Estonie et cryptomonnaies : le grand nettoyage a commencé

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Une réglementation plus stricteCe fonctionnaire veut renforcer la réglementation crypto estonienne pour protéger les investisseurs. Sont proposées des mesures plus strictes aussi bien dans le domaine financier qu’informatique afin de mieux gérer les risques du secteur.

Remise à zéro de la réglementation crypto : l’Estonie championne des licences

Le chef de la Cellule de renseignement financier (CRF) estonienne, Matis Mäeker, a exhorté l’Etat estonien à « remettre la réglementation à zéro » et « reprendre de zéro l'octroi de licences » de tous les exchanges de cryptomonnaies du pays, selon un article du 13 octobre 2021 de l'agence de presse locale, Eesti Ekspress. Mäeker souligne que le public n’est pas conscient des risques qu’ils prennent en investissant dans les cryptomonnaies.

La sécurité du secteur est exposée au risque de piratage, auquel s’ajoutent les risques légaux relatifs au blanchiment d'argent et au financement du terrorisme. Ces risques sont selon Mäeker, «  très, très élevés. Nous devons réagir très rapidement. »

Mäeker est l’ancien chef du département en charge de la lutte contre le blanchiment d'argent à l'autorité de supervision et de résolution financière. Il a indiqué qu’environ 400 entreprises en Estonie disposent. La CRF avait pourtant annulé 1 808 licences de VASP en 2020.

>> Marre de rater les pépites ? Le JDC vous offre un pass VIP pour une IEO prometteuse <<

Des mesures plus strictes pour protéger les investisseurs : les différents axes

Malgré ce nombre important de licences, Maëker critique ces entreprises qui selon lui, n’utilisent leur licence que pour « brasser de très grosses sommes, alors que l'Estonie n'en retire rien ». Les cryptomonnaies ne créeraient pas d'emplois pour les citoyens. Elles ne contribueraient pas non plus à la fiscalité locale.

Maëker veut mettre en place des mesures plus strictes en matière de contrôle des capitaux crypto. Les sociétés cryptos devront alors posséder au moins 350 000 euros de fonds, soit en espèces, soit en titres, alors que cette obligation ne s’élèvent actuellement qu’à 12 000 € pour les start-ups. Maëker souhaite également que les exchanges utilisent des systèmes informatiques plus sécurisés pour mieux protéger les investisseurs.

L’Estonie a affiché son ouverture à Bitcoin (BTC) en hébergeant son livre blanc sur le site du gouvernement. L’adoption des propositions de Mäeker risque-t-elle de changer cette image et de nuire au développement des cryptomonnaies, ou permettra-t-elle au contraire de mieux gagner la confiance des investisseurs, favorisant ainsi la croissance du secteur ?

Le Journal du Coin vous offre des tickets d’entrée VIP pour l’IEO de Jet Protocol sur Ascendex ! Rejoignez la vente privée de la plateforme de référence et anticipez la tendance avant tout le monde en vous inscrivant dès maintenant (détails et conditions dans cet article dédié).

Auteur

Fan de Bitcoin, in love de Litecoin, amie d'Ethereum, j'ai une tendance marquée à friendzoner les shitcoins dont le seul projet d'avenir est de vous délester de vos rêves de prospérité ! J'essaie de n'être maximaliste de rien, je recherche plus les convergences entre ancien et nouveau monde Apprentie-mineuse à mes heures :-)

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER