Tezos (XTZ) : la mise à jour Athens est activée

Trading du CoinTrading du Coin

L’épreuve de l’Agora est passée haut la main – Nous vous parlions en mars des avancées du projet Tezos (XTZ) : à l’époque, les bakers étaient appelés à voter sur deux variantes A et B d’une proposition, Athens. C’est finalement la proposition A qui avait été validée par la force du vote, promettant une augmentation des limites de gas utilisables mais également de réduire le seuil de XTZ à détenir pour pouvoir devenir baker de 10000 XTZ actuellement à 8000. Aujourd’hui, le processus de vote blockchainisé a touché à sa fin : bienvenue à Athens.

Démocratie protocolaire

Pour rappel, la blockchain Tezos se présente comme une blockchain auto-amendable fonctionnant sur un modèle dit de LiquiD Proof-of-Stake (LDPoS). Il s’agit d’une forme revisitée de Delegated Proof-of-Stake (DPoS).

Il est ainsi possible de proposer à la communauté de possesseurs des tokens XTZ des propositions de modification du protocole. Ces modifications sont ensuite soumises au vote des bakersles utilisateurs acceptant de staker un certain nombre de tokens et se voyant délégués les droits de vote de leurs congénères.

La proposition de modification du protocole doit ensuite passer à travers 4 phases de vote distinctes :

  • La phase initiale de proposal, où la modification est simplement présentée à la communauté, et où des variantes incompatibles de cette proposition peuvent être soumises, comme ce fut le cas avec les propositions Athens A et B en mars ;
  • Une phase dite d’exploration, où les votants sont appelés à valider la mise en production expérimentale de la proposition gagnante, ou à finalement la rejeter ;
  • Une phase de test à proprement parler, où une chaîne temporaire de test est forkée pour vérifier la viabilité de la proposition sur un laps de temps de 48h ;
  • Enfin, une phase finale de promotion, où les bakers doivent se prononcer sur l’intégration définitive de la mise à jour proposée au protocole.

Un vote sans partage

Rappelons enfin que des règles drastiques s’appliquent aux différentes phases de vote précédemment évoquées : elles nécessitent en effet toutes le gain d’une super-majorité : le vote n’est donc considéré comme valide que dans le cas où 80% des votants tombent d’accord, tout en devant respecter un quorum de 80% parmi les bakers.

Et c’est donc hier qu’auront pris fin trois mois intenses pour Tezos, puisque la proposition Athens A a été adoptée, dans le respect des règles précédemment décrites. Cette proposition amène donc à l’augmentation des limites de gas utilisables et à l’abaissement du seuil de XTZ à détenir pour pouvoir devenir baker (de 10000 XTZ actuellement à 8000). Rappelons que dans le cas de Tezos, il existe une limite de gas à l’échelle du bloc, tout comme une limite de gas à l’échelle de la transaction individuelle. Cette manœuvre visait un double objectif : permettre tout à la fois d’exécuter plus de transactions par seconde on-chain, mais aussi d’exécuter des smart contracts potentiellement plus complexes. La diminution du nombre de tokens à staker pour pouvoir prétendre au poste de baker doit elle permettre d’ouvrir la participation au processus de validation des blocs et au système de délégation à un plus grand nombre d’utilisateurs.

La mise à jour s’est ensuite produite sans encombre, comme en atteste le paiement de l’adoption de l’amendement par l’inflation reward.

Mais au delà des changements actés, Tezos entendait également démontrer qu’il était possible de proposer une blockchain où tout le processus de mise à jour (de l’inception d’une idée à son déploiement en live à l’intégralité du réseau) pourrait être automatisé. Il semblerait que le pari soit gagné sur le principe.

PARTAGER
Grégory Guittard
Bitcoin Maximaliste, Blockchain-sceptique. Je doute très fortement que la sacro-sainte Blockchain qu'on nous vend à tout bout de champ nous sauvera tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Je disrupte des articles à l'occasion sur mon temps libre, et souvent, aux dépends de vos shitcoins préférés. Je privilégie les sources vérifiables et le cynisme à la neutralité plate, mais je suis ouvert à la discussion : si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, remarques ou vos vociférations directement à [email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici