Avis GMX, test et tuto 2023 : l’étoile montante de la DéFi

Accueil » Guides Crypto » Comparatif Exchanges Crypto » Avis GMX, test et tuto 2023 : l’étoile montante de la DéFi

Plateforme d’échange décentralisée, GMX est une figure montante parmi les exchanges crypto. Alors que le cours des cryptomonnaies à connu une baisse importante tout au long de l’année 2022, l’activité ayant lieu sur la plateforme n’a cessé d’augmenter. Ceux d’entre vous qui ne la connaissent pas encore trouveront dans cet article un tour d’horizon des services qu’elle propose ainsi que notre avis sur ces qualités et ses défauts.

Présentation générale de GMX

BLOCKCHAINS :Arbitrum et Avalanche
JETONS :GMX et GLP
FONDÉ EN:2021
NOMBRE D’ACTIFS À TRADER :8

Histoire et chiffres

GMX est une plateforme d’échange de cryptomonnaies décentralisée (DEX) qui permet de faire du trading au comptant, du trading de contrats à terme et du trading sur marge avec un effet de levier allant jusqu’à x50. Pour l’instant, l’exchange supporte 4 jetons (wBTC, ETH, LINK et UNI) et 4 stablecoins (USDT, USDC, DAI et FRAX).

Il s’agit d’une Organisation Autonome Décentralisée (DAO en anglais) créée par une équipe anonyme et gérée par sa communauté.

GMX à vu le jour sur la blockchain Arbitrum One lors de la sortie du mainnet en septembre 2021. Arbitrum est une seconde couche d’Ethereum (RollUp), conçue pour augmenter la vitesse et la scalabilité du réseau. En janvier 2022, GMX a poursuivi son développement en se déployant sur Avalanche, une autre blockchain compatible EVM à haut débit.

La plateforme à toute de suite su attirer des fonds et des utilisateurs. Depuis son lancement, la Total Value Locked (TVL) et la capitalisation boursière totale (Market Cap) ont connu des hauts et des bas mais suivent une pente ascendante.

TVL et Market Cap de GMX
TVL et Market Cap de GMX (source : defillama)

GMX compte plus de 180 000 utilisateurs (portefeuilles différents). Elle se place aujourd’hui dans le top 20 des DEX en termes de volume d’échange journalier et à déjà gérer plus de 91 milliards de dollars de volume de trade au total.

Les revenus générés par le protocole reflètent une utilisation inconstante mais lucrative pour la communauté.

Market Cap et revenus de GMX
Market Cap et revenus de GMX (source : gmxstats.com)

Particularités de GMX

L’exchange ne fonctionne pas avec les mêmes mécanismes que la plupart de ses concurrents. Il présente les particularités qui suivent :

  • Peu de frais : les frais appliqués par GMX font partie des plus bas du marché
  • Pas de slippage : Les prix des tokens sont déterminés par un oracle. GMX utilise Chainlink qui va récupérer le prix des tokens sur les plus grands exchanges et l’ajuste de façon dynamique. Grâce à ce mécanisme, les tokens sont proposés à prix fixe et permettent de trader sans se soucier du slippage, contrairement aux AMM classiques.
  • Une grande liquidité possible sans une grande TVL : le protocole fonctionne avec une pool de liquidité unique dans laquelle on retrouve tous les jetons disponibles. Avec moins de TVL, GMX offre plus de liquidité que les DEX classique qui doivent avoir une pool par paire de tokens échangeables.
  • Deux tokens : GMX a créé 2 jetons ayant des utilités différentes. Le token GMX sert à la gouvernance du protocole tandis que le jeton GLP représente un index des cryptomonnaies qui peuvent être échangées sur la plateforme. Ces 2 assets peuvent être stakés pour générer des revenus passifs.
  • Real Yield : les intérêts que perçoivent les fournisseurs de liquidités et ceux qui stake les jetons GMX et GPL proviennent de l’activité de la plateforme. Ils touchent 100% des frais prélevés sur les swaps, sur trades avec effets de levier (du fait du spread, des frais de roulement et des liquidations) et sur le rééquilibrage des actifs.

Nous entrerons plus en détail dans les explications dans la suite de cet article.

Tuto GMX : comment utiliser GMX facilement ?

Prérequis pour utiliser GMX

Comme pour tous les protocoles de Finance Décentralisée (DéFi), vous devez avoir un portefeuille non custodial pour interagir avec GMX. La plateforme en supporte 3 à ce jour :

  • Metamask
  • Wallet Connect
  • Coinbase Wallet

Si vous n’en avez pas encore, vous pouvez consulter notre tutoriel pour installer et utiliser Metamask.

Vous devrez aussi avoir paramétré votre wallet pour utiliser les blockchains Avalanche et/ou Arbitrum.

Il vous faut enfin avoir des jetons pris en charge par le protocole (wBTC, ETH, UNI, LINK, USDT, USDC, FRAX, DAI) disponibles dans votre portefeuille.

Connexion à la dApp

Rendez-vous sur le site de l’exchange et cliquez en haut à droite sur « Launch App ». Toujours en haut à droite, choisissez la blockchain qui vous intéresse (1) puis allez sur « Connect Wallet » (2) et sélectionnez le portefeuille que vous utilisez.

Connexion à GMX
Connexion à GMX

Valider ensuite les autorisations nécessaires depuis votre wallet (ici Metamask) pour accéder à la plateforme.

Autoriser la connexion à GMX sur Metamask
Autoriser la connexion à GMX sur Metamask

Vous êtes maintenant prêt à utiliser la plateforme !

Notre avis sur GMX et évaluations des points clés

Qualité du site

L’interface est simple et épurée et toutes les informations utiles sont disponibles en un clin d’œil. GMX ne propose pas encore une grande variété de produits, ce qui contribue forcément à la simplicité de navigation.

L’accès aux différentes fonctionnalités offertes se fait via les onglets disposés en haut de votre écran.

L’application est disponible en 5 langues, mais pas encore en français pour le plus grand malheur de ceux qui ne maîtrisent que la langue de Molière. Heureusement, un minimum de vocabulaire commun à l’univers du trading et de la blockchain suffit largement pour comprendre à quoi vous avez à faire.

Au niveau graphique, GMX ne fait pas dans les florilèges et propose une interface très sobre aux couleurs à dominante sombre.

Tokens et tokenomics de GMX

Comme nous l’avons évoqué précédemment, GMX a lancé 2 jetons dont il est obligatoire de parler en détail pour vous présenter correctement cette plateforme.

Le jeton de gouvernance : le GMX

Portant le même nom que la plateforme, le GMX est le jeton de gouvernance du projet qui permet à ses possesseurs de donner leur avis quant à l’évolution du protocole via des votes.

Ce token peut être staké pour obtenir des récompenses. Elles sont de 3 types :

  • ETH ou AVAX : l’ensemble des GMX mis en staking se partagent 30% des frais générés par la plateforme. Au prorata de ce que vous stakez par rapport au total, vous toucherez vos récompenses en ETH sur Arbitrum ou en AVAX sur Avalanche.
  • esGMX : les « Escrowed GMX » sont une version bloquée du token GMX. Les esGMX peuvent être staké de la même manière que les tokens GMX et ainsi rapporter les mêmes récompenses. Ils peuvent aussi être mis en vesting pour être transformés en GMX (ratio 1:1) réclamables petit à petit sur une période d’un an.
  • Points multiplicateurs : ils sont délivrés au fil du temps pour inciter à staker sur le long terme. Ils multiplient le rendement de vos GMX stakés et vous sont distribués à un taux fixe de 100% APR.
Distribution du token GMX
Distribution du token GMX

L’offre maximale de tokens GMX prévue est de 13,25 millions de jetons. Ils seront distribués de la manière suivante :

  • 6 millions de GMX provenant de la migration de XVIX et Gambit.
  • 2 millions de GMX couplés à des ETH pour ajouter de la liquidité sur Uniswap.
  • 2 millions de GMX réservés à l’acquisition de récompenses GMX bloquées (le vesting des esGMX).
  • 1 million de jetons GMX réservés au marketing, aux partenariats et aux développeurs de la communauté.
  • 2 millions de jetons GMX à gérer par le « floor price fund ».
  • 250 000 jetons GMX distribués aux contributeurs de manière linéaire sur 2 ans.

En attendant, l’émission de nouveaux jetons GMX dépend du nombre de jetons déposés en vesting.

Le Floor Fund Price est une réserve de fonds servant à assurer un prix plancher (prix minimum) au token GMX. Il est composé d’ETH et de GLP. Si cela vous intéresse, vous trouverez plus d’informations à son sujet ici.

Le jeton des fournisseurs de liquidité : le GLP

Le GPL est le jeton que reçoivent ceux qui fournissent de la liquidité à GMX. C’est un panier de tous les actifs utilisé par le protocole pour les swaps et opérations à effet de levier.

Les proportions des actifs qui le composent évoluent en même temps que la proportion des actifs dans la pool de liquidité du protocole. Elles ne sont pas identiques sur Avalanche et sur Arbitrum et dépendent de l’activité ayant lieu sur la plateforme.

Composition du token GLP sur Arbitrum
Composition du token GLP sur Arbitrum

Le GLP peut être minté et burn contre n’importe quel actif de l’indice.

Comme le GMX, le GLP peut être staké pour générer des récompenses. Pas de points multiplicateurs cette fois mais des revenus en ETH ou AVAX plus importants que pour le GMX. En stakant vos GLP vous obtenez :

  • des ETH ou des AVAX : même fonctionnement qu’avec les GMX, vous vous partagé ici les 70% restants des revenus générés par la plateforme avec les autres staker de GLP.
  • des esGMX

Bien qu’il ait le même nom sur Arbitrum et sur Avalanche, le token GLP n’est pas le même (prix, composition, récompenses de staking…) sur les 2 blockchains et n’est pas transférable de l’une à l’autre.

Principe de fonctionnement de GMX

Voici une explication simple et rapide du principe de fonctionnement de la plateforme. Nous n’entrerons pas dans les détails techniques ici.

GMX fonctionne avec une pool de liquidité unique (par blockchain) dans laquelle sont déposés tous les jetons utilisables par le protocole. C’est dans cette pool que sont échangés les différents assets en fonction des trades et swaps des utilisateurs.

La composition de cette pool (et donc la composition du token GLP – voir plus haut) est ajustée en permanence à l’aide calculs complexes qui font intervenir différents paramètres :

  • les besoins de la pool : GMX va ajuster les frais pour inciter les utilisateurs à faire des échanges dans le sens qui l’arrange. Par exemple, si la pool contient beaucoup d’USDT et peu d’ETH, GMX va proposer des frais de swap très faibles pour échanger des tokens contre des USDT et des frais importants pour un échange de jetons contre des ETH.
  • les longs et les shorts ouverts : GMX modifie les proportions des jetons nécessaires en fonction des positions prisent par les utilisateurs. L’objectif est de hedger la pool au maximum face à leurs positions. En effet, les gains encaissés par les traders de futures qui ont vu juste sont prélevés dans la pool. Ce sont donc les détenteurs de GLP qui les payent.

Les gains détenteurs de GLP sont tributaires de la réussite des traders. Plus les traders gagnent, plus les holders de GLP perdent.

Le mécanisme de rééquilibrage de la pool n’est pas instantané. Vous pouvez voir sur le dashboard la composition actuelle du GLP et celle qui est visée dans la colonne « Weight ».

Contrairement aux AMM classiques, le prix d’échange des tokens est fixé grâce à l’oracle Chainlink qui prend cette information auprès des grandes places d’échange. A la grande différence de la plupart des DEX, ce mécanisme permet aux utilisateurs de réaliser des trade sans slippage ! Encore une fois, ce sont les détenteurs de GLP qui « absorbent » le slippage.

Fonctionnalités offertes par GMX

Les fonctionnalités ne sont pas nombreuses mais sont bien organisées et présentées afin qu’il soit facile de les utiliser.

Trade

C’est le cœur de GMX. En cliquant sur « Trade » (1) vous pouvez ouvrir des longs ou des shorts ou faire des échanges (2) avec un effet de levier allant jusqu’à x50.

Prenez garde si vous souhaitez utiliser l’effet de levier ! Si vos gains sont multipliés, les pertes le sont aussi, et elles peuvent être conséquentes et rapides !

Onglet Trade sur GMX
Onglet Trade sur GMX

Les ordres doivent être de 10 dollars minimum pour être exécutables.

Vous devrez signer plusieurs autorisations sur votre wallet (leviers, dépenses de tokens…) pour pouvoir utiliser le protocole. Pensez à les révoquer quand vous n’utilisez pas GMX.

A chaque fois que vous passez un trade, les informations importantes (frais, seuil de liquidation…) sont clairement indiquées.

Vous avez la possibilité de passer des ordres limites ou au marché pour les swap, et de mettre en place des stop loss et take profit sur les positions futures que vous ouvrez.

Source : gmxio.gitbook

Une fois les positions ouvertes, vous pouvez suivre leur évolution en un coup d’œil.

Source : gmxio.gitbook

Le dashboard

C’est le tableau de bord en français. C’est là que vous retrouvez les chiffres clés concernant la plateforme et les tokens GMX et GLP. Volume d’échanges, volumes des shorts et longs ouverts, frais prélevés, composition du token GPL et bien d’autres informations importantes sont affichées.

Contrairement aux plateformes centralisées, tout est transparent et consultable par tous.

Les plus curieux d’entre vous peuvent trouver une version plus détaillée sur le site stats.gmx.io.

Dashboard de GMX
Dashboard de GMX

Earn

C’est dans cet onglet que vous pouvez venir staker vos tokens GMX et GLP, mettre les esGMX en vesting, consulter vos gains…

Earn sur GMX
Earn sur GMX

Buy, referrals, ecosystem et about

Vous trouverez sur ces onglets des liens pour vous mener rapidement sur les plateformes permettant d’acheter des tokens GMX et GLP (Buy), des liens vers les différents acteurs ayant un lien avec GMX (Ecosystem) et la documentation Gitbook du projet (About).

Dans l’onglet « Referrals » vous pouvez entrer le code JDC pour obtenir 5 % de frais de réduction sur les frais de trades et soutenir notre équipe !

Parrainage sur GMX
Parrainage sur GMX

Les frais et la variété des cryptos proposées sur GMX

Dans l’ensemble, les frais de GMX sont faibles. Vous devrez penser à ajouter les frais de blockchain au prix de vos transactions. Les frais de swap vont de 0.2% à 0.8% du montant en fonction de la composition du token GLP.

Pour les futures, GMX prend des frais de 0.1% à l’ouverture et à la fermeture des positions. Les frais d’emprunt pour les effets de levier sont clairement indiqués au moment où vous ouvrez une position et sont exprimés en pourcent par heure (de l’ordre de 0.002%/h suivant le levier).

Il y a très peu de cryptomonnaies disponibles à l’achat (8 tokens) sur GMX ce qui est clairement un point faible de la plateforme.

Notre avis sur la sécurité

Que ce soit pour les utilisateurs ou les fournisseurs de liquidité, GMX est un protocole qui présente des risques.

Rappelons tout d’abord que le trading à effet de levier peut vite faire perdre de l’argent. Les détenteurs de tokens GLP partent d’ailleurs du principe que les traders seront plus nombreux à perdre qu’à gagner car eux-mêmes perdent de l’argent quand les traders en gagnent.

Ensuite, comme tout protocole de finance décentralisée, les utilisateurs s’exposent aux problèmes de smarts contracts. GMX a déjà fait l’objet de 2 audits (par ABDK Consulting et Quantstamp) qui ont permis de remonter et corriger plusieurs dizaines de problèmes mineurs. Les failles et les bugs restent néanmoins encore possibles.

Vous pouvez vous assurer contre ce type de problème sur la plateforme insurace.

Le 18 septembre 2022, une whale a profité du mécanisme de « no slippage » pour manipuler les prix et faire perdre 565 000 dollars US aux détenteurs de GLP. Cette faiblesse avait pourtant été identifiée et rendue publique 15 jours plus tôt… Pour éviter que cela se reproduise, GMX a mis en place une limite sur le volume des trades.

Enfin, même si cela est courant dans le Défi, le fait que l’équipe soit anonyme n’est pas un gage de sécurité pour la communauté.

En conclusion, notre avis sur GMX :

GMX est une plateforme qui en est encore à ses débuts mais semble avoir un futur très prometteur. Les innovations qu’elle apporte en termes de fonctionnement et de modèle économique sont des avancées majeures pour le monde des DEX.

La communauté et les utilisateurs sont au rendez-vous et le projet ne cesse d’évoluer.

Ceux d’entre vous qui n’ont jamais mis les pieds dans la Défi peuvent commencer sans hésiter par GMX, très simple d’utilisation et peu coûteux. Les plus expérimentés peuvent venir profiter de l’absence de slippage et les plus degen du levier allant jusqu’à x50.

À notre avis, GMX aurait tout intérêt à intégrer plus de tokens et à se déployer sur davantage de blockchain pour attirer entre plus d’utilisateurs. Il semblerait cependant que ces 2 améliorations soient déjà à l’étude…

Notre avis sur le DEX GMX
  • Ergonomie
  • Sécurité
  • Fonctionnalités
  • Frais
4

Notre avis sur GMX

GMX est un DEX simple à utiliser avec peu de frais qui peut convenir à tous types d’utilisateurs. Nous regrettons cependant qu’il n’y ait pas plus de tokens disponibles sur la plateforme.

Pros

  • Peu de frais
  • Real Yield
  • Pas de slippage

Cons

  • Peu de jetons

Scrypto

Avec un côté volatil et des bases solides, c’est tout naturellement que je me suis intéressé au monde des cryptomonnaies en commençant par Bitcoin en 2014. CryptOptimiste, je pense que cet univers en pleine expansion n’en est qu’à ses débuts, et j’aime partager mes connaissances sur ce sujet d’avenir par le biais de mes écrits.

Recevez un condensé d'information chaque jour