Cryptomonnaies nationales (USA & Chine) : l’actualité du 25 mars

Trading du CoinTrading du Coin
4.9
(8)

Hier, nous vous avons fait part des annonces – étrangement synchronisées – de la Chine et des États-Unis concernant leurs CBDC respectives Central Bank Digital Currency. Nous avons aujourd’hui quelques précisions sur ces deux sujets.

Indécision chez les démocrates aux États-Unis

Le projet de loi de 1000 pages déposé par le camp démocrate dans le cadre des débats sur la relance de l’économie, ne semble plus être d”actualité. La nouvelle version de 1400 pages déposée dans la soirée d’hier, par Nancy Pelosi, fait toujours mention d’un programme d’aide pour les ménages à hauteur de 1 500 $ mensuels, mais ne précise pas les moyens de distribution de cette aide.

Le digital dollar semble donc avoir été retiré de la version du projet “Take Responsibility for Workers and Families Act“. Cependant, nous avons trouvé un autre projet de 9 pages consacré exclusivement au digital dollar.

Le camp démocrate parait donc divisé sur le sujet. Pourtant, l’idée de numériser le dollar – avec ou sans blockchain – reçoit de plus en plus de soutiens. Nous avons par exemple :

  • le FMI qui affirme que les CBDC seraient des vecteurs d’inclusion financière et faciliterait le lancement d’entreprises.
  • Notre ancien officiel de la CTFC préféré, Christopher Giancarlo, qui plaide pour un dollar numérique dans le Wall Street Journal.

Cliquez ici pour lire la breaking news publiée hier sur le crypto dollar »

Alipay & Alibaba clé de voûte du crypto yuan

Alipay a déposé entre le 21 février et le 17 mars 5 brevets manifestement liés au lancement du crypto yuan. Le rôle d’Alipay semble se confirmer avec le brevet Implementation and Electronic Equipment of CBDC transaction. Notamment, lorsque l’on prend en compte la structure à deux couches annoncée pour la CBDC chinoise.

  1. La première couche serait opérée par la People’s Bank of China, gérant ainsi l’émission de la monnaie.
  2. La seconde couche permettant aux contribuables d’acquérir la devise serait déléguée à des institutions financières, notamment Alipay, qui, à notre connaissance, est la seule entreprise en lien avec le dossier.

Ce même brevet déposé le 21 février fait état d’un système de traçabilité de la devise qui ne repose pas sur une blockchain, mais reprend les caractéristiques de la traçabilité on-chain.

Cliquez ici pour lire la breaking news publiée hier sur le crypto yuan »

Alibaba jouera donc un rôle clé dans le lancement et la gestion du crypto yuan. Et, ce ne sera pas le seul géant chinois impliqué puisque Tencent et Huawei sont aussi de la partie. Cette implication des grandes entreprises chinoises fait sens, faire participer ces géants facilitera l’avancée du projet à bien des égards. Enfin, cela devrait donner un avantage certain à la Chine dans sa conquête de l’économie mondiale.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.9 / 5. Nombre de votes : 8

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Avatar
Juriste spécialisé en droit des affaires, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici