De l’électricité dans l’air entre le Kazakhstan et ses mineurs de Bitcoin

Bien gérer le jusLe gouvernement du Kazakhstan s’inquiète de la consommation d’électricité des mineurs dans le pays, notamment de ceux non enregistrés. De nouvelles directives sont annoncées afin de mieux réguler le secteur.

Mineurs de cryptomonnaies au Kazakhstan : pression sur le réseau électrique

Selon un article du 10 novembre 2021, des responsables du gouvernement du Kazakhstan estiment que les mineurs de cryptomonnaies non enregistrés qui ne paient pas les taxes et les autres frais dans le pays, pourraient consommer deux fois plus d’électricité que les mineurs enregistrés. Les mineurs pourraient consommer jusqu’à 1,2 gigawatt, soit environ 8 % de la capacité totale de production d’électricité du pays.

Le Kazakhstan est le deuxième pays, derrière les Etats-Unis, qui délivre le plus de puissance de hachage sur le réseau Bitcoin (BTC). Les données du Cambridge Centre for Alternative Finance indiquent ainsi que le Kazakhstan a contribué à plus de 18 % de la part moyenne mensuelle du taux de hachage du réseau en juillet 2021, contre plus de 35% pour les États-Unis.

Le pays attire les mineurs grâce à son électricité vendu à un prix relativement faible. La répression de la Chine contre les exploitations minières, a augmenté encore plus leur nombre au Kazakhstan. Des pools miniers majeurs comme BTC.com et des entreprises de minage comme Canaan y ont trouvé refuge.

>> Marre de rater les pépites ? Venez prospecter sur Ascendex ! <<

Mineurs réguliers et clandestins : de nouveaux dispositifs légaux au Kazakhstan

Face à cette situation, le vice-ministre de l’énergie du Kazakhstan, Murat Zhurebekov, a révélé que les autorités avaient l’intention d’émettre une directive visant à limiter la consommation d’électricité des mineurs non enregistrés. L’intéressé n’a cependant pas fourni de détails quant à la manière dont les autorités s’y prendraient pour pouvoir les localiser.

Le président du Kazakhstan, Kassym-Jomart Tokayev, avait déjà signé en juin 2021, une loi imposant une taxe supplémentaire, qui pourrait s’élever à 0,00233 $, par kilowattheure, sur l’électricité utilisée par les mineurs. Le texte devrait entrer en vigueur à partir de janvier 2022.

Le Kazakhstan doit maintenant jongler entre d’une part, les avantages financiers que procure l’afflux de mineurs dans le pays, et d’autre part sur l’impact important des activités des mineurs sur le réseau électrique. Le Kazakhstan hausse le ton contre les mineurs non enregistrés. Mais le pays met également en place un environnement sain pour les cryptomonnaies. Il pourrait en effet autoriser les banques à proposer des services liés à ces dernières.

Le minage de Bitcoin est un sujet de plus en plus stratégique à l’échelle du monde. De votre côté, ne laissez pas le train passer et rejoignez le mouvement ! Si vous êtes parmi les 400 premiers à parcourir ces lignes, ne ratez pas l’occasion de récupérer un airdrop de 5$ offerts pour toute inscription sur la célèbre plateforme Ascendex ! Cette prime de bienvenue se cumule avec une réduction de 10% sur vos frais de trading !  (lien affilié, sous réserve de trader au moins 100$, voir conditions sur site).

Kallisté O'Sullivan

Courtière en assurance dans une autre vie, crypto-addict dans celle-ci ! Je vulgarise Bitcoin et la blockchain pour ma famille et mes amis depuis bien trop longtemps, il était temps de passer aux choses sérieuses

Recevez un condensé d'information chaque jour