Binance delist BSV & 28 000 $ de dons pour Hodlonaut

Trading du CoinTrading du Coin

En fin de semaine dernière, nous évoquions la chasse à l’homme organisé par Craig Wright contre Hodlonaut, l’initiateur de la torche du Lightning Network de Bitcoin. Depuis, la résistance s’est mise en place, et l’on s’interroge sur le delisting de la crypto mort-vivante BSV.

Cagnotte de solidarité pour la défense de Hodlonaut

Rappelons tout d’abord que, ce 11 avril, Craig “Faketoshi” Wright a livré Hodlonaut à la vindicte des chasseurs de primes, avec la promesse de 70 BSV (environ 5000 $) de récompense pour obtenir toutes informations privées permettant d’identifier et de localiser le possesseur du compte au chat astronaute.

Le but de tout cela est le harcèlement judiciaire mené par Craig Wright, contre tous ceux qui s’expriment publiquement sur le fait qu’il n’est pas Satoshi Nakamoto.

Le site WeAreAllHodlonaut.com a ainsi été créé pour soutenir la défense du créateur de la torche Lightning, et payer ses frais d’avocats

L’équivalent de près de 28 000 $ de dons en bitcoins (BTC), ont déjà été recueillis à l’heure d’écrire ces lignes, issus de plus de 1 000 contributeurs.

#WeAreAllHodlonaut
Cagnotte pour la protection judiciaire de Hodlonaut

Le BSV : un “walking dead” ?

Binance delistera le BSV

Le Bitcoin Satoshi Vision (BSV) est désormais tellement loin de cette revendiquée “vison de Satoshi”, que beaucoup parlent de son delisting des crypto-exchanges.

Changpeng Zhao, le CEO de Binance, a été dans les premiers à proposer de retirer le BSV de son exchange :

Dans une annonce de Binance parue ce lundi, CZ a joint la parole aux actes, et BSV sera effectivement délisté du trading de la plateforme dès ce 22 avril, et les BSV devront être retirés impérativement avant le 22 juillet 2019 dernier délai.

Peu de temps après, le hashtag #DelistBSV s’est propagé sur les comptes Twitter, comme notamment celui d’Anthony Pomplianocofondateur de Morgan Creek Digital– qui appelle à un delisting général du BSV le 1er mai :

Le mining à perte du BSV

Mais déjà sans cela, la marionnette BSV n’est presque soutenue que par les ficelles de Craig Wright et Calvin Ayre : selon BitMEX Research, les mineurs auraient déjà perdu 2,2 millions de dollars pour assurer la sécurité du réseau BSV. L’électricité pour produire les BSV coûtant plus cher que leur valeur.

Depuis novembre 2018 et le sanglant fork du Bitcoin Cash (BCH), dont est issu le BSV, une grande partie du minage de la crypto de Craig Wright serait issue des fermes de mining de CoinGeek, appartenant à Calvin Ayre.

Ce soutien au réseau BSV vise surtout à maintenir un niveau de sécurité suffisant pour empêcher une attaques des 51%, qui finirait de décrédibiliser cette cryptomonnaie centralisée, puisque son destin est dirigé par très peu de personnes, dont la richesse permet de la maintenir en vie.

Il n’a d’ailleurs jamais été aussi peu coûteux d’effectuer une telle attaque sur le BSV, au vu du déclin de l’intérêt des mineurs pour cette crypto : moins de 7 000 $ par heure d’attaque 51% du BSV, contre par exemple 340 000 $ par heure pour Bitcoin (BTC).

Coût horaire estimé d’une attaque des 51% – Source : Crypto51

BSV chute de 30%

Depuis le début de l’affaire Hodlonaut Jeudi dernier, le BSV a baissé de plus de 30%.

Chute (temporaire ?) du BSV sur Bitfinex
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar