Un gouverneur de la BCE voit en les stablecoins “une option viable” de monnaie numérique

Trading du CoinTrading du Coin

C’est Vitas Vasiliauskas, membre du conseil des gouverneurs de la Banque Centrale européenne (BCE) et gouverneur de la banque de Lituanie, qui l’affirme : les cryptomonnaies, et plus exactement les stablecoins (cryptos backées sur du fiat sur un ratio 1:1) pourraient représenter une option viable dans le cadre de l’apparition d’une monnaie numérique utilisée par les banques centrales.

Un impact positif sur la stabilité financière.

C’est en tout cas la thèse défendue par le patron des banques lituaniennes : les stablecoins pourraient servir de base à la création d’une Central  Bank  Digital Currrency (CBDC), cette dernière étant de nature à apporter de la stabilité à un écosystème financier qui en aurait bien besoin.

« Les CBDC pourraient fonctionner comme monnaies de détail ou de gros seulement, ou peut-être les deux. Par exemple, les jetons numériques pourraient être utilisés pour transférer de la valeur entre parties externes ou de détail sous forme de monnaie numérique émise par une banque. Ou encore, une CBDC de gros pourrait contribuer aux réserves d’une banque centrale (ou les remplacer).  » Vitas Vasiliauskas, discours du 27 mai à Wahington DC.

Un système à bout de souffle

Cet intérêt général pour les stablecoins (on pense notamment aux démarches de la banque JP Morgan en la matière) est déclenché par un constat largement partagé : les mécanismes bancaires actuels seraient à la fin de leurs cycles de vie technologique et leur remplacement deviendrait pressant.

Vitas Vasiliauskas précise :

« Le montant des espèces en circulation diminue dans certains pays. Cela pourrait signifier qu’un jour, même si cela semble être une perspective lointaine, chaque individu devra avoir un compte auprès d’une entité privée simplement pour effectuer des paiements ».

Le banquier cependant ne se fait pas d’illusions s’agissant des difficultés à venir et d’une certaine forme de résistance au changement émanant de deux fronts bien distincts que pourtant tout oppose:

  • les banques qui considéreront qu’une CBDC ne pourra jamais remplacer une réserve de valeur conventionnelle,
  • la communauté crypto qui ne se reconnaîtra pas dans ce produit, soupçonné de violer les valeurs de décentralisation, de transparence et de distribution de la blockchain.

Pour autant, il estime que ces évolutions seront inéluctables, même s’il convient qu’il faudra demeurer prudent et procéder à de nombreuses expérimentations.

PARTAGER
Hellmouth Banner
Crypto-enthousiaste, Polynésien de cœur vivant à Tahiti, Hellmouth Banner anime la page TahitiCryptomonnaies. "Après 10 ans dans le Pacifique Sud, je suis convaincu que les peuples du Pacifique Sud nous montrerons des chemins inédits à suivre, y compris dans les Nouvelles Technologies".

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici