the_bitcoin_fundation-1

La Bitcoin Foundation conteste les bienfaits de la BitLicense

Trading du CoinTrading du Coin

Alors que les régulations jaillissent de part et d’autre, l’État de New York a, depuis 2015, émis une licence obligeant les entreprises du secteur des cryptomonnaies à se soumettre à des conditions strictes pour pouvoir opérer sur son sol. Cette licence avait déjà provoqué la fureur de certains entrepreneurs, et c’est aujourd’hui au tour de la Bitcoin Foundation de partager son opposition.

La BitLicense avait vu le jour dans le but de protéger les New-Yorkais quant à leurs investissements dans les cryptomonnaies. Elle était notamment inspirée par les problèmes liés au piratage de Mt. Gox, plateforme qui concentrait à elle seule 70% des volumes échangés en bitcoin. Cependant, devant les critères draconiens permettant d’obtenir cette licence, seuls les grands noms de la sphère crypto, comme BitFlyer ou encore Coinbase, ont pu répondre, alors que les plus petits ont préféré abandonner l’État pour se développer ailleurs.

La nouvelle surintendante du département en charge de la BitLicense, Maria Vullo, est intervenue la semaine dernière en mettant en avant les bienfaits qu’elle a apporté, notamment en « protégeant l’intégrité du marché », rapporte-t-elle.

C’est après cette intervention que la Bitcoin Foundation, fondée en 2012, a dénoncé la contre-productivité de cette licence face à l’essor de la technologie blockchain. Elle pense notamment que New York va rater le train de la blockchain à cause de ces restrictions et appelle aujourd’hui à faire marche arrière. La Bitcoin Foundation attaque directement le Département des services financiers de New York pour sa prise de pouvoir dans un domaine où il ne fait pas autorité, et dénonce les “abus de pouvoir discrétionnaire” des les régulateurs.

Cette loi de 2015 qui a instauré la BitLicense a entraîné l’exode de plus d’une soixantaine de projets blockchain new-yorkais vers d’autres États plus accueillants. Pour ne pas rater le coche de l’avancée technologique amenée par la blockchain, la BitLicense devra certainement être revue de fond en comble.

Sources : Bitcoin Foundation || image from Shutterstock.com

Vincent
Vivant en Chine depuis 7 ans, j’ai découvert les cryptos dans un univers fermé, mais là où tout est possible. Amateur presque fanatique de cette monnaie révolutionnaire, je cherche à vous partager le récit de mon exploration quotidienne dans ce nouveau monde numérique.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
trackback

[…] peu de monde apprécie cette fameuse BitLicense. La Bitcoin Foundation protestait il y a quelques jours contre les propos de Maria Vullo qui en vantait les bienfaits, rappelant que celle-ci avait fait fuir plus d’une soixantaine […]

trackback

[…] le dernier bénéficiaire de la BitLicense new-yorkaise. L’application Xapo est un wallet, mais permet aussi le stockage à froid (cold […]