Israël se positionne sur les cryptomonnaies & les ICOs

Trading du CoinTrading du Coin

Au premier abord, les différents pays du monde ne se sont pas montrés tendres envers les cryptomonnaies, multipliant les régulations à leur encontre jusqu’à l’interdiction même de leurs échanges. Cependant, certains ont déjà entamé un demi-tour en voyant le potentiel énorme que les cryptomonnaies pouvaient apporter à leur économie et à leur développement. C’est ainsi qu’Israël, quelques heures après la France, vient se positionner face à cette révolution numérique.

Israel Securities Authority
Israel Securities Authority

Déjà en avance comparée à d’autres, l’Autorité Financière israélienne a établi un comité spécialement dédié aux ICOs il y a déjà six mois. Ce comité nous transmet aujourd’hui son rapport produisant une série de recommandations dans le but de trouver un équilibre entre innovation et protection de l’investisseur.

Pour ce faire, il souhaite distinguer les cryptomonnaies, utilisées en guise de monnaie d’échange et les tokens qui permettent d’acquérir un droit d’usage pour un produit ou un service. Ainsi, les cryptomonnaies ne devraient pas être considérées comme des titres financiers et y appliquer une imposition différente.

Pour ce qui est des ICOs, le comité israélien voudrait qu’elles soient accompagnées d’un prospectus permettant d’évaluer chaque ICO au cas par cas, comme ils l’avaient fait auparavant avec l’immobilier, le pétrole ou le gaz.

Ces bonnes nouvelles commencent à fleurir une par une après le lynchage envers les cryptos que nous avons connu au début de l’année. Il ne serait pas étonnant que d’autres pays suivent le pas de la France et d’Israël dans l’intégration de la cryptomonnaie dans leur économie. L’effet domino est en cours, et il est à notre avantage.

PARTAGER
Avatar
Directeur de publication du média que vous lisez en ce moment même, je quitte mes fonctions stratégiques de temps en temps, pour écrire des billets d'analyse financière du marché des cryptomonnaies.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour,
    Quand vous écrivez “quelques heures après la position de la France” pourriez-vous préciser SVP la position de la France car mise à part les communiqués de la Banque de France et de l AMF, je n ai pas connaissance d une position claire de l exécutif ?

    Merci d avance pour vos informations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici