Telegram : Pavel Durov subventionne les moyens de contournements de la censure Russe

Trading du CoinTrading du Coin

Il y a quelques jours, l’administration russe “blacklistait” l’application de messagerie chiffrée Telegram. Cette interdiction intervenait après que Pavel Durov – le fondateur de Telegram – ait refusé de fournir les données privées de ses utilisateurs au gouvernement.

« Le pouvoir qu’ont les gouvernements locaux sur les entreprises technologiques est basé sur l’argent. À tout moment, un gouvernement peut faire s’effondrer les cours en menaçant de bloquer les flux de capitaux venant de ses marchés, et forcer de cette manière les entreprises à faire des choses étranges (souvenez-vous comment, l’année dernière, Apple a déplacé ses serveurs iCloud en Chine). Chez Telegram, nous avons le luxe de ne pas avoir à nous soucier de nos flux de revenus, ou de nos ventes publicitaires. » message posté sur Telegram

Pavel Durov a annoncé dans un autre message sur Telegram qu’il lançait des subventions destinées à ceux qui proposent des systèmes permettant l’anonymat sur Internet, ainsi que de contourner la censure.

« J’ai commencé à allouer des subventions aux individus et entreprises qui font tourner des proxys socks et des VPN. Je suis heureux de donner des millions de dollars à cette cause dans l’année, et j’espère que d’autres gens me suivront. »

Selon Durov, la Russie représente près de 7% de la base utilisateur de Telegram. Malgré la censure du site auprès des citoyens russes – opérant depuis lundi – Durov ne relève aucune chute significative dans l’utilisation de la messagerie, car, selon lui, « les Russes ont tendance à contourner les interdictions grâce aux VPN et aux proxy. »

« Le respect de la vie privée n’est pas à vendre, et les droits de l’homme ne devraient pas être compromis par la peur ou la cupidité. »

Il est clair que Pavel va continuer de se battre au nom du respect de la vie privée de ses utilisateurs, et il termine d’ailleurs son message sur un appel plus large. Pour lui, il est temps de se coordonner, et de lancer ce qu’il considère comme la nouvelle résistance.

« J’appelle ça la Résistance numérique – un mouvement décentralisé se dressant au nom des libertés numériques et au progrès global. » Pavel Durov

Sources : Coindesk || image from Shutterstock.com

PARTAGER
Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici