En pleine crise de l’énergie, la police du Kosovo saisit 300 ASIC de minage de Bitcoin

Acta non verbaLe Kosovo montre ses muscles et procède à la mise en œuvre des dispositions répressives contre les mineurs de cryptomonnaies. Comment expliquer l’hostilité de certains pays envers le minage de bitcoin (BTC) et des cryptos en général ? Retour sur quelques principes fondamentaux relatifs aux cryptomonnaies se basant sur une blockchain utilisant le proof of work ou la preuve de participation.

Minage de bitcoin au Kosovo : coup de filet anti-Antminer

Le 8 janvier 2022, la police du Kosovo annonce dans un communiqué la saisie de 272 Antminer dans la commune de Leposavic, ainsi que celle de 39 machines de minage près de Prishtina, la capitale du pays. Les autorités ont en outre interpellé à Druar, dans ville de Vushtrri, un conducteur transportant six machines de minage, et 42 cartes graphiques (GPU). Le conducteur arrêté a été interrogé puis relâché.

Minage de bitcoins

La ministre de l’économie, Artane Rizvanoll, a souligné dans un tweet les bénéfices que retire la population de ces actions, en termes d’accès à l’énergie :

« Des milliers d’euros par mois d’argent des contribuables sont économisés = de l’énergie pour des centaines de familles kosovares pendant la crise. »

Le Kosovo a connu des pénuries d’électricité durant l’hiver, et notamment des coupures au niveau du pays le 22 décembre 2021. Un Comité technique sur les mesures d’urgence pour l’approvisionnement en énergie a alors été constitué pour se pencher sur ces problèmes.

Début janvier 2022, Rizvanoll décide d’interdire le minage de cryptomonnaies sur le territoire du Kosovo, suivant les recommandations de ce Comité. La police est alors sollicitée pour appliquer les mesures répressives.

<< Achetez facilement vos bitcoins grâce à la plateforme crypto KuCoin (lien affilié) >>

Pourquoi de plus en plus de pays interdisent-ils le minage de bitcoin ?

Le minage de bitcoin, et celui d’autres cryptomonnaies se basant sur une blockchain utilisant la preuve de travail, sont considérés par une partie de l’opinion comme particulièrement énergivores.

Les coûts en matière d’électricité pèsent lourds pour les entreprises d’extraction de bitcoin. Les mineurs s’implantent donc généralement dans un pays où l’électricité est relativement bon marché pour pouvoir rentabiliser au mieux leurs activités.

Lightning Labs

La population à majorité serbe vivant dans les villes et communes du nord du Kosovo bénéficient d’une électricité gratuite depuis la fin de la guerre en 1999. Le gestionnaire du réseau électrique KOSTT a cependant annoncé fin novembre 2021, qu’il cessera de fournir une électricité gratuite aux quatre municipalités du Nord du pays : Mitrovica Nord, Zvecan, Zubin Potok et Leposavic.

Le Kosovo a donc des « arguments » pour attirer les mineurs étrangers ou encourager les locaux à plonger dans le minage de bitcoin. La quantité importante d’énergie consommée exerce cependant une pression importante sur les réseaux électriques du pays, obligeant ainsi les autorités à réguler le minage sur ce point.

Le Kosovo n’est pas le seul à mettre en œuvre des restrictions pour le minage de cryptomonnaies. Les autorités du Kazakhstan veulent également limiter la consommation d’électricité des mineurs, notamment ceux qui ne sont pas enregistrés et qui opèrent donc illégalement. Le minage au Kazakhstan vient cependant de subir un coup d’arrêt à cause d’une coupure d’internet à l’échelle nationale.

Pas besoin forcément de miner du bitcoin pour en avoir et en tirer profit. Pour acheter facilement vos BTC et autres cryptos, inscrivez-vous sur la plateforme KuCoin et commencez à y trader vos BTC ou autres cryptos dès aujourd’hui ! (lien affilié)

Zoé De la Roche

Fan de Bitcoin, in love de Litecoin, amie d'Ethereum, j'ai une tendance marquée à friendzoner les shitcoins dont le seul projet d'avenir est de vous délester de vos rêves de prospérité ! J'essaie de n'être maximaliste de rien, je recherche plus les convergences entre ancien et nouveau monde Apprentie-mineuse à mes heures :-)

Recevez un condensé d'information chaque jour