Bitcoin (BTC), un actif volatil ? Pas plus que nombre d’actions traditionnelles selon Binance

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Bitcoin, volatil, mais pas le pire- Le lundi 3 mai, Changpeng « CZ » Zhao, CEO de Binance, a été invité par Bloomberg pour échanger à propos de son entreprise et sa poursuite du bull run. Lorsque que le sujet de la volatilité de Bitcoin a été abordé, CZ a affirmé que la volatilité du marché des cryptos en général n'a rien à voir avec celle du marché des actions.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-trop-tard.png.

Une volatilité qui n'est pas propre aux cryptos

L'argument de la volatilité de Bitcoin et du marché crypto est souvent mis en avant par les détracteurs de cet écosystème. La volatilité serait l'incarnation du mal, car elle rendrait le marché en question impraticable pour les opérateurs. Or, la volatilité représente le gagne-pain du trader. Le métier même du trader est de déterminer le sens de la volatilité, puis de prendre position pour en profiter de cette volatilité, à la hausse comme à la baisse.

« Il y a toujours un plus grand nombre de personnes qui ont une mentalité de troupeau que de personnes qui font des recherches sérieuses […] Chaque fois qu'il y a des nouvelles négatives, ils [les suiveurs] s'enfuient. Chaque fois qu'il y a des nouvelles positives, ils se précipitent et causent ainsi davantage de volatilité. »

Changpeng « CZ » Zhao

Bitcoin et les indices : qui sera le plus volatil ?

Lorsque l'on s'attarde sur les chiffres exacts de la volatilité des différents marchés, il apparaît clair que la volatilité de Bitcoin n'est pas démesurée dans le contexte actuel.

Volatilité mensuelle de Bitcoin comparée à celle du S&P500, NASDAQ et d'autres actions technologiques et exprimé en pourcent
Volatilité mensuelle de Bitcoin comparée à celle de différents actifs – Source : Econometrics

En finance traditionnelle, lorsque l'on veut mesurer la volatilité d'un actif, on détermine une période donnée, puis on calcule le rendement quotidien de cet actif avant d'analyser la variance des rendements – les écarts en % entre les rendements quotidiens. Une fois que l'on obtient ces données, on les arrange sous forme de courbe, comme celles que vous pouvez voir ci-dessus.

Les points de données les plus à gauche sont les mois où la volatilité est nulle. Et plus l'on avance vers la droite du graphique, plus la volatilité est haute. Enfin, plus la courbe monte, plus il y a de points de données à cette valeur. Sur le graphique comparant la volatilité de Bitcoin à celle de différents indices et actifs, les zones les plus foncéesles plus hautes – contiennent le plus de points de données.

Si l'on analyse ces graphiques, il est clair que Bitcoin est plus volatil que le S&P500 ou le NASDAQ. La variance des rendements des 2 indices US est concentrée sur la droite. La volatilité est donc faible et prévisible.

Cependant, des titres comme Tesla (TSLA) MicroStrategy (MSTR) sont tous aussi volatils que Bitcoin. Les 3 courbes ont des distributions très similaires. Enfin, les 2 géants du minage Riot Blockchain et Marathon Group sont tous 2 plus volatils que le roi des actifs numériques, ce qui les rend assez imprévisibles, malgré leur corrélation avec Bitcoin.

Auteur

Financier et juriste, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

  1. Mic7775 dit :

    Excellent article qui remet les choses à leur place.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER