Monero-VS-Bitmain-1

Le “Bitmain Bear Market” continue à Amsterdam & au Texas

Trading du CoinTrading du Coin

Les mauvaises nouvelles continuent pour Bitmain. Après de “mauvais rendements” continus en 2017, de nombreux médias ont rapporté que l’entreprise s’apprêtait à renvoyer près de 50 % de sa force de travail, que les deux co-CEO allaient se retirer de leurs postes, que la branche israélienne allait être fermée… Et, hier, nous apprenions que Bitmain est sur le point d’interrompre ses activités au Texas (USA) ainsi qu’à Amsterdam (Pays-Bas).

Bitmain quitte le Texas

Annoncé au courant de l’année dernière, le data center basé à Rockdale (Texas) représentait un investissement de 500 millions de dollars. Bitmain avait racheté une ancienne usine d’aluminium (Alcoa), l’avait rénovée, et y avait installé près de 8 000 ASIC, dans ce qui devait devenir la plus grande opération de minage sur le sol étasunien.

A l’époque, les locaux s’étaient réjouis de cette nouvelle. Rockdale est une ville dévastée par la mort de l’industrie du charbon, et l’installation de Bitmain représentait une source d’emploi et d’activité économique plus que bienvenue.

On comprend donc que certaines personnes voient cet abandon d’un mauvais œil, comme c’est le cas pour le juge Steve Young (Comté de Milam).

“Je suis vraiment déçu parce que nous avions fait la publicité pour cela. Nous l’attendions. On comptait dessus. Nous nous en étions réjouis. C’était énorme, nous avons besoin de nouvelles positives. Nous avons besoin d’emplois ici. Nous avons besoin d’une assiette fiscale et c’était un pas dans la bonne direction.” Juge Steve Young, du Comté de Milam

C’est ce même juge qui a annoncé sur un média local que l’ensemble des employés de l’opération – à l’exception de deux ingénieurs et du directeur RH – avaient été licenciés.
Selon un porte-parole, une équipe réduite pourrait reprendre le flambeau à un moment donné.

“Bitmain souhaite faire avancer le site à un rythme plus lent et en fonction des conditions du marché” Porte-parole de Bitmain, interrogé par Texas Public Radio

Le directeur municipal de Rockdale – Chris Whittaker – reste positif sur l’avenir, et s’attend à voir revenir Bitmain – ou une autre entreprise – sur place. Il est vrai que les coûts énergétiques sont faibles, c’est toujours le cas et cela pourrait certainement intéresser qui que ce soit dans la – ô combien énergivore – sphère crypto.

“Je suis optimiste sur le fait que Bitmain soit peut-être en train de se réorganiser. Ils n’ont pas complètement fermé. Toutes ces choses sont encourageantes. Nous sommes confiants quant à l’arrivée de futures entreprises sur la propriété d’Alcoa.” Chris Whittaker, directeur municipal de Rockdale

Bitmain quitte Amsterdam

En plus de cette clôture au Texas, les bureaux d’Amsterdam vont – eux aussi – être abandonnés. Ce sont pour l’instant une dizaine d’employés qui y travaillent, se concentrant surtout sur le développement de leur mining pool, ainsi que celui de leur wallet – BTC.com .
Pour l’instant, le bureau reste actif, et aucune précision n’a été donnée sur le moment où les opérations vont s’interrompre, cela dit, un porte-parole s’est exprimé auprès de Coindesk pour confirmer la nouvelle.

“Tandis que nous bâtissons une entreprise pérenne, durable et évolutive, nous procédons à des réaménagements de notre personnel et de nos opérations. Cela inclut la fermeture de nos bureaux d’Amsterdam et d’Israël. Nous nous concentrons vraiment sur ce qui est au cœur de notre mission et non sur ce qui est auxiliaire.” Porte-parole de Bitmain, interrogé par Coindesk

Ainsi, au vu de ces nombreux licenciements qui s’apparentent à des licenciements économiques, on pourrait s’inquiéter de l’avenir de Bitmain. Cependant, ce serait céder à la peur un peu trop vite. En effet, si Bitmain s’est peut-être surestimé en s’investissant dans des projets bien trop nombreux, l’entreprise a su rester rentable pendant suffisamment longtemps pour assurer sa survie, quitte à entrer en période d’hibernation jusqu’à ce que l’hiver quitte le marché crypto !

PARTAGER
Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici