Lexique

Blockchain et Cryptomonnaies : les définitions à connaître

Tous | # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il y a 21 noms dans ce répertoire commençant par la lettre S.
Scam
Scam est un terme argotique anglais signifiant « arnaque », il s’agit d’une escroquerie tout simplement. Un projet est un « scam » lorsque les instigateurs de celui-ci partent avec les fonds des investisseurs, par exemple.

Spot
Le prix « spot » est le prix comptant d’un actif. Ce prix est fixé pour une livraison immédiate sur un marché au comptant, par opposition au marché des futures. Le marché spot assure à l’investisseur la stabilité du prix et est donc moins risqué que le marché des futures.

Segwit
Segwit est une mise à jour (soft fork) appliquée en août 2017 à la blockchain de Bitcoin, et ensuite à celles d’autres monnaies telles que Litecoin, Digibyte ou Vertcoin qui signifie “segregated witness”, “témoin ségrégué” en traduction littérale. Le but de Segwit est d’augmenter la scalabilité du réseau en diminuant la taille des transactions id (Tx-ID). Ce système contourne le fait que la taille des blocs ne peut pas être augmentée en changeant la manière de comptabiliser l’espace d’octets à unités, ce tour de passe passe faisant gonfler la taille maximum d’un bloc de 1 à 1,8 Mo.Les données de chaque transaction sont séparées en deux parties: les informations sur le donneur, le receveur et la transaction d’une part (public addresses et nombre de coins transmis), qui ne sont pas modifiées par Segwit, et la nouvelle structure « witness » (témoin) qui contient les scripts et signatures de validation, et prend quatre fois moins de place que dans le système pré-Segwit. Les signatures sont séparées de leur transaction et mises bout à bout ensemble à la fin des séries de chiffres et de lettres constituées par les mineurs pour former des blocs. En sortant la signature de la Tx-ID, Segwit rend par ailleurs cette dernière impossible à modifier.

Spread
Le spread est l’écart entre le prix d’offre d’achat (Ask) et de vente (Bid) d’un actif. Il peut aussi désigner l’écart de prix entre deux plateformes d’échange et permettre de réaliser un arbitrage.

Satcoin
Un satcoin est un coin qui vaut quelques satoshis, soit pratiquement rien.

Satoshi
Un satoshi, du nom du mystérieux inventeur du bitcoin, est une unité de compte qui représente un cent millionième de bitcoin, soit très peu d’argent. C’est la fraction la plus petite d’un bitcoin.

Support
Un support est un seuil à partir duquel on les mouvements haussiers freinent la baisse des prix. Il est donc le contraire d’une résistance. Le support peut donc correspondre à une fin de période baissière et annoncer la reprise à la hausse d’un cours. Un support est donc un point d’entrée intéressant pour les acheteurs. Sur le marché des cryptomonnaies, les supports sont plus difficiles à déterminer que sur des marchés stables, car les valeurs sont beaucoup plus volatiles et cassent fréquemment leurs niveaux de supports et résistances.

Scalping
Le scalping est un mode de trading très rapide assimilable au microtrading. Les prises de position ne durent que quelques secondes à quelques minutes. Très souvent, le scalping se fait sur futures ou sur CFD. Le scalping est particulièrement efficace sur des périodes de range avec très peu de volatilité. On distingue le scalping du day trading ou du swing trading, pour lesquels les positions sont beaucoup plus longues.

Sharding
Le sharding est le fait de partitionner une blockchain en vue d’améliorer sa scalabilité. Un sharding est prévu pour la blockchain Ethereum. L’objectif est d’augmenter le nombre de transactions par seconde sur le réseau, en partitionnant toutes les ressources de calcul en fragments afin que chaque nœud n’ait plus à traiter que des fragments de l’état de la blockchain pour opérer plus vite. Le sharding vise à passer de 15 transactions par secondes à 1 million de transactions par secondes. A noter que la scalabilité d’Ethereum fait l’objet de plusieurs autres projets, comme Plasma et le Raiden Network.

Shitcoin
Un shitcoin est une cryptomonnaie n’ayant aucun projet viable, aucune base technique sérieuse et donc aucune valeur intrinsèque. Ce type de coin est souvent utilisé pour spéculer afin de profiter de la volatilité d’un cours. Certains projets de shitcoins sont cependant des arnaques très bien déguisées pouvant facilement tromper des investisseurs un peu trop dupes. Il est donc très important de se renseigner précisément sur chaque projet avant se procurer des tokens.

Soft cap
Un soft cap est un terme propre aux ICO. Ce terme désigne le montant minimum qu’une entité doit lever pour pouvoir mener son projet. En théorie, lorsque le soft cap n’est pas atteint, le projet a peu de chances d’aboutir et considère qu’il ne pourra pas mener à bien ses activités de développement faute d’un budget suffisant. Souvent, l’ICO est donc annulée et les fonds reversés aux participants. Les fondateurs peuvent cependant décider de poursuivre leur projet, même lorsque le soft cap n’est pas atteint.

Solidity
Solidity est le langage de programmation initialement utilisé par Ethereum pour le développement des smart contracts et des DApps. De nombreuses blockchains l’ont repris mais Ethereum reste aujourd’hui un leader incontesté dans son domaine. D’autres blockchains proposent des alternatives permettant aux développeurs d’éviter d’avoir à apprendre le Solidity, qui reste assez complexe. C’est par exemple le cas de Lisk, qui offre la possibilité de développer des DApps en JavaScript.

Sidechain
Une sidechain est une blockchain fille rattachée à une blockchain mère. Le but de cette architecture est de pouvoir segmenter les informations afin d’augmenter le volume d’informations traitées tout en rendant possible la communication entre la chaîne mère et les chaînes filles. L’architecture en sidechain est une réponse aux problèmes de scalabilité que rencontrent les blockchains de première et seconde génération, qui doivent aujourd’hui trouver des solutions pour augmenter leur nombre de transactions par seconde. Des projets comme Ardor ou Lisk sont basés sur des sidechains et suscitent un vif intérêt auprès de la communauté crypto.

Stop Loss
Le stop loss est un type d’ordre en finance qui consiste à indiquer à la place de marché que l’on est prêt à acheter ou vendre un actif lorsqu’il a atteint un certain prix. Si ce prix (stop price en anglais, ou seuil de déclenchement en français) est atteint, l’ordre stop loss devient un ordre d’achat ou de vente normal et sera exécuté plus ou moins rapidement en fonction de la liquidité du marché.

Scalabilité
Le mot « scalabilité » est un néologisme reprenant le verbe anglais « to scale », qui signifie « mettre à l’échelle ». La scalabilité désigne la capacité d’un système à pouvoir opérer avec la même efficacité à une échelle supérieure, par exemple avec des centaines de millions d’utilisateurs supplémentaires par rapport à un instant T. La scalabilité est un problème majeur des blockchains et fait l’objet de nombreuses réflexions, aussi bien pour Bitcoin que pour Ethereum. Les blockchains de nouvelle génération en font une priorité pour pouvoir prétendre à une adoption massive.

Security token
Un security token attribue à son investisseur un droit de récompense qui lui permet d’être rémunéré en fonction de la richesse créée par l’entreprise. Le security se distingue de l’equity token, qui attribue un droit de possession d’un titre et correspond donc à une participation au capital de l’entreprise. On peut en quelque sorte rapprocher les security tokens des ETFs ou des fonds mutuels. Globalement, ce type d’actifs reste cependant très propre à la blockchain.

Short Selling
En finance, le short selling, ou vente à découvert en français, consiste à vendre un actif qu’on ne détient pas le jour de la vente mais que l’on se procurera le jour où celui-ci doit être livré. La personne qui vend à découvert parie donc sur la baisse du prix de l’actif, qui peut être une action, une devise, une matière première ou une cryptomonnaie, car elle espère acheter le jour de la livraison l’actif moins cher que le jour où elle l’a vendu (à découvert), ce qui suppose que son prix aurait baissé. On dit dans ce cas que le vendeur à découvert a une position courte et le détenteur d’un titre une position longue.

Signature numérique
La signature numérique, ou électronique, est un procédé permettant de garantir l’intégrité d’un document électronique et d’en authentifier l’auteur. La plupart recourent à la cryptographie asymétrique, notamment dans le cas des cryptomonnaies. Un tel procédé doit permettre d’identifier la personne ou l’organisme qui a apposé sa signature, et de garantir que le document n’a pas été altéré entre le moment où la personne ou l’organisme appose sa signature et celui où le lecteur le consulte.Ce procédé est constamment utilisé dans les systèmes de cryptomonnaies pour valider les transactions: la signature numérique, qui varie suivant chaque monnaie, permet à l’émetteur d’une requête de montrer qu’il est bien le détenteur de la clef privée associée à l’adresse publique qu’il utilise, sans avoir à dévoiler cette clef privée, ce qui enlèverait tout intérêt au système. La signature numérique permet également de garantir le fait que la transaction n’a pas été modifiée lors de son court passage sur le réseau : le moindre changement des données de la transaction modifierait complètement la signature électronique.

Stablecoin
Un stablecoin est un coin qui réplique la valeur d’un actif stable généralement en dehors du monde des cryptomonnaies, le dollar US ou l’or par exemple, faisant d’eux des valeurs refuges pour les investisseurs qui veulent se protéger contre la forte volatilité du marché des cryptomonnaies sans en sortir. En effet, lorsqu’un investisseur pense que le marché des cryptomonnaies va baisser, il achète des stablecoins (Tether notamment), et les vend contre des cryptomonnaies lorsqu’il pense que le marché va monter, si bien que les paires BTC/USDT (Bitcoin/Tether) et ETH/USDT sont systématiquement les premières paires d’échanges de ces monnaies.

Stop Limit
Stop Limit est un ordre permettant d’acheter ou de vendre une cryptomonnaie à la condition que son cours se situe dans la fourchette de 2 montants : le “stop” et le “limit”.Le principe est d’avoir une meilleure maîtrise de ses ordres qu’avec un simple stop loss, car il arrive de voir l’ordre dépasser largement le seuil envisagé. Le stop limit permet donc de définir une fourchette en dehors de laquelle une vente ou un achat ne pourra avoir lieu.

Swing Trading
Le swing trading désigne des opérations de trading avec des prises de positions plutôt longues. L’écart de temps entre l’ouverture et la fermeture des ordres dépasse les 24h, le swing trading implique donc une prise de position plus longue qu’en day trading. Le but consiste à entrer sur le marché au début d’une tendance et à en sortir au moment où celle-ci s’essouffle. La difficulté est donc de trouver un bon point d’entrée, mais surtout un bon point de sortie, pour maximiser ses gains tout en minimisant ses pertes.

    Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

    Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

    PARTAGER