CryptoKitties : le succès des « crypto-chats » fait bugger la blockchain Ethereum

Bitcoin est certes le leader du marché des cryptomonnaies, battant un nouveau record, mais Ethereum n’est pas en reste et menace même la suprématie du Bitcoin grâce à ses… chats virtuels !

Le concept de CryptoKitties

Si vous avez un temps été accros à Pokémon Go, vous allez sûrement adorer le nouveau jeu proposé depuis quelques jours sur le réseau Ethereum, CryptoKitties. Grâce à ce nom plutôt original, vous pouvez déjà imaginer le concept du jeu.

Il est basé sur la vente et l’achat de chat numérique sur la blockchain Ethereum. Mais en plus de la transaction de chats, les utilisateurs peuvent aussi soigner leurs petits chatons de compagnie afin d’obtenir des attributs rares appelés « cattributes ». Mieux encore, si vous avez deux chantons, vous pouvez les “mélanger” pour faire naitre un autre chaton d’une espèce encore plus rare.

Conséquences du succès fulgurant des « crypto-chats »

Toutes les possibilités qu’offre ce petit jeu le rend d’ailleurs très attrayant, au point d’engendrer pas moins de 500 000 transactions quotidiennes. Mieux encore, CryptoKitties occupe désormais 14% des flux sur le réseau Ethereum alors qu’il n’était encore qu’à 4% il y a quelques jours.

Mais voilà, tout cet engouement autour du jeu de chaton engendre des bugs et de longs temps de latence au niveau de la blockchain Ethereum. À cause de la vente et l’achat de félins numériques dont le nombre ne cesse de croître, certaines transactions classiques ont dû être interrompues dont l’ICO de SophiaTX. Pourtant prévue mardi dernier, la levée de fonds de cette plateforme blockchain « interentreprises » a tout simplement été suspendue jusqu’à ce que le réseau Ethereum soit de nouveau en ordre.

La solution trouvée par CryptoKitties

Pour éviter la suspension voire l’arrêt de ce fameux jeu de chat qui a déjà amené plus d’un million de dollars de dépenses chez les utilisateurs, les créateurs de CryptoKitties ont simplement décidé d’augmenter les frais d’utilisation. Ainsi, les frais d’« accouchement » d’un petit chaton sont passés de 0,001 ETH à 0,002 ETH.

Reste à savoir si cette hausse de 100% des frais pourra régler les problèmes de latence sur la blockchain Ethereum, en sachant que les “chats de compagnie” CryptoKitties ont déjà l’air d’être des incontournables.

Sources : Coinjournal ; News.Bitcoin ; Coindesk ; Cryptoinvestor

Restez connecté à l'actualité
Qui d'autre veut recevoir un résumé de l'actualité des dernières 24h chaque matin ?
PARTAGER
Romain
Cofondateur du Journal du Coin et crypto-addict depuis plusieurs années. J'aime partager ma passion et aider les nouveaux arrivants à évoluer dans cet univers. Vous pouvez me retrouver tous les lundis sur notre chaîne YouTube pour notre JTduCoin.

6 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici