Parity fail : tous les chemins mènent au hard fork

Trading du CoinTrading du Coin

Le ralentissement causé par les Cryptokitties n’est pas le seul problème rencontré par le réseau Ethereum ces dernières semaines. Des fonds ont été gelés sur la blockchain d’Ethereum à cause d’un bug et un hard fork serait inévitable pour les débloquer.

Retour sur le fail d’Ethereum Parity

En novembre dernier, le portefeuille Ethereum Parity avait rencontré un grave problème sur son réseau, empêchant les utilisateurs de transférer des fonds à partir de leur wallet. À cause de cela, tous les wallets Parity multisig ont été gelés peu de temps après, faisant un total d’environ 510 000 ETH, répartis sur 584 portefeuilles.

Pour rassurer les utilisateurs « furieux », l’équipe de Parity Technologies (la société qui gère le portefeuille) a tenu à s’excuser avant de déclarer que les fonds gelés n’étaient pas pour autant perdus, et qu’ils étaient à la recherche de la solution qui résoudrait le problème. L’équipe avait également précisé dans le communiqué… que le bug était connu !

Un hard fork comme unique solution ?

Un mois plus tard, et après avoir fait des recherches sur le sujet, Parity n’a pourtant trouvé qu’une solution plutôt difficile à mettre en œuvre : faire un hard fork du réseau d’Ethereum. C’est via un récent blog que l’équipe de Parity a annoncé la nouvelle aux détenteurs d’Ethereum victimes du gel. On peut y lire :

« Tous ces fonds sont irrécupérables sans changement dans l’état de la blockchain, des mises à jour d’optocode ou des modifications de règles de consensus. »

Parity propose 3 manières de mettre en œuvre le hard fork

Parity demande ainsi à faire un hard fork pour inverser le bug de 230 millions de dollars, tout en proposant trois actions possibles pour modifier l’état du réseau.

  1. Mettre en œuvre la proposition EIP156 Elle permettrait dans certains cas (contrats créés sans code, attaques replay, bug de la bibliothèque javascript) de récupérer des fonds mais cela ne concernerait qu’une minorité de ceux ayant des fonds bloqués. Cette solution ne semble pas opportune car chacun des portefeuilles multisig ont été créés via du code ;
  2. Mettre en place une “adresse spécifique de récupération”. Cette solution est encore fort imprécise et demanderait du travail de part ceux qui la propose. Elle aurait l’avantage de couvrir une grande partie de ceux ayant des fonds bloqués ;
  3. Faire un hard fork pure et simple. Cette solution aurait l’avantage de pouvoir récupérer tous les fonds tout en corrigeant les failles ayant mené au blocage des fonds.

 

On en déduit qu’in fine, Parity n’a pas énormément avancé et le hard fork semble être la seule issue. Si vous voulez plus de détails techniques concernant les solutions possibles, nous vous invitons à lire le communiqué de Parity.

Avatar
Directeur de publication du média que vous lisez en ce moment même, je quitte mes fonctions stratégiques de temps en temps, pour écrire des billets d'analyse financière du marché des cryptomonnaies.

Poster un Commentaire

avatar