

Produit

Comme on l’a dit, Tezos est assez jeune pour l’écosystème et ne dispose pas de l’effet de réseau d’Ethereum. Toutefois, le projet est très prometteur au vu de ses caractéristiques techniques et des partenariats qui commencent à être mis en place.

L’un des points forts de Tezos est son langage utilisé pour la programmation de contrats autonomes. Baptisé Michelson, ce langage se prête à la vérification formelle et permet ainsi de garantir une certaine sécurité des contrats déployés. Cela contraste avec Ethereum qui a connu un certain nombre de déboires avec le piratage de TheDAO en 2016 et le gel des fonds du contrat de Parity en 2017.

L’autre point fort est le domaine relationnel étendu de Tezos. La fondation Tezos œuvre à promouvoir Tezos dans le monde, et en particulier à travers le monde financier. Ainsi des exemples où se rejoignent l’ancien monde et le nouveau existent : par exemple, le groupe financier Elevated Returns va utiliser Tezos pour tokéniser des actifs immobiliers ; tandis que plus récemment, ce sont BTG Pactual et Dalma Capital qui ont annoncé leur projet de réaliser des STO sur la chaîne de Tezos.

Protocole de consensus

Pour garantir l’unicité de sa chaîne, Tezos utilise un algorithme de consensus par preuve d’enjeu appelé Emmy+, qui reprend les principes de l’algorithme de Nakamoto utilisé dans Bitcoin pour les appliquer à la preuve d’enjeu.

Le modèle utilisé dans Tezos est une variante de la preuve d’enjeu déléguée appelée la preuve d’enjeu liquide : les détenteurs de tez délèguent leurs fonds à des validateurs (appelés boulangers ou bakers), lesquels fabriquent et approuvent les blocs de la chaîne selon le nombre de tez mis à leur disposition. En récompense, celui qui délègue ses tez de cette façon en récolte les fruits à hauteur de la somme déléguée, moyennant un pourcentage payé au validateur. L’opération est gérée par le protocole ce qui évite tout vol des fonds délégués.

Avantages et inconvénients de Tezos

Avantages

Tezos dipose de qualités qui le font sortir du lot des plateformes comme Ethereum :

  • Un langage de programmation des contrats autonomes qui se prête à la vérification formelle et qui garantit donc une certaine sécurité ;
  • Un modèle de gouvernance interne permettant de faire évoluer le protocole plus facilement ;
  • Un protocole de consensus utilisant la preuve d’enjeu liquide, ce qui permet de réduire la consommation d’énergie des validateurs, d’inciter les détenteurs à participer à la sécurité du réseau et de redistribuer la création monétaire ;
  • Une stratégie de passage à l’échelle plus réaliste que certains de ses concurrents, qui inclut notamment des solutions de seconde couche comme Marigold ou des canaux d’état.

Inconvénients

Toutefois, Tezos n’est pas parfait et souffre de quelques défauts :

  • Tezos est encore petit par rapport à Ethereum qui possède le plus grand effet de réseau : lancé officiellement en 2018, Tezos possède un certain retard dans l’écosystème de développement autour de lui ;
  • Le système de gouvernance n’empêche pas les embranchements contentieux : le 9 septembre 2019, le protocole Dune Network s’est séparé de la chaîne principale à la suite de désaccords financiers entre entre la Fondation Tezos et OCamlPro ;
  • Le modèle de gouvernance interne pourrait être une boîte de Pandore : si la gestion du protocole est confiée à un groupe (même très important) de personnes, alors ce groupe pourrait être tenté de censurer certaines transactions par l’intermédiaire du protocole et créer ainsi un dangereux précédent.

Notre avis sur Tezos

Tezos est donc un projet sérieux et crédible disposant de caractéristiques originales qui lui permettent de se distinguer des autres plateformes de contrats autonomes. Outre la sécurité apportée par son langage de smart contracts, il possède un modèle de gouvernance interne nécessaire à la coordination sociale son développement, ce qui fait de lui une « blockchain auto-évolutive ».

De plus, son algorithme de consensus de preuve d’enjeu liquide permet à un système d’inflation non dilutive d’être mis en place : les nouveaux tez créés par le protocole reviennent aux détenteurs de tez, ce qui leur permet de ne pas voir leurs fonds être dilués par la création monétaire. Le tez peut ainsi avoir un rôle de réserve de valeur.

Bien qu’il ait un certain retard vis-à-vis du mastodonte Ethereum, Tezos n’a pas à rougir de son développement économique et pourrait bien, sur le long terme, constituer l’une des plateformes les plus prisées de l’écosystème.

Lire aussi :

Avatar
Je suis fasciné par les cryptomonnaies et par l'impact qu'elles pourraient avoir sur nos vies. De formation scientifique, je m'attache à décrire leur fonctionnement technique de la façon la plus fidèle possible.

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Zar
Invité
Zar

On comrend pad trop. On emploi des mots du monde de la crypto certes mais c’est tout . On dirait qu’on veut dire des chose mais on dit rien. On dirait qu’on parles pour ne rien dire. On dirait un Google traduct et pourquoi tu dis rien sur le fork Tezos de Mr Free, dit!

Raphael
Invité
Raphael

Dans la crypto il faut comprendre les notions de base(POS/POW/comment fonctionne le Blockchain) pour ensuite aller vouloir comprendre les notions plus approfondient. Pour ce qui est du Fork l’auteur en a parlé : *Le système de gouvernance n’empêche pas les embranchements contentieux : le 9 septembre 2019, le protocole Dune Network s’est séparé de la chaîne principale à la suite de désaccords financiers entre entre la Fondation Tezos et OCamlPro ;* Bref OCamlpro voulais plus $$ pour le travails fait alors c’est pour cette raison qu’ils sont partie. Si tu vx mon avis un groupe qui se separe pour des questions purement monétaire n’est pas fiable. Ils auraient pu faire beaucoups plus d’argent a long terme avec Tezos. Tezos : – A une tresorie d’environs 700 million(Un des plus gros ICO et il ne paye pas pour etre sur les market d’échange. – Leur projet est déja en fonction. –… Lire la suite »