Blockchain DEX

Le “DEX” IDEX annonce fermer son service aux utilisateurs de New York

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

Le nouveau web 3.0 sera décentralisé ou ne sera pasL’équipe de développeurs gérant l’exchange prétendument “décentralisé” IDEX a pris la parole sur Twitter la semaine dernière : elle a exprimé son intention d’interdire l’accès et l’utilisation de son exchange à ses utilisateurs aux IP originaires de New York. La raison ? Son impossibilité de se conformer aux exigences de la BitLicence, corpus réglementaire spécifique à l’État de New York souvent critiqué.

La décentralisation poussée à son paroxysme, diront certains.

« IDEX commencera à bloquer les nouveaux ordres provenant d’utilisateurs originaires de l’état de New York le 25 octobre. Les annulations d’ordre et les retraits restent disponibles. »

Décentralisé comme une blockchain privée

L’exchange, fondé pour permettre de trader des ERC-20, se présente comme une plateforme alliant « à vitesse de la centralisation avec la sécurité d’un règlement par blockchain ».

Pour le coup, difficile de dire qu’il y a erreur sur la marchandise : l’annonce de cette décision s’est faite la veille de son entrée en vigueur, une belle illustration de ladite « vitesse de la centralisation ».

“I tell you it’s gonna be DECEN – wait for it – TRALIZED”

Gardons tout de même à l’esprit que, tout aussi peu décentralisée que soit la gestion de l’exchange, IDEX n’en reste pas moins un exchange dit non custodial, c’est-à-dire qu’il ne garde pas les fonds de ses utilisateurs. Ces derniers restent les maîtres de leurs clés privées, la plateforme de change se limitant à servir d’intermédiaire pour soumettre les transactions d’échange de tokens ERC-20 vers la blockchain Ethereum.

Les réactions ne se sont pas faites attendre, dans l’ensemble relativement sarcastiques.

Notons par exemple la remarque ironique de Jackson Palmer. Il a souligné, en feignant la surprise, que les exchanges et services se revendiquant comme “décentralisés” reposaient toujours en pratique sur des services centralisés, notamment pour la gestion de leur interface utilisateur.

IDEX a réagi en expliquant sobrement que « la décentralisation avait de multiples facettes ». Il semblerait bien, à l’évidence.

Sources : TheBlockCrypto ; TokenDaily ; Twitter || Images from Shutterstock

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Grégory Guittard
Rédacteur en chef du JDC, Bitcoin Maximaliste, Blockchain-sceptique. Je fais une allergie à la sacro-sainte Blockchain censée nous sauver tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos remarques et autres vociférations directement à [email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici