Ethereum flash crash – Kraken joue la carte de l’hypocrisie et dédommage partiellement les victimes

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Un exchange qui fait ce qu'il veut sans rien expliquer – Lors des périodes de correction de la semaine dernière, la plateforme Kraken s'est faite remarquer pour sa mauvaise gestion du carnet d'ordres. Pourtant, après avoir réfuté toute implication de sa part dans le crash, celle-ci distribué des compensations. L'exchange se sentirait-il responsable du dysfonctionnement ?

Une prise de responsabilité pas très claire

Face aux vives réactions qu'on suscité le crash, Jesse Powell a publié une série de tweets, excluant la responsabilité de Kraken.

« Je pense que le plus important est que le Kraken s'est comporté comme prévu dans un mouvement de marché massif et que vous pouvez compter sur le fait que vos transactions sont irrévocables. »

Déclaration de Jesse Powell sur Twitter

Même si Kraken n'est pas responsable de ce flash crash, le graphique ci-dessous n'arrange pas non plus la situation. Les exchanges ont tous souffert sous la pression des utilisateurs à ce moment précis. À tel point que même FTX, l'exchange le plus résilient de l'écosystème, ne fonctionnait plus pendant quelques minutes.

Un remboursement partiel et incompréhensible

Au cours de la semaine dernière, Kraken a fait volte-face et commence maintenant à rembourser partiellement ses utilisateurs. Cette opération se fait sous couvert de rétention de clients, mais laisse transparaître une certaine hypocrisie.

Il est en effet de la responsabilité de Kraken de “tenir son marché”. Cela implique notamment d'avoir suffisamment de market makers pour que le prix soit toujours plus ou moins le prix de marché : si l'offre augmente fortement sur Kraken, il est dans le rôle des markets makers de fournir de la liquidité aux vendeurs (en achetant) et en se protégeant sur une plateforme tierce. Kraken a de gros problèmes sur ce plan là, insolubles depuis des années.

Pour couronner le tout, les remboursements annoncés par Kraken sont réalisés au cas par cas, avec d'importantes différences d'un utilisateur à l'autre. En effet, les clients de Kraken commencent à recevoir leurs compensations, mais ne comprennent pas les montants, car ils varient de 5 à 60 % des pertes.

Selon Jesse Powell, les pertes importantes sont gérées au cas par cas et les pertes plus réduites ont reçu une compensation automatique.

Malgré son parcours couronné de succès, Kraken a été assez lent à réagir face aux doléances de sa communauté. En outre, son interface n'a pas évolué depuis longtemps et l'exchange fait encore et toujours face à des problèmes de liquidités. Il suffit d'étudier le cours d'actifs qui viennent d'être listés pour s'en rendre compte. Si Kraken ne rectifie pas sa trajectoire, c'est peut-être sa chute qui l'attendra tant la concurrence est devenue rude.

Thomas G.

Auteur

Financier et juriste, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

  1. Avatar LEcoc dit :

    Bonjour
    J’ai demandé à être remboursé et Kraken m’a répondu negativement

    • Thomas G. Thomas G. dit :

      Bonjour,

      A quel titre avez vous demandé à être remboursé ?

      • Avatar Lecoc dit :

        Bonjour
        J’ai écrit au support en expliquant que j’ai passé un ordre à un peu moins de 1400€ par ethereum et au final je n’ai récupéré que 1130´ le prix n’est jamais défendu si bas… ils ne répondent plus. Je suis désemparé…j’ai aussi écris à nexo sans retour non plus

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017- 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER