Tezos (XTZ) : en route pour Athens

Trading du CoinTrading du Coin

Remettre aux calendes grecques, ça n’est pas à l’ordre du jour – Tezos avance, et malgré les embûches des premiers temps, sa blockchain est fonctionnelle en mainnet depuis septembre dernier. Une nouvelle étape vient d’être franchie, avec la fin d’un premier round de vote concernant des amendements dits “Athens A” et “B”, devant permettre de mettre à jour une partie du système sous-jacent.

La gouvernance onchain de Tezos

Le vote en question concernait deux propositions d’améliorations, Athens A et Athens B. Que contenaient-elles ?

  • Athens B se proposait d’augmenter les limites de gas utilisables. Rappelons que dans le cas de Tezos, il existe une limite de gas à l’échelle du bloc, tout comme une limite de gas à l’échelle de la transaction individuelle. Le but d’une telle manoeuvre est double : permettre tout à la fois d’exécuter plus de transactions par seconde on-chain, mais aussi d’exécuter des smart contracts potentiellement plus complexes.
  • Athens A proposait la même chose, mais également de réduire le seuil de XTZ à détenir pour pouvoir devenir baker de 10000 XTZ actuellement à 8000, et ainsi participer au processus de validation des blocs et utiliser la force des votes qui leur sont délégués par les autres membres du réseau.

Cette première phase de vote s’est conclue avec le soutien majoritaire de la proposition Athens A. Mais ce n’était que le début de ce processus démocratique blockchainisé.

Athens A pourrait voir le jour en mai

Ce vote, devant servir de test, avance désormais vers ses futures étapes. Vous pouvez d’ailleurs le suivre juste ici

Maintenant que cette phase dite “de proposition” est terminée, l’amendement majoritaire entre dans une étape dite “d’observation”.

Durant cette période de trois semaines, les bakers sont appelés à se positionner pour dire s’ils acceptent ou non de passer à une période de test de l’amendement. Une chaîne forkée de test sera alors produite, afin d’observer la fonctionnalité réelle de l’amendement.

Une fois ces 48 heures écoulées, les participants qui le souhaiteront prendront part à un dernier vote, dans une phase de promotion : le but sera alors de valider définitivement la mise à jour en question, en fonction des résultats observés pendant la phase de test.

Le processus au complet, de la proposition à la mise en production, est estimé à trois mois.

Athens A verrait donc le jour en mai de cette année.

Le progrès de phase en phase est néanmoins assujetti à des règles relativement drastiques. Le test et la validation finale d’un amendement nécessitent tous deux le gain d’une super-majorité : le vote n’est considéré comme valide que dans le cas où 80% des votants tombent d’accord, tout en devant respecter un quorum de 80% parmi les bakers.

Pour rappel, la Fondation Tezos a déjà pris la parole concernant sa neutralité affichée dans ce vote, se limitant à participer en votant blanc, pour néanmoins alimenter le quorum nécessaire.

Grégory Guittard
Bitcoin Maximaliste, Blockchain-sceptique. Je doute très fortement que la sacro-sainte Blockchain qu'on nous vend à tout bout de champ nous sauvera tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Je disrupte des articles à l'occasion sur mon temps libre, et souvent, aux dépends de vos shitcoins préférés. Je privilégie les sources vérifiables et le cynisme à la neutralité plate, mais je suis ouvert à la discussion : si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, remarques ou vos vociférations directement à [email protected]

Poster un Commentaire

avatar