La BCE souhaite affiner sa surveillance des flux crypto

Trading du CoinTrading du Coin

La Banque Centrale Européenne (BCE) s’inquiète de l’importance que prennent les cryptoactifs vis-à-vis de la finance classique. Sa solution : toujours plus de surveillance du marché crypto, en musclant ses techniques d’acquisition de données. Le but : réussir à capter ce qui se trame à la fois sur la blockchain (données on-chain) qu’en dehors (off-chain).

Une couche supplémentaire de traçage

Bien que Mario Draghi, actuel président de la BCE, expliquait encore il y a à peine 3 mois que « Bitcoin n’est pas quelque chose qui concerne la banque centrale », cette dernière semble pourtant étudier de très près les cryptomonnaies.

Ainsi, dans un long rapport détaillé publié ce 7 août, la BCE traite du « phénomène des cryptoactifs ». Non pas pour chercher à exploiter au mieux le potentiel de cet ensemble de technologies cependant,  mais plutôt pour se focaliser sur « les risques potentiels » et sur la meilleure manière « d’améliorer la surveillance » des cryptos.

La Banque Centrale justifie sa volonté d’imposer un cadre plus strict de surveillance au marché des cryptomonnaies comme une façon d’éviter tout risque de contamination vers le système financier traditionnel, car la BCE craindrait à terme des « retombées dans l’économie réelle ».

L’institution financière souhaite ainsi utiliser à la fois les données disponibles sur les blockchains publiques, mais aussi les métadonnées relatives aux transactions qui se passent hors blockchain (au niveau des plateformes de change, classiquement).

Le rapport ne fournit cependant pas plus de détails sur les moyens précisément envisagés pour atteindre ce but. Pour autant, l’émergence de nouveaux intermédiaires et de nouvelles pratiques questionne l’institution : comment conserver une vision d’ensemble sur les protocoles de seconde-couche permettant d’effectuer des transactions sans les inscrire directement dans la blockchain sous-jacente, ou encore sur les véhicules financiers indexés sur les cours des cryptomonnaies mais ne nécessitant pas de détenir ces fonds en personne (à la manière des contrats sur la différence, ou CFD) ?

Les cryptos : un marché résilient manquant de données fiables

On note qu’en commentaire d’une partie de son rapport, la BCE reconnaît bien que « le marché des cryptoactifs est résilient » en termes de transactions on-chain, et que malgré la baisse généralisée des prix des cryptos après le pic de fin 2018 « un nombre élevé de cryptoactifs continuent d’être échangé chaque jour sur les plateformes de négociation ».

La BCE constate le nombre soutenu de transactions on-chain des principales cryptos – Source : rapport BCE

La banque centrale déplore toutefois une trop importante dispersion des prix d’un crypto-exchange à l’autre, provoquée en partie par les opérations de wash trading qui prendraient place du fait d’acteurs divers sur certaines exchanges (consistant à s’acheter et se vendre un actif afin de tromper le marché en gonflant artificiellement les volumes d’échange).

En conclusion, le rapport explique que « la BCE et la communauté des banques centrales devraient contribuer aux efforts pour combler les lacunes en matière de données liées aux cryptoactifs ». Les régulateurs restent donc attentifs et s’attendent à une meilleure perception de la situation cryptomonétaire au fil des années et de leurs progrès méthodologiques.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
zebus
Invité
zebus

Il n’y a surement aucun rapport mais le Crédit Mutuel à bloquer mon virement vers Kraken (virement vers beneficiaire enregistré) alors que c’est le 4ème que j’effectue (toujours du même compte vers kraken). Je suis très étonné de ce blocage qui a duré le temps d’avoir un conseiller pour qu’il me valide le virement… Kraken est sur liste rouge!?

DENIEL
Invité
DENIEL

@zebus j’ai eu le même problème avec crédit agricole sur etoro et coinbase … ma banquière m’a avoué avoir blakclisté ces comptes … je lui ai dis qu’elle n’en avait pas le droit elle les a déblacklisté mais trop tard … j’ai ouvert un compte n26 et en ai fais désormais ma banque principale (salaires) et désormais mes virements vers coinbase se déroulent sans problème … etoro aussi… je ne pense pas garder crédit agricole à terme … sont trop invasifs sur ce que je fais de mon argent je déteste ça. J’ai encore un compte action mais je pense clairement tout cloturer…