NASDAQ crypto

Le NASDAQ met 220 millions de dollars sur la table pour acheter Cinnober

Trading du CoinTrading du Coin

Qui n’a pas droit à une seconde chance ?Alors que le NASDAQ prépare plus ou moins tranquillement le lancement de ses contrats à terme sur Bitcoin (BTC) pour le courant de l’année 2019, le groupe boursier américain ne chôme pas sur les autres fronts. Après avoir essuyé un refus poli lors d’une première offre courant septembre 2018, voilà que le NASDAQ a soumis une nouvelle offre pour acquérir Cinnober, fournisseur de solution technologique sous-jacente dédiée aux places des marchés financiers mondiaux.

Une contre-offre plus généreuse

Notons que la première offre datant de septembre avait déjà convaincu le conseil d’administration de Cinnober, mais n’avait emporté l’accord que de 37% des coreligionnaires de son actionnariat.

Finalement, le NASDAQ avance donc ses pions, avec une tactique toute simple : la meilleure défense, c’est l’attaque. Cette fois, l’offre est sensiblement plus généreuse, avec un prix au global augmenté de près de 17% : avec un prix d’achat proposé de 75 couronnes suédoises par action et de 85 couronnes suédoises par bon de souscription, la capitalisation de Cinnober passerait alors à 1,9 million de couronnes suédoises, soit près de 220 millions de dollars.

Des actionnaires en passe de se laisser convaincre

Cette tactique pourrait bien s’avérer gagnante puisque certains des principaux actionnaires ont cette fois déjà annoncé leur accord pour de telles conditions avantageuses. Invium Partners, Swedbank Robur Fonder, Handelsbanken Fonder, MVN Asset Management, AMF Fonder, Humle Småbolagsfond et Coeli Asset Management auraient ainsi déjà dit oui à la contre-offre. Totalisant 44,9% de la barre des 90% d’actionnaires à convaincre pour que l’offre soit acceptée, la situation semble donc bien engagée.

Notons également que certains des membres du conseil d’administration ont aussi accepté ladite offre, comptant de leur côté pour 16,8% supplémentaire.

Au total, ce seraient 82,6% des actionnaires qui seraient déjà d’accord pour se ranger sous le pavillon du NASDAQ. L’offre court jusqu’au 9 janvier pour les actionnaires. Ensuite, la balle sera dans le camp des autorités du Royaume-Uni, appelées à valider la transaction en février 2019.

Un nom dont on se souviendra ?

Si nous avons déjà entendu le nom de Cinnober dans la cryptosphère, c’est parce que l’entreprise est spécialisée dans la fourniture d’infrastructures dédiées aux marchés financiers : elle compte effectivement parmi ses clients Euronext, le Japan Exchange Group ou encore le London Metal Exchange.

Or, en plus de ces services financiers traditionnels, Cinnober offre aussi TRADExpress, spécialisé dans le service de gestion de trading haute-fréquence pour les plateformes de change de la cryptosphère, dont Bitstamp pour ne citer qu’elle.

Affaire à suivre donc pour Cinnober, même si le dénouement n’est sans doute plus très lointain : le NASDAQ est donc en passe de poursuivre son ancrage indirect dans le paysage cryptomonétaire. Rendez-vous est pris en février 2019 pour le mot de la fin.

PARTAGER
Grégory Guittard
Bitcoin Maximaliste, Blockchain-sceptique. Je doute très fortement que la sacro-sainte Blockchain qu'on nous vend à tout bout de champ nous sauvera tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Je disrupte des articles à l'occasion sur mon temps libre, et souvent, aux dépends de vos shitcoins préférés. Je privilégie les sources vérifiables et le cynisme à la neutralité plate, mais je suis ouvert à la discussion : si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, remarques ou vos vociférations directement à [email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici