Exchange crypto : comparatif des meilleures plateformes (2024)

Accueil » Guides Crypto » Comparatif Exchanges Crypto

Lorsque l’on se lance pour la première fois dans le domaine de la crypto, il est naturel de se tourner vers un exchange crypto centralisé (CEX) pour acheter ses premières cryptos. Cependant, tous les exchanges ne se valent pas, puisque de l’un à l’autre vous bénéficierez de différents niveaux de sécurité, de frais de transaction, de fonctionnalités et de rendements qui seront probablement les points clefs dans votre décision. Voici un tour d’horizon des principaux exchanges crypto.

Les liens contenus dans cet article sont des liens commerciaux. Merci pour votre soutien !

Les meilleurs exchanges crypto en 2024

Voici notre classement des meilleures plateformes d’échange crypto centralisées :

Exchange AvantagesInconvénientsDécouvrir
Bitpanda✔️ Interface intuitive et très simple à utiliser

✔️ De nombreux actifs disponibles en plus des cryptos

✔️ Métaux précieux adossés à des réserves physiques

✔️ Régulé en France (PSAN) et en Europe

✔️ Indices cryptos maison, automatiquement mis à jour mensuellement

✔️ N’a jamais connu de hack majeur

✔️ Nombreuses certifications de sécurité

✔️ Carte Visa sur demande

✔️ Sécurisé et transparent
❌ Frais de trading cryptos élevés

❌ Pas de possibilité de passer des ordres de type avancé (limites, stop loss, take profit…)

❌ Pas de chat possible avec le service client
Acheter des cryptos sur Bitpanda
eToro✔️ Plateforme qui propose un grand nombre d’actifs variés

✔️ Interface agréable, très simple à prendre en main

✔️ Compte d’argent fictif pour se faire la main

✔️ Régulé en France (PSAN) et en Europe

✔️ Réseau social pour échanger avec les autres utilisateurs

✔️ Aucun hack majeur depuis sa création en 2007
❌ Frais élevés

❌ Pas de possibilité d’envoyer les cryptomonnaies hors de la plateforme pour les français

❌ Certains produits sont proposés sous forme de CFD
Acheter des cryptos sur eToro
Trade Republic✔️ Très simple à utiliser

✔️ Des frais faciles à appréhender (1 euro par trade)

✔️ Régulé en France (PSAN) et en Europe

✔️ Compte en espèces rémunéré à 4 %

✔️ Plus de 10 000 actifs disponibles

✔️ Banque et courtier
❌ Pas de possibilité d’envoyer les cryptomonnaies hors de la plateforme

❌ Pas de stablecoins pour trader les cryptos

❌ Pas assez d’informations et d’options pour les traders actifs
Acheter des cryptos sur Trade Republic
Kraken✔️ Régulé en Europe

✔️ N’a jamais connu de hack majeur

✔️ Une interface agréable à utiliser sur pc comme sur mobile

✔️ Mets l’accent sur la sécurité des comptes de leurs utilisateurs

✔️ Dépôt et retrait en euro par virement SEPA

✔️ Possibilité d’acheter de la crypto par carte bancaire
❌ Non régulé en France (mais régulé aux US)

❌ Frais de trading élevés

❌ Pas de dépôt ou retrait en euro par carte bancaire

❌ Des frais de transaction légèrement plus hauts que certaines plateformes concurrentes

Acheter des cryptos sur Kraken
Binance✔️ Dépôts et Retrait en euros par virement SEPA et carte bancaire

✔️ Sécurité élevée

✔️ Frais de trading (maker/taker) les moins chers du marché

✔️ Vaste choix de cryptos

✔️ Régulé en France (PSAN)

✔️ Possède une carte bancaire (cashback en BNB)

✔️ Offre de revenus passifs importante

✔️ Retrait de cryptos disponible sur plusieurs blockchains différentes

✔️ Possède sa propre blockchain
❌ A déjà été victime d’un hack

❌ Interface destinée à des utilisateurs confirmés

❌ Les retraits sur certaines blockchains sont régulièrement bloqués ou en maintenance

❌ Montant minimum de retrait blockchain


Acheter des cryptos sur Binance
KuCoin✔️ Dépôts et Retrait en euros par virement SEPA et carte bancaire

✔️ Des frais de dépôt par SEPA parmis les moins chers du marché

✔️ Listing de cryptos faiblement capitalisées

✔️ Retrait de cryptos disponible sur plusieurs blockchains différentes
❌ Ni régulé en France, ni régulé en Europe

❌ Interface destinée à des utilisateurs confirmés

❌ Frais de dépôt par carte bancaire élevés

❌ Listing de cryptos parfois exotiques

❌ Frais de retrait blockchain élevés
Acheter des cryptos sur KuCoin
AscendEx✔️ Dépôts en euros par virement bancaire

✔️ Bon niveau de sécurité

✔️ Une interface agréable et simple à utiliser sur pc comme sur mobile
❌ Ni régulé en France, ni régulé en Europe

❌ A déjà été victime d’un hack
Acheter des cryptos sur AscendEx
Coinbase✔️ Régulé en Europe

✔️ Dépôts en euros par SEPA

✔️ Pas de frais de dépôt par SEPA dans la limite de 3 virements par jour

✔️ Une interface agréable et simple à utiliser sur pc comme sur mobile
❌ Offre de revenus passifs très limitée

❌ Rendement des revenus passifs très faibles

❌ Frais d’achat de cryptos un peu élevé par rapport à la concurrence
Acheter des cryptos sur Coinbase
Crypto.com✔️ Enregistré auprès de l’AMF

✔️ Une bonne application pour utiliser ses cryptos au quotidien

✔️ Des avantages intéressants pour les cartes cryptos les plus chères

✔️ Une interface simple d’utilisation

✔️ Les virements SEPA gratuits
❌ Des cartes crypto un peu cher

❌ Les premières cartes qui ne cassent pas trois pattes à un canard

❌ Le système de palier en euros pour accéder aux cartes plus premiums

❌ L’entreprise peut changer les avantages de ses cartes à sa guise

❌ La blockchain Cronos qui semble à l’abandon
Acheter des cryptos sur Crypto.com
Probit✔️ Des frais de transactions parmi les plus bas du marché

✔️ L’achat de cryptos à moitié prix

✔️ Un bon exchange d’appoint

✔️ Un vaste choix de cryptos
❌ Ni régulé en France, ni régulé en Europe

❌ Aucun dépôt ou retrait possible en FIAT

❌ Un exchange qui pourrait rebuter les néophytes

❌ Les IEO qui ne sont pas oufs et relèvent plus des shitcoins
Acheter des cryptos sur Probit
Swissborg✔️ Régulé en France (PSAN), en Suisse et en Estonie

✔️ Très simple à utiliser

✔️ Sécurisé

✔️ Transparent
❌ Choix de cryptomonnaie limité

❌ Pas de possibilité de choisir le type des ordres de trading (limite, au marché, stop loss, take profit…)

❌ Accessible seulement sur smartphone
Acheter des cryptos sur Swissborg
Comparatif des meilleurs exchanges centralisés de cryptomonnaies

Bitpanda le broker autrichien tout en un

exchange bitpanda

Avec déjà 10 ans d’ancienneté, Bitpanda a largement fait ses preuves et conquiert chaque année un public de plus en plus large. L’équipe ne se repose pas sur ses lauriers et fournie un travail acharné pour proposer de plus en de produits et de contenus, ainsi qu’une expérience toujours plus agréable pour ses utilisateurs.

La plateforme s’adresse au consommateur moyen qui souhaite commencer à investir, sans avoir besoin de suivre des cours de trading ou de passer un master en économie. L’objectif est de démocratisé l’investissement en faisant tomber les barrières qui peuvent repousser certains.

Des actifs pour tous les goûts

Ceci commence par la diversité des actifs proposés. En passant par Bitpanda la plupart des investisseurs pourra se contenter d’une application unique pour gérer l’ensemble de son portefeuille.

La fintech propose en effet plus de 2600 actifs, des cryptomonnaies aux actions, en passant par ETF, les matières premières et les métaux précieux. Concernant ces derniers, la plateforme se démarque en proposant l’achat de métaux réels à partir d’un euro seulement, adossés physiquement par des stocks conservés dans des coffres forts sécurisés par la Brink’s, en Suisse.

Pour les actions et les ETF, Bitpanda propose en fait des contrats qui répliquent le prix de l’actif sous jacent. Si ceux-ci ne peuvent pas être échangés en dehors de la plateforme, ils présentent néanmoins l’avantage d’être fractionnables et accessibles à partir d’un euro.

Une interface intuitive et simple d’utilisation

L’interface de Bitpanda fait partie des plus simples du marché, et à été conçue de manière à ce qu’il soit facile de s’y promener sans se poser de question. Toutes les fonctionnalités sont accessibles en quelques clics, et les menus sont aisément identifiables et organisés de manière logique. Les nouveaux venus dans l’univers de l’investissement ne devraient pas s’y perdre, comme c’est possible de la faire sur de nombreuses plateformes concurrentes mentionnées dans cet article.

Les ordres d’achats et de ventes sont simplifiés au maximum (obligatoirement des ordres d’achat au marché), et l’onglet portefolio permet de suivre simplement et visuellement l’évolution de vos investissements et leur répartition.

Pour ceux qui auraient besoin de conseils, ou simplement envie d’apprendre, Bitpanda propose une série de cours destinés aux débutants comme aux experts, allant des bases de la gestion des finances personnelles, à des sujets techniques pointus touchant à la blockchain.

Des produits pensés pour ceux qui cherchent la facilité

Bitpanda a développé des produits « maison », permettant à ceux qui n’ont pas le temps où l’envie de gérer leur portefeuille trop activement de profiter d’indices tout faits et automatiquement mis à jours mensuellement en fonction du marché. Il existe actuellement sept Bitpanda Crypto Indices (BCI), constitués chacun de 5 à 25 cryptomonnaies. Leurs compositions s’actualisent chaque mois, pouvant inclure ou exclure un jeton en fonction de sa performance, à l’instar du SP500 ou du CAC40 dont la composition varie au fil du temps.

La plateforme propose aussi du staking pour une trentaine de cryptomonnaies, permettant de dégager des revenus passifs sans contrainte de blocage (les jetons peuvent être retirés à tout moment). Les intérêts dépendant des jetons concernés et peuvent aller de 3% à plus de 20% par an. Les gains engendrés par les positions sont automatiquement réinjectés, créant ainsi des intérêts composés.

Les fonds non investis qui restent en euros, livres anglaises ou dollars US rapportent aussi des intérêts (respectivement 3.1%, 4.26% et 4.37%). De quoi compensé un petit peu l’inflation galopante.

Les utilisateurs peuvent aussi commander une carte Visa, permettant de payer comme n’importe quelle carte bancaire en convertissant automatiquement cryptomonnaies, métaux précieux ou tout autre actif détenu sur le compte dans la monnaie fiat voulue. Les détenteurs de tokens BEST (jeton de Bitpanda) peuvent recevoir du cashback en bitcoin pour leur achats, allant jusqu’à 2% (en fonction du nombre de jetons détenus).

Enfin, Bitpanda propose un service appelé « plan d’épargne », qui offre la possibilité de planifier des achats dans le temps, de manière automatique, avec une fréquence et un montant prédéterminé. Ceci permet entre autre de lisser le prix d’achat d’un actif.

Sécurisé et régulé en France avec l’agrément PSAN

Bitpanda se démarque de la concurrence de par ses efforts pour s’adapter aux lois toujours changeantes, et par sa volonté de prouver sa transparence et sa sécurité.

La fintech détient notamment 12 licences et agréments européens, dont le précieux (et compliqué à obtenir) agrément PSAN, délivré en France par l’AMF.

Ses réserves et ses pratiques commerciales sont régulièrement auditées par des prestataires extérieurs. Les cryptomonnaies sont stockées sur des colds wallets, à l’abri des convoitises et des pirates potentiels.

L’entreprise est certifiée ISO 27001, ce qui prouve qu’elle respecte certains standards en termes de sécurité, de process et de management des risques. Elle a par ailleurs obtenu un certificat SOC 2 Type 1, développé par l’American Institute of Certified Public Accountants (AICPA). Il atteste lui aussi d’un haut niveau de sécurité, de confidentialité, de disponibilité et de respect de la vie privée.

Notre avis sur Bitpanda en 2 mots

Bitpanda sort du lot pour ceux qui cherchent la simplicité, sans pour autant perdre en qualité. La plateforme permet d’acheter des cryptomonnaies et d’autres actifs plus traditionnels sans avoir à s’éparpiller.

La diversification qu’elle permet, les garanties qu’elle procure et le sérieux et l’expérience dont elle fait preuve, sont les arguments majeurs qui nous permettent de vous la présenter en premier dans ce comparatif.

eToro : le courtier le plus fourni pour ceux qui aiment se diversifier

Présentation eToro

En ligne depuis 2007, eToro était présent avant même l’invention de la blockchain et des cryptomonnaies. Elle à été développée dans le but de simplifier l’accès à l’investissement pour les particuliers, qui devaient jusqu’alors entreprendre des démarches assez contraignantes et disposer de fonds conséquents.

L’objectif a largement été rempli et le public au rendez vous. Aujourd’hui, eToro compte plus de 30 millions d’utilisateurs à travers le monde et propose plus de 4500 actifs, accessibles à partir de quelques euros seulement. L’accès n’est plus réservé à l’élite, et tout le monde peut investir.

Un compte d’argent fictif pour se faire la main

Afin de permettre à chacun d’apprendre à utiliser la plateforme et à s’exposer à tous types de produits sans risque, eToro a eu l’idée géniale de proposer à ses clients un compte disposant de 100 000 dollars US fictifs (dommage, ce ne sont pas des vrais…). C’est la seule plateforme de ce comparatif à proposer un compte d’entraînement !

Avec le compte d’argent fictifs, tout fonctionne exactement de la même manière qu’avec l’argent réel. Vous pouvez ainsi y tester différentes stratégies sur différents actifs, afin d’être certains qu’elles fonctionnent avant d’y risquer votre argent. En effet, la plateforme ne cherche pas à tromper ses utilisateurs et prend soin de leur rappeler que 76 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent en négociant des CFD.

Par ailleurs, la eToro Academy propose gratuitement des formations très intéressantes pour ceux qui veulent apprendre.

Un réseau social pour échanger

En plus de s’entraîner avant de se lancer, eToro a développé un véritable réseau social sur sa plateforme, grâce auquel les utilisateurs peuvent échanger. Tout a été pensé pour que chacun y trouve son compte. Les plus expérimentés peuvent y partager leurs stratégies, leurs pronostics ou les dernières nouvelles, tandis que les débutants et ceux qui manquent d’inspiration peuvent venir y chercher des idées.

EToro permet en plus aux traders les plus performants d’être copiés par ceux qui le désirent. En remerciement, ils touchent bien sur une partie des bénéfices qu’ils leur font gagner, tout le monde y trouvant ainsi un avantage.

Des actifs à n’en plus finir et une interface de qualité

Même les plus difficiles devraient trouver ce qu’ils cherchent sur eToro. C’est de loin l’une des plateformes qui propose le plus grand nombre d’actifs de ce comparatif. Inutile d’ouvrir des comptes sur d’autres sites, vous devriez pouvoir regrouper l’ensemble de votre portefeuille sur la plateforme, tout en étant très diversifié.

L‘interface fait quant à elle partie des plus simple à utiliser du marché. C’est l’un des points forts de la plateforme. Vous y trouverez toutes les informations nécessaires, présentées de manière claire et bien organisée.

Quelques limites pour les amateurs de cryptomonnaies

En investissant sur des cryptomonnaies avec eToro, vous devez être conscient du fait que que vous ne pourrez pas retirer vos jetons de la plateforme si vous êtes français. Ceci ne posera pas de problème à ceux qui investissent dans ce type d’actifs avec une optique purement spéculative, mais pourrait vous contrarier si vous souhaiter les utiliser pour d’autres choses (achat de biens et de services, lending…).

Heureusement, eToro est en constante amélioration et est réellement à l’écoute des besoins de sa clientèle. Il est donc fort probable que cela devienne possible un jour si les utilisateurs en font la demande. D’autant plus que les résidents de certains pays peuvent déjà décider d’exporter leurs tokens sur l’application mobile maison baptisé eToro Money, faisant portefeuille crypto.

Nous devons aussi soulever le fait qu’il ne soit malheureusement pas possible de trader contre des stablecoins, tous les échanges se faisant obligatoirement contre des dollars US. Ceci peut être gênant pour les utilisateurs français qui doivent déclarer chaque trade aux autorités lors de la déclaration annuelle des impôts sur le revenu. Mais une fois de plus, eToro est là pour aider ses clients, en leur fournissant un rapport fiscal complet et détaillé qui facilite grandement la tâche.

Un exchange de crypto régulé et sécurisé

EToro n’est pas autorisé par la loi à utiliser ou réinvestir les fonds de ses clients, ce qui est un vrai gage de sécurité par rapport à ce que proposent les banques. Le groupe est transparent et audité régulièrement, ce qui lui a permis d’obtenir l‘agrément PSAN, en faisant l’un des premiers acteurs du marché en phase avec les lois françaises.

Depuis 2007, aucun incident mettant en danger les fonds des utilisateurs n’a été relevé. Bien que nous ne puissions pas connaître l’avenir, vous devriez pouvoir dormir sur vos deux oreilles en y déposant des fonds.

Trade Republic : la banque allemande pour les investisseurs

Présentation Trade Republic

Dans la partie depuis quelques années seulement (2020 pour l’Allemagne et 2021 pour la France), Trade Republic n’a pas eu besoin de beaucoup de temps pour s’aligner avec les meilleurs.

L’entreprise voit les choses en grand, et en moins de 4 ans d’existence, elle a déjà su attirer plus de 4 millions d’utilisateurs issus de 17 pays, détenant un total de plus de 35 millards d’euros d’actifs ! Son secret ? S’adresser à Monsieur et Madame Tout le Monde, en proposant des produits variés, des conditions simples et une interface épurée, le tout accompagé d’une sécurité optimale.

Un panel d’actif qui fait palir la concurrence

Commençons par l’un des principaux atouts de Trade Republic : le nombre d’actifs disponibles. C’est de loin le plus grand de ce comparatif avec un total de plus de 10 000 actifs accessibles. Difficile de ne pas trouver ce que vous cherchez !

S’il s’agit principalement d’actions et d’ETF (à travers lesquels vous pourrez vous exposer notamment à des matières premières ou à des devises), on y trouve aussi une cinquantaine de cryptomonnaies parmi les plus échangées du marché.

Les connaisseurs pourront aussi s’exposer à des produits plus complexes tels que des warrants, des turbos ou encore des certificats.

Une plateforme épurée et facile à utiliser

Que ce soit sur smartphone ou sur ordinateur, l’interface de Trade Republic est très intuitive et épurée. Avec seulement trois onglets principaux, vous pouvez naviguer sur la plateforme sans vous perdre ou vous poser de questions.

Trade Republic a volontairement choisi d’offrir peu de fonctionnalités, dans l’optique d’être le plus accessible possible pour le grand public. Les choix ont été faits intelligemment, en sélectionnant les informations et les fonctionnalités les plus importantes et les plus demandées.

La plateforme s’adresse d’avantage à des investisseurs qu’à des traders, et en tout cas pas aux adeptes du swing trading et de l’analyse technique. En effet, les graphiques de prix proposés sont très basiques, et il n’est pas possible d’y ajouter des indicateurs ou d’afficher des chandeliers japonais.

Des frais ultra simplifiés

Chez Trade Republic, les frais sont très simples à comprendre. Pas de mauvaise surprise, pas besoin d’être un génie des mathématiques ou de prendre une loupe pour aller chercher dans les petites lignes des conditions générales. Vous pouvez les consulter ici.

En ce qui concerne les trades, les frais sont de 1 euro par ordre d’achat et de vente exécuté sauf dans le cadre de plans d’investissement programmés pour lesquels il n’y a aucun frais. C’est tout !

Quelques améliorations possible pour les investisseurs cryptos

Les cryptomonnaies ne représentent qu’une part infime des actifs proposés par Trade Republic, mais la cinquantaine de jetons accessibles devrait suffire à combler la plupart des investisseurs.

Nous regrettons cependant le fait que les utilisateurs ne puissent pas retirer leurs jetons de la plateforme pour les déposer sur un portefeuille de leur choix ou les utiliser pour acheter des biens ou de services. Trade Republic ne propose pas non plus de produits permettant d’en retirer des revenus passifs (staking, lending…) et ne prend pas en charge les airdrops.

Par ailleurs, tous les échanges se font obligatoirement contre des euros, ce qui signifie pour les utilisateurs français qu’ils doivent déclarer chaque revente lors de leur déclaration d’impôts sur les revenus. Trade Republic leur offre néanmois la possibilité d’obtenir un récapitulatif de leurs trades, pour leur simplifier la démarche.

Dans les clous aux yeux des régulateurs

Trade Republic ne badine pas avec les autorités financières et met tout en place pour s’aligner avec les lois en vigueur.

A la fois banque et courtier, Trade Republic est régulée par la BaFin (l’équivalent allemand de l’AMF en France) et par la Banque Centrale d’Allemagne. Elle détient aussi l’agrément PSAN lui permettant d’opérer en France en toute légalité.

Les fonds en espèce de ses utilisateurs sont déposés auprès de partenaires de renom, tels que Solaris SE, JP Morgan SE et Citibank Europe plc et ne sont pas mélangés avec les fonds de Trde Republic.

Des fonds en espèces rémunérés

A l’heure où le livret A, produit financier préféré des français et limité à 22 950 euros, rapporte 3 % payé annuellement à ses détenteurs, Trade Republic offre 4 % payé mensuellement sur les fonds déposés sur les comptes en espèces, le tout sans plafond.

De plus, les fonds en euros sont assurés à hauteur de 100 000 euros, à l’instar de ce que proposent toutes les banques françaises.

Par ailleurs, il sera possible de bénéficier de 1% de saveback en payant à l’aide de la carte bancaire qui devrait être disponible très prochainement.

Binance : le CEX privilégié par les utilisateurs

Présentation Binance

Binance est une plateforme centralisée d’achat et de vente de cryptos fondée par ChangPeng Zhao (CZ) qui a vu le jour en 2017. Si cette plateforme de trading centralisée a connu une croissance rapide et une adoption massive des retails, c’est en partie dû au fait que Binance proposait de nombreuses paires de trading (Spot, Margin et Futures) et des frais de transaction très bas en comparaison de ce que faisait la concurrence.

Toutefois, Binance à su se diversifier au fil des années en proposant un vaste éventail de solutions de revenus passif qui a été allègrement copié par d’autres plateformes concurrentes. Une plateforme qui a su se construire et se développer autant en marché haussier qu’en marché baissier. Elle compte près de 170 millions d’utilisateurs enregistrés dans plus de 180 pays. Aussi, la plateforme propose plus de 350 cryptomonnaies à trader.

Binance, la banque 3.0 ?

En effet, Binance propose de nombreux outils financiers en cryptomonnaies tel que :

  • Le trading de cryptomonnaies : acheter/vendre des cryptomonnaies sur le marché spot ou bien sur les produits dérivés.
  • Le Binance Earn : il s’agit d’un outil qui vous permet de gagner des intérêts sur les cryptomonnaies.
  • Le Binance Launchpad : vous permet d’acheter ou de gagner de nouveaux tokens prometteurs.
  • La Binance NFT : une plateforme créée spécialement pour les NFT. Il vous sera possible de les trader, les staker et également de les prêter.

Depuis la fin de l’année 2023, la Binance Card n’est plus disponible dans l’espace économique européen (EEE). En revanche, il est possible d’utiliser la solution Binance Pay. Un service qui souhaite concurrencer Paypal ou Apple Pay.

Des frais de dépôt FIAT les plus accessibles du marché

En ce qui concerne les dépôts, tout est très simple et vous disposez de deux alternatives dont les frais varient en fonction de celle que vous souhaitez utiliser : 

  • Les virements bancaires pour lesquels vous devrez vous affranchir de 0,5 € de frais, quel que soit le montant.
  • Le paiement par carte bancaire quant à lui est instantané, mais également nettement plus chère que le virement SEPA, puisque vous devrez payer 2 % du montant que vous souhaitez déposer sur la plateforme.

Les virements bancaires prendront plus de temps que les paiements par carte, mais ils sont également bien moins élevés en termes de frais.

Binance et la décentralisation

Binance possède sa propre blockchain : la BNB Chain. Cette dernière vous permettra d’envoyer vos précieuses cryptomonnaies à frais réduit et de découvrir un vaste panel de dApps proches de ce que l’on peut retrouver sur Ethereum.

L’un des principaux avantages de la BSC Chain est de permettre aux nouveaux utilisateurs, de bénéficier de la profondeur de liquidité de la plateforme, mais également de pouvoir s’initier à la blockchain en retirant différentes cryptomonnaies, sans avoir à se soucier de la compatibilité de ces dernières avec la blockchain de destination.

Cependant, Binance vous laisse le choix de retirer certaines de vos cryptomonnaies sur plusieurs autres blockchains, telles que ArbitrumOptimism ou encore Polygon pour ne citer qu’elles.

Ainsi, Binance a su s’adapter au marché des cryptomonnaies en proposant régulièrement de nouvelles fonctionnalités sur leur plateforme, ce qui lui a permis de se hisser en quelques années en rang de plateforme d’échange de cryptomonnaies n°1, le tout alimenté par une volonté de l’entreprise de satisfaire les régulateurs de nombreux pays dans lesquels il est implanté en se conformant à leur législation.

L’exchange crypto centralisé n°1 mais pas exempt de défauts

Toutefois, Binance n’est pas exempt de critiques puisque le site internet et l’application sont assez denses et demanderont un certain temps d’adaptation au néophyte qui souhaiterait rejoindre l’écosystème crypto (bien qu’une version allégée soit disponible sur smartphone). Cependant, il n’y a rien d’insurmontable et vous risquez probablement de retrouver le même type d’interface sur d’autres exchanges centralisés, tels que Kucoin et Bybit, dont nous allons parler juste après.

Parmi les autres critiques que nous pouvons formuler au sujet de Binance, il arrive régulièrement que des blockchains soient en maintenance, ce qui entraîne une suspension des retraits sur ces dernières. De plus, Binance a été piratée à hauteur de 40 millions de dollars en 2019.

En conclusion sur Binance

Au regard de ces informations, il faut que vous compreniez que Binance est un CEX destiné à un public intermédiaire ou avancé, tant la version web de la plateforme est dense. Cependant, avec un peu d’investissement vous serez en mesure de l’utiliser à votre guise et de bénéficier de toutes les fonctionnalités de la plateforme. De plus, Binance a mis l’accent sur la complémentarité de sa blockchain qui vous permettra de bénéficier de la liquidité de la plateforme, si vous souhaitez vous aventurer dans le DeFi.

Binance se positionne en tant que première plateforme mondiale pour les cryptomonnaies, offrant une liquidité, une fiabilité, et une fluidité exceptionnelle, ainsi qu’une vaste sélection de cryptomonnaies.

>> Faites vos premiers pas dans l’univers des cryptomonnaies sur Binance, 10% de frais offerts (lien commercial) <

KuCoin un concurrent sérieux à Binance

Kucoin est l'un des meilleurs exchanges crypto

En ce qui concerne KuCoin, il s’agit d’un exchange centralisé lancé en 2017 proche de ce que l’on retrouve sur Binance ou Bybit et son siège social se trouve à Victoria aux Seychelles. La plateforme a été fondée par Michael Gan, Eric Don, Top Lan, Kent Li, John Lee, Jack Zhu, et Linda Lin.

Encore une fois, si vous êtes habitué à Binance ou Bybit, vous ne serez pas particulièrement dépaysés, puisque la plateforme propose peu ou prou les mêmes services que ces dernières. En effet, vous disposerez la quasi-totalité des offres d’épargne crypto disponibles sur les exchanges centralisés, ainsi que d’une plateforme d’achat de NFT et de trading de futures.

En ce qui concerne les rendements de l’épargne crypto, vous serez sur des taux assez similaires à ce que l’on retrouve sur les plateformes de ses concurrents, néanmoins Binance reste largement au-dessus de la mêlée de manière générale.

Pour ce qui est du listing des cryptos sur KuCoin, vous trouverez facilement votre bonheur, puisque la plateforme propose toutes les cryptos les plus capitalisées, mais également un nombre important d’altcoins à faible capitalisation. Ce qui fera le bonheur des spéculateurs qui cherchent à allouer une partie de leur capital sur un portefeuille à risque.

Enfin, KuCoin possède également son propre token, qui vous offrira des avantages similaires à ceux de Bybit ou Binance (réduction de frais de trading, etc…) mais ne possède pas de blockchain.

Des virements SEPA moins chers que la concurrence

Si nous pouvons mettre en avant un avantage de la plateforme KuCoin, c’est celui des virements SEPA. En effet, ces derniers sont nettement moins élevés que son concurrent direct Binance, car là où l’exchange crypto n°1 vous facturera 1€ par virement SEPA, les frais de transaction appliqués par KuCoin seront de 0.70cts par virement. De plus, la plateforme accepte les virements instantanés.

A contrario, les frais de transaction des dépôts en euro par carte bancaire sont quant à eux presque 3x plus élevés, puisque vous devrez vous affranchir de frais s’élevant à 3.8% du montant de votre dépôt, là ou Binance ne vous facturera que 1.8%.

La régulation un sujet touchy pour plus de fonctionnalités ?

En ce qui concerne la sécurité de la plateforme, KuCoin possède tous l’attirail proposé par ses concurrents (2FA, SMS de vérification, etc.). Pourtant, cela n’a pas empêché la plateforme de se faire pirater à hauteur de 275 millions de dollars en septembre 2020.

À cela s’ajoute le fait que KuCoin n’est régulé dans aucun pays, que ce soit en France ou en Europe, comme c’est le cas pour Bybit.

Cependant, tout comme son homologue Bybit cette absence de régulation permet à leurs utilisateurs chevronnés d’avoir accès à toutes les fonctionnalités de la plateforme, dont le trading de futures à effet de levier (que nous ne vous conseillons pas d’utiliser).

Pour conclure, KuCoin est une plateforme qui, comme pour Binance ou Bybit, s’adresse à des utilisateurs intermédiaires ou confirmés et propose la quasi-totalité des fonctionnalités de ses concurrents. Néanmoins on notera que les frais de transaction par virement SEPA sont les moins élevés du trio et KuCoin vous permettra d’acquérir des altcoins faiblement capitalisés, si vous êtes à la recherche de la prochaine pépite crypto. Envie d’en savoir plus ? Découvrez notre avis détaillé sur Kucoin ici.

>> Anticipez le prochain cycle de croissance de Bitcoin en vous inscrivant sur la plateforme de référence Kucoin (lien commercial)  <<

Kraken l’exchange aussi vieux que Cthulhu

Présentation Kraken

Il s’agit de l’exchange centralisé le plus ancien de l’écosystème crypto puisqu’il a vu le jour en 2011 à San Francisco grâce à son fondateur et actuel PDG Jesse Powell.

La plateforme possède quelques similarités avec Coinbase, puisque l’équipe de développement a mis l’accent sur la simplicité d’utilisation de leur plateforme d’échange de cryptomonnaies. Que vous soyez sur PC ou mobile, les deux itérations de la plateforme sont toutes aussi agréables à utiliser que leur concurrent, voire plus mais cet avis est purement subjectif…

Néanmoins, les deux versions de Kraken se distinguent et ne sont pas pensées pour la même utilisation, car vous ne retrouverez pas la totalité des fonctionnalités de la version web de Kraken sur sa version mobile. En effet, contrairement à la version web qui vous permettra d’accéder aux solutions d’épargne crypto ainsi qu’au terminal de trading sur marge, l’application mobile se destine plus à un usage quotidien et met l’accent sur l’achat et la vente de cryptos ainsi que leur envoi.

Des dépôts et retraits en euro simplifiés

L’un des principaux avantages de Kraken est que la plateforme permet de connecter votre compte bancaire directement à l’exchange grâce à une application tierce : Plaid, ce qui vous permet d’acheter des cryptos (BTC, ETH, etc…) en quelques clics.

Néanmoins, si vous n’êtes pas très friand de ce genre de méthode, vous pourrez également entrer les coordonnées bancaires de Kraken directement depuis votre compte bancaire, afin d’effectuer un virement vers la plateforme et alimenter votre compte Kraken en euros. De plus, Kraken prend en charge les virements instantanés, ce qui vous permettra de recevoir vos fonds dans la journée. À cela s’ajoute le fait qu’il est également possible d’acheter des cryptomonnaies directement par carte bancaire malgré qu’il ne soit pas possible de faire un dépôt en euros via carte bancaire.

En ce qui concerne la liste de cryptos disponibles sur Kraken, vous devriez trouver votre bonheur. Cependant, si vous aimez vous exposer à des cryptos ou tokens faiblement capitalisés, il faudra vous rediriger vers d’autres exchanges centralisés.

Un exchange aux multiples fonctionnalités

Kraken propose également une offre d’épargne en cryptomonnaies qui n’a pas à rougir par rapport à ce que fait la concurrence. En effet, Kraken propose un nombre de cryptomonnaies et de tokens relativement limité en comparaison de ce que font Binance ou Bybit, mais la liste proposée par Kraken correspondra aux besoins de la majorité des utilisateurs. De plus, les rendements proposés par la solution d’épargne de Kraken sont particulièrement intéressants, malgré le fait que le bitcoin (BTC) ne fasse pas partie de l’offre.

Pour conclure sur les fonctionnalités de cet exchange centralisé, Kraken propose différentes fonctionnalités telles qu’une marketplace NFT ou un terminal de trading à effets de levier, contrairement à des exchanges tels que Coinbase ou Swissborg.

Une pieuvre si terrible que les pirates l’évitent ?

En ce qui concerne la sécurité de la plateforme, nous sommes sur le haut du panier puisque le 2FA peut être activé sur différentes parties du site et personnalisable à souhait.

En effet, cette sécurité peut-être activée lorsque vous vous connectez au site (bien qu’un mail vous soit envoyé lorsque vous vous connectez sur un nouvel appareil, comme pour les autres exchanges centralisé), il est également possible de l’activer lorsque vous placez un ordre sur la plateforme le terminal de trading de Kraken et d’autres options du même genre sont disponibles.

Enfin, Kraken est régulé en Europe et fait partie de ces CEX qui ont la chance ou la sécurité nécessaire qui lui ont évité (pour l’heure) d’avoir été piraté. Ce qui peut se révéler rassurant sur la façon dont est gérée la plateforme.

Des frais de transactions parmi les plus élevés du classement

Pourtant, il faut bien trouver des défauts à cet exchange centralisé et le gros point noir de cette plateforme est les frais de transaction appliqués par Kraken. En effet, ces derniers sont proches de ce que l’on retrouve sur Coinbase. Néanmoins, ces frais sont relativement indolores si l’on se contente d’effectuer quelques transactions à l’année et de privilégier des dépôts FIAT sur la plateforme plutôt que d’acheter de la crypto directement avec sa carte bancaire.

En ce qui concerne les retraits sur un wallet crypto non custodial, Kraken propose une solution intéressante qui vous permet d’envoyer vos cryptos directement sur votre Ledger. Toutefois, le choix de blockchain de retrait est relativement limité si on le compare à ce que propose Binance ou Bybit mais Kraken vous propose quand même beaucoup plus de blockchains que Coinbase.

Enfin, l’un des points intéressants, si vous êtes plutôt team Bitcoin, c’est que Kraken supporte les dépôts et retraits sur le Lightning Network de la blockchain Bitcoin.

Kraken, en résumé

En conclusion, Kraken est une plateforme intéressante pour tous les types d’utilisateurs, puisque la plateforme d’échange de cryptomonnaies dispose de tous les services de base pour tous les profils d’utilisateurs, malgré le fait que certaines fonctionnalités manquent encore. Cependant, nous pouvons facilement penser que les possibilités de retrait sur différentes blockchains seront ajoutées au fil du temps.

De plus, Kraken offre un sentiment de sécurité que l’on ne retrouve pas nécessairement sur les exchanges centralisés présentes dans ce classement, puisqu’en presque 12 ans d’existence, elle n’a pas connu de hack majeur. Si vous souhaitez en savoir plus, cliquez ici pour découvrir en détail notre avis sur Kraken.

Ascendex, un exchange aux faux airs de Kraken

Ascendex est un exchange crypto

Ascendex est un exchange centralisé basé à Singapour et fondée par George Cao. Toutefois, il est important de noter que l’exchange s’appelait précédemment Bitmax et a vu le jour en 2018.

Des fonctionnalités limitées pour un service de qualité

En effet, si vous êtes déjà habitué à Kraken, vous remarquerez probablement un air de déjà-vu tant sur l’interface que dans les couleurs appliquées à cette dernière. Néanmoins, ne vous faites pas surprendre en essayant de déposer des fonds en staking ou une quelconque épargne crypto, car il n’y en a tout simplement pas ! En effet, Ascendex se concentre sur l’essentiel, c’est-à-dire servir d’intermédiaire dans vos achats et vos ventes de cryptos.

Des transactions taxées différemment que ses concurrents

En ce qui concerne les frais de transaction d’Ascendex, l’exchange centralisé procède différemment de ses concurrents puisqu’ils dépendent de la taille de capitalisation des cryptos :

  • Les transactions des principales cryptos sont taxées à hauteur de 0.10%
  • Les altcoins elles s’échangeront contre une taxe de 0.20%

Nota : Au moment de la revue de l’exchange centralisé, nous avons rencontré quelques problèmes de freeze, ce qui a rendu son utilisation des plus fastidieuses. Cependant, ce problème est sûrement temporaire et devrait trouver une résolution rapidement. Toutefois, l’interface est bien pensée et intuitive, ce qui devrait plaire aux utilisateurs les plus néophytes.

Une interface intuitive et simple d’utilisation

Si vous avez un sentiment de déjà-vu en vous rendant sur Ascendex, c’est probablement parce qu’elle ressemble en partie à celle de Kraken. Par conséquent, vous pouvez être assuré de bénéficier d’une expérience utilisateur au poil, sur pc comme sur mobile, mais également de bénéficier de la quasi-totalité des fonctionnalités présentes sur la plateforme concurrente.

Néanmoins leur application mobile est plus fournie et vous permettra d’effectuer des tâches courantes, comme l’achat et la vente de crypto, mais également de gérer vos cryptos mises en stacking.

Des dépôts en euros limités au virement SEPA

Mais avant de bénéficier de toutes ces fonctionnalités, il faudra d’abord effectuer un KYC, comme sur d’autres plateformes, mais également déposer des fonds, via virement SEPA. Au moment d’écrire ces lignes, il n’était pas possible de déposer ses fonds grâce à sa carte bancaire.

Ascendex est donc un exchange centralisé qui met l’accent sur les fonctionnalités nécessaires à ce type de plateforme. De plus, l’interface est très simple à prendre en main et simple à utiliser.

Néanmoins, la plateforme a été piratée à hauteur de 77 millions de dollars et n’est pas régulée, que ce soit en France ou en Europe. Besoin de plus d’infos sur la plateforme ? Pas sur de savoir comment vous inscrire ? Découvrez notre avis et tuto détaillé d’AscendEX en cliquant ici.

>> Pour vos achats crypto, inscrivez-vous sur la plateforme AscendEX, 10 000 SATs offerts  (lien commercial) <<

Coinbase, un exchange pensé pour le retail

Présentation Coinbase

Coinbase fait partie des exchanges centralisés emblématiques de l’écosystème crypto, puisque cette dernière a vu le jour en 2012 en Californie grâce à Brian Armstrong (actuel PDG de la plateforme) et son cofondateur Fred Ehrsam.

Si Coinbase a connu le succès qu’on lui reconnaît aujourd’hui, c’est en partie dû à sa simplicité d’utilisation. En effet, Coinbase fait partie de ces exchanges centralisés qui ont mis l’accent sur l’expérience utilisateur de leur plateforme. Ainsi, que vous soyez sur PC ou smartphone, les deux supports de Coinbase sont très simples d’utilisation au point que même vos parents pourraient les utiliser.

Des dépôts en euro : GRATUITS

Hormis le fait que Coinbase soit particulièrement simple à utiliser, la question des dépôts de monnaie FIAT est probablement l’un des points forts de cet exchange centralisé. En effet, Coinbase ne vous facture aucuns frais sur vos dépôts en euros par virement SEPA (dans la limite de 3 dépôts par jour). Ainsi, si votre banque est du genre crypto-friendly et permet les virements instantanés, vous recevrez vos euros dans la journée et pourrez rapidement commencer à acheter vos premières cryptos ! Néanmoins, Coinbase ne vous permet de déposer des euros grâce à votre carte bancaire.

Des achats de cryptos à portée de doigt

Contrairement à certains exchanges centralisés, Coinbase a également fait un effort sur l’achat de cryptomonnaies. Alors… Certes, nous ne sommes pas à 10€ près mais l’un des avantages de Coinbase est d’avoir mis un minimum d’achat de l’ordre de 1.99€. Ainsi, si vous ne vous êtes jamais exposé aux cryptomonnaies, vous pourrez acquérir une fraction de celles qui vous ont fait de l’œil. De plus, pas de risque de voir l’argent de Noël offert par mamie partir en fumée, puisque Coinbase reste assez conservateur en termes de cryptos disponibles à l’achat.

Néanmoins, cette approche crypto-friendly de Coinbase ne présente pas que des avantages…

Un exchange un peu morne pour les utilisateurs les plus avancés ?

En effet, l’un des principaux désavantages de la plateforme, si vous êtes déjà familier des exchanges centralisés, est que vous ne trouverez probablement pas votre bonheur en termes de diversité de cryptomonnaies, puisqu’il faudra vous contenter des cryptomonnaies les plus capitalisées du marché. Par conséquent, si vous êtes du genre « scientifique » et aimez vous exposer à des cryptomonnaies que l’on pourrait qualifier d’exotiques, Coinbase pourra vite montrer ses limites.

À cela s’ajoute le fait que Coinbase ne permet pas de retirer ses cryptos ou tokens sur les blockchains que l’on souhaite, comme cela peut-être le cas sur Binance ou Bybit.

Néanmoins, si vous ne faites qu’une poignée d’achat et de vente par an, Coinbase sera l’une des solutions de ce classement à privilégier aux côtés de Kraken et Swissborg. D’autant plus, que les frais de la plateforme peuvent devenir élevés si vous commencez à gérer un portfolio à plusieurs chiffres.

Des frais légèrement plus élevés que la concurrence…

L’un des principaux points noirs de Coinbase concerne avant tout les frais de transaction lors de l’achat ou la vente de cryptomonnaies qui sont parmi les élevés de ce classement. Puisque là où un Binance ou Bybit vous proposeront 0.1% de frais (sans discount), Coinbase eux vous factureront 0.4% ou 0.6% du montant que vous souhaitez échanger. Cependant, ces frais de transaction diminuent à partir de 10.000$, mais resteront plus élevés que ceux dont nous venons de parler précédemment, à titre d’exemple, si vous souhaitez atteindre le niveau de frais d’un Binance, il faudra enregistrer un volume de transaction de 75M à 250M de dollars.

… Pour une épargne crypto moins intéressante que la concurrence

En ce qui concerne les offres de solutions de revenus passifs de la plateforme d’échange de cryptomonnaies Coinbase, le moins que l’on puisse dire c’est qu’elles sont très limitées et plutôt faibles par rapport à ce que font ses concurrents directs (Kraken et Swissborg). Cependant, ces offres ont le mérite d’exister et vous permettront toute de même de générer un rendement sur du stablecoin ou du ETH.

Enfin, si vous souhaitez devenir « all in crypto » vous pourrez également profiter de la carte bancaire Coinbase qui vous permettra de dépenser des cryptos ou des stablecoins, mais vous ne bénéficierez d’aucun avantage en cashback.

Pour ce qui est de la sécurité de Coinbase, il faut savoir que l’exchange est régulé aux Etats-Unis et en France. Cependant, Coinbase a déjà été victime d’une attaque informatique et s’est vu faire siphonner les actifs de leurs utilisateurs en 2021.

Coinbase est donc un exchange centralisé qui se destine avant tout à un public débutant dans les cryptomonnaies ou à la recherche d’une plateforme simple d’utilisation, tant le site internet et l’application pour smartphone sont très bien pensés et agréables à utiliser. Néanmoins, vous serez probablement amené à migrer vers d’autres plateformes si vous souhaitez profiter de fonctionnalités plus avancées et ne souhaitez pas recourir aux solutions décentralisées.

>> Découvrez sans plus attendre notre avis détaillé sur Coinbase ainsi qu’un tuto pour bien démarrer sur la plateforme<<

Crypto.com l’exchange centralisé pour un usage quotidien

Présentation crypto.com

Crypto.com est un exchange centralisé qui a initialement vu le jour en 2017 à Hong-Kong sous le nom de « Monaco » et qui fût créé par quatre entrepreneurs : Bibby Bao, Gary Or, Kris Marszalek et Rafael Melo. En 2018 « Monaco » changera de nom pour celui de « Crypto.com » après d’âpres négociations avec le propriétaire du nom de domaine, Matt Blaze qui est un professeur de cryptographie. Enfin, Crypto.com fera ses valises et quittera Hong-Kong pour les déposer à Singapour où l’exchange centralisé sera exploité par Foris DAX Asia.

Crypto.com, une app et une carte crypto

Avant de devenir un exchange centralisé, « Monaco » était d’abord un wallet (Bitcoin / Ethereum) muni d’une carte bancaire proche de ce que l’on peut retrouver avec Monolith. À la suite de son rebranding, Crypto.com est devenu une plateforme d’achat et de vente de cryptomonnaies assez similaire à Coinbase ou Kraken.

Toutefois, Crypto.com se distingue de ses concurrents directs évoqués juste avant, puisque cet exchange centralisé n’est disponible que sur smartphone. Par conséquent, cette application couplée à sa carte bancaire met l’accent sur la mobilité et se rapproche beaucoup de ce que vous pourrez trouver sur Coinbase à quelques différences près.

Plusieurs cartes crypto pour différents avantages

En effet, Crypto.com propose différentes cartes cryptos aux différents avantages qui varient en fonction du montant (en euros) que vous bloquerez sur l’application. Contrairement à Binance qui vous permettra de bénéficier de la baisse du prix du BNB pour en accumuler davantage et donc augmenter les bénéfices d’en posséder, Crypto.com à pris la décision de proposer des paliers en euros et non en CRO. Par conséquent, n’espérez pas profiter des points bas de marché pour augmenter votre exposition à leur token pour changer de carte, puisque cela n’est tout simplement pas possible.

Toutefois, si vous possédez le capital nécessaire pour profiter des cartes les plus premiums, Crypto.com propose des avantages plutôt intéressants tels que le remboursement de votre abonnement Spotify, Netflix ou encore Amazon Prime (voir ici pour en savoir plus).

Néanmoins, si nous nous focalisons uniquement sur le cashback de la carte de Crypto.com, nous sommes bien loin de ce que peut proposer le mastodonte du secteur : Binance. En effet, là où Binance vous demandera de staker au minimum 1 BNB, qui équivaut à environ 270€ (au moment d’écrire ces lignes) pour bénéficier de 2% de cashback sur tous vos achats, Crypto.com vous demandera de déposer 3.500€ sur leur exchange centralisé afin de profiter d’un cashback équivalent.

Une carte crypto intéréssante

Cependant, la carte de Crypto.com reste tout de même plus intéressante que celle que propose Coinbase, si vous souhaitez acquérir l’une des premières cartes proposées par Crypto.com.

Enfin, le choix de la carte crypto de Crypto.com aura également un impact sur vos frais de transaction, puisque plus qu’ils diminueront à mesure que vous bloquerez des euros sur l’exchange. Cependant, les frais de transactions appliqués par Crypto.com restent dans la moyenne de ce que l’on peut trouver ailleurs, puisque l’exchange centralisé vous facturera entre 0.10% et 0.16% sur le marché SPOT. De plus, les virements SEPA pour déposer des euros sur la plateforme sont gratuits.

Cronos, la blockchain de Crypto.com

L’année 2022 a été celle des solutions de scalabilité d’Ethereum et c’est au cours de cette année que nous avons vu fleurir un certain nombre de blockchains qui proposaient leurs propres dApps. 

Ce contexte couplé à l’aura de Crypto.com ainsi qu’à un programme d’incitation économique a permis à leur blockchain Cronos de se positionner parmi celles qui possèdent le plus de TVL. C’est-à-dire la valeur totale (en dollars) déposée sur ses protocoles de finance décentralisée. Toutefois, si nous comparons la blockchain Cronos à la BNB Chain de Binance, nous pouvons tout de même constater qu’elle ne joue pas dans la même catégorie en termes de TVL et de dApps déployées sur leur blockchain.

En effet, la blockchain Cronos possède 6 fois moins de protocoles DeFi que sa consoeur et quasiment 10x moins de dollars bloqués sur ses différentes applications décentralisées. De plus, tous les protocoles de finance décentralisée déjà bien installés ne prennent pas encore en charge cette blockchain. Par conséquent, il devient difficile de s’aventurer sereinement sur les différentes dApps déployées uniquement sur la blockchain Cronos.

Néanmoins, Cronos a le mérite d’être présente et pourrait vous permettre de vous familiariser avec la blockchain, malgré le fait que l’apport de liquidité sur cette dernière ne soit pas aussi fluide que ce que peut faire Binance.

Toujours plus de cryptos grâce à Crypto.com

Là encore, le rendement sur vos cryptos dépendra de la carte que vous aurez acquise et donc du montant (en euros) que vous aurez accepté de mettre sous séquestre. En effet, plus vous bloquez d’argent sur Crypto.com et plus vous êtes rémunérés sur vos cryptos au listing bien fourni. 

Par conséquent, Crypto.com propose un système proche de celui de Swissborg dans lequel vos rendements sont proportionnels au capital que vous aurez bloqué. Néanmoins, nous pouvons distinguer les deux plateformes puisque Swissborg vous demandera de mobiliser moins de capital pour obtenir le rendement maximum.

Crypto.com, le coffre-fort des exchanges centralisés ?

En ce qui concerne la sécurité de Crypto.com, vous retrouverez l’ensemble des outils présents sur d’autres exchanges centralisés tels que le 2FA. Cependant, cela n’a pas empêché cet exchange centralisé de se faire pirater au début de l’année 2022 et de voir les fonds de leurs utilisateurs dérobés à hauteur de plus de 30 millions de dollars.

De plus, nous devons vous avertir sur le fait que Crypto.com avait à minima mal géré sa communication en cachant l’ampleur du hack dont il a été victime. Ce qui peut nous interroger sur l’intégrité et la transparence de la plateforme. Néanmoins, cet évènement fût le seul de cette nature et leurs utilisateurs se sont vu restituer leurs cryptos. Cependant, nous vous conseillons de ne pas y déposer l’intégralité de vos fonds au profit d’un hardware wallet de type Ledger.

Ainsi, de par ses différentes fonctionnalités, Crypto.com est a notre avis, un exchange centralisé hybride à mi-chemin entre Coinbase, Binance et Kraken. Ce qui pourrait ravir les personnes qui souhaitent bénéficier des avantages de toutes les plateformes citées précédemment au même endroit. Néanmoins, Crypto.com semble s’adresser à un public relativement aisé, puisque les avantages des premières cartes de la plateforme pourront paraître bien fades par rapport à ce que fait la concurrence en dehors de Coinbase.

Probit, l’exchange centralisé aux cryptos à moitié prix

Présentation Probit

Comme pour beaucoup d’autres exchanges centralisés, Probit a décidé de poser ses valises aux Seychelles et a été fondé par Hyunsu Do et Steve Woo en 2017.

Un exchange assez classique pour un token qui l’est moins

En ce qui concerne Probit, nous sommes face à un exchange centralisé assez classique dans son approche, puisqu’il vous permet essentiellement d’acheter et de vendre des cryptos au travers d’un carnet d’ordre similaire à ce que vous trouverez sur Binance ou Kucoin.

Comme cela est le cas sur de nombreux exchanges centralisés, Probit possède lui aussi son propre utility token (le PROB). Cependant, n’allez pas chercher une quelconque carte crypto ou blockchain affiliée à l’exchange, puisque vous ne trouverez ni l’un ni l’autre.

Néanmoins, ce n’est pas pour autant que le token PROB est inutile… En effet, là où d’autres exchanges centralisés se contentent de vous proposer une remise sur vos trades, Probit vous permet tout simplement d’acquérir d’autres cryptos, plus utiles et mieux capitalisées, avec un discount de 50% sur le cours actuel de ces dernières.

Cependant, calmez-vous, n’allez pas vider votre livret A, puisque cela ne concerne qu’une crypto choisie par Probit et cet événement se produit presque tous les mois. Néanmoins, n’espérez pas couper la file en achetant des PROB juste avant cette vente à prix discount, puisqu’il faudra posséder au minimum 250$ de PROB bien avant ce listing.

Enfin, l’obtention et la possession de PROB vous permettront également de prétendre aux IEO proposées par Probit. Bon pour le coup, on ne va pas se mentir, au vu des projets qui participent aux IEO de Probit, autant vous dire qu’on a plus affaire à des shitcoins qu’à des futurs altcoins.

Seychelles, régulation et euros

Au fil de ce classement, vous avez probablement commencé à constater un pattern qui se vérifie de temps en temps : un siège social aux Seychelles, aucune régulation ou enregistrement dans un quelconque pays que ce soit, donc pas de dépôts directs en euros vers la plateforme !

En effet, l’exchange centralisé Probit ne prend en charge, ni les virements SEPA, ni les dépôts d’euros par carte bancaire, comme cela est le cas sur les exchanges les plus populaires du secteur. Ce qui peut représenter un gros point noir pour ceux qui y sont habitués.

Par conséquent, si de base vous ne possédez pas de cryptos ou n’avez pas de compte crypto sur un autre exchange, vous devrez nécessairement effectuer un achat de crypto directement depuis Probit. Puis, il vous sera nécessaire de maîtriser les questions de wallets et de comptes sur des exchanges centralisés, car vous ne pourrez pas retirer vos euros vers votre compte bancaire, si vous souhaitez vous séparer de vos cryptos.

Probit, le pro des frais de transaction

De ce fait, l’expérience utilisateur de Probit en prend un coup. En effet, si vous n’avez jamais acheté de cryptomonnaie de votre vie, vous risquez très probablement de vous sentir perdu. Tout simplement, car vous aurez certainement l’impression de ne pas savoir ce que vous achetez ou du moins à quel prix.

En effet, en fonction du montant de crypto que vous souhaiterez acheter, Probit vous proposera différentes applications tierces pour effectuer votre achat, dont les frais de transaction vont évoluer en fonction de celle que vous choisirez.

De plus, le nombre de cryptos disponibles actuellement est très limité, puisque vous ne pouvez acheter que du BTC, de l’ETH et trois stablecoins. Pas de quoi s’emballer en somme.

Par conséquent, si vous souhaitez ouvrir un compte sur Probit, nous vous conseillons de commencer par acheter du stablecoin puis d’effectuer des échanges entre différentes cryptos, dont celles à faible capitalisation boursière, afin de bénéficier de toutes les paires d’échanges proposées par l’exchange centralisé. De plus, nous vous déconseillons d’acheter des cryptos (BTC ou ETH) pour la stocker sur Probit. Pour cela, privilégiez un hardware wallet.

Frais de transactions sur Probit

Enfin, pour ce qui est des frais de transaction, Probit vous facturera 0.2% par défaut, en dehors de tout discount lié à la possession de PROB. Ce qui situe l’exchange parmi ceux qui facturent les frais les plus bas de notre classement.

Au regard des différents points que nous avons évoqué tout au long de cette partie, Probit est à notre avis un exchange intéressant, si vous souhaitez bénéficier des ventes à prix réduit de différentes cryptos vendues par la plateforme.

Néanmoins les fonctionnalités de cet exchange centralisé sont assez limitées et vous obligent à posséder un wallet pour pouvoir effectuer des retraits, car ils ne prennent pas encore en charge les dépôts en euros. Ce qui en fait plus un exchange d’appoint plutôt qu’une plateforme que vous utiliserez régulièrement.

>> Anticipez le prochain cycle de croissance de Bitcoin en vous inscrivant sur Probit (lien commercial)  <<

Qu’est-ce qu’un exchange centralisé ?

Le passage obligé des nouveaux venus

Les exchanges centralisés sont des plateformes d’échange de cryptos créées par des entreprises privées qui permettent aux curieux ou aux utilisateurs de crypto d’en acheter, d’en vendre ou de les échanger.

En effet, en des temps immémoriaux (à l’échelle de la crypto), il n’était pas encore possible d’acheter ou de vendre de la crypto sans passer par ces solutions, ce qui leur a permis de prendre leur essor au fil des ans. Actuellement, les exchanges qui se partagent le podium, en termes de volume d’échange journalier, sont : Binance, Coinbase et Kraken.

Toutefois, les exchanges centralisés ont évolué au fur et à mesure que les cas d’usages l’ont fait sur la blockchain Ethereum (DeFi, NFT, etc…). En effet, si nous prenons l’exemple de la DeFi (Finance Décentralisée), des produits financiers tel que le Liquidity Providing (apport de liquidité) ou le staking de cryptos et tokens ont commencé à émerger sur certains exchanges centralisés.

Par conséquent, les exchanges centralisés sont devenus la porte privilégiée par les néophytes puisqu’ils permettent d’acheter et de vendre facilement des cryptomonnaies, mais également de se familiariser avec différents outils que l’on retrouve dans la finance décentralisée. A l’inverses, les exchanges décentralisés (comme GMX ou dYdX) sont réputés (à tort ?) pour être mieux adaptés à un public aux connaissances plus avancées.

Les critiques sur ce type de plateforme

Les plateformes d’échanges centralisées ne sont malheureusement pas exemptes de critiques.

Les plus mises en avant sont le manque d’anonymat dut à l’obligation de passer un KYC (Know Your Customer) afin de confirmer son identité, et le fait de déléguez la gestion de ses actifs. De ces points de vue, elles s’apparentent en quelques sortes à des banques.

Ceci peut poser problème pour les utilisateurs qui peuvent perdre leur fonds en cas de faillite ou de mauvaise gestion, comme ce fut le cas pour MtGox ou encore FTX.

Pour palier à ces problèmes vous pouvez décider de stoker vous même tout ou partie de vos tokens, en utilisant un portefeuille dont vous détenez les clés, voire un hardware wallet de type Ledger pour optimiser la sécurité. Cette solution ne convient cependant pas à tout le monde, car vous serez alors pleinement responsable des jetons et ne pourrez vous en prendre qu’à vous même en cas de perte de ces derniers.

Comment bien choisir son exchange ou sa plateforme crypto : critères-clés

La sécurité sur et autour de l’exchange, un élément primordial

Lorsque l’on débute dans les cryptomonnaies, on peut facilement être tenté de rejoindre un exchange centralisé qui offre les meilleurs rendements sur ses précieuses cryptos, ce que les plateformes d’échange crypto ont bien compris et mettent en avant afin de vous attirer.

Néanmoins, il est préférable de rogner sur ces rendements et de privilégier une plateforme qui a plusieurs années d’expérience et qui n’a jamais subi de hack majeur, surtout si vous souhaitez stocker vos cryptos sur cette dernière.

Toujours, dans le contexte d’un hack potentiel, il peut être intéressant de regarder si la plateforme a su rembourser les fonds de ses utilisateurs, comme cela a pu être le cas pour Binance.

Enfin, d’un point de vue purement pratique, privilégiez les exchanges qui proposent une authentification à deux facteurs (2FA), c’est vraiment le minimum que vous devez faire pour protéger votre compte. Si vous souhaitez ajouter une sécurité supplémentaire, nous vous conseillons de vous intéresser aux plateformes qui vous permettent d’ajouter un mot-clef aux e-mails que vous recevrez de leur part afin de réduire les risques de phishing.

Voici donc en résumé les points clés a prendre en compte pour choisir un exchange centralisé :

  • Privilégier une plateforme avec plusieurs années d’expérience sans hack majeur.
  • Importance de savoir si l’exchange a remboursé les utilisateurs après un hack (exemple : Binance).
  • Privilégier les exchanges avec authentification à deux facteurs (2FA) pour protéger son compte.
  • Conseil d’ajouter un mot-clef aux e-mails reçus de l’exchange pour réduire les risques de phishing.

Au delà de ça, il faut aussi garder à l’esprit que des soucis de sécurité peuvent advenir de votre coté du tuyaux ! Pour cela, adoptez en toute circonstances les meilleures règles d’hygiène numérique, et munissez vous d’un VPN de qualité.

Les frais de transaction sur l’exchange

Une fois que vous aurez trouvé un exchange centralisé qui correspond à vos exigences de sécurité, il faudra vous intéresser à la question des frais de transaction de la plateforme, car si vous êtes du genre « trader actif », ces derniers peuvent représenter une somme relativement conséquente sur une année.

Néanmoins, nous vous conseillons de privilégier les dépôts en euros sur un exchange centralisé puis d’acheter vos cryptos. Car les frais de transaction, lors d’un achat par carte bancaire, sont souvent beaucoup plus élevés qu’un virement bancaire. On pense notamment à Kraken qui vous facture quasiment 3.75% + 0.25€ de frais.

La transparence de l’exchange

Pour rebondir sur un sujet d’actualité, nous vous conseillons également de privilégier les exchanges centralisés qui peuvent attester qu’ils possèdent bien les fonds de leurs utilisateurs. Malgré le fait que le proof-of-reserve soit discutable sur de nombreux points, cela peut-être un élément que vous pouvez prendre en compte.

Les retraits blockchain

Bien que nous ayons fait un classement des exchanges centralisés, nous espérons qu’à terme vous ferez l’acquisition d’un hardware wallet et vous familiariserez à la blockchain et à la décentralisation. Par conséquent, si vous avez pour ambition de posséder vos cryptos, nous vous conseillons de privilégier les exchanges centralisés qui vous permettront de retirer vos fonds facilement sur la blockchain de votre choix. Dans le cas contraire, vous devrez effectuer des opérations supplémentaires qui entraîneront des frais supplémentaires.

Si vous avez suivi ce classement des exchanges centralisés assidûment, vous aurez compris qu’aucune plateforme n’est parfaite et chacune possède ses avantages et inconvénients. À cela s’ajoute le fait que chaque exchange centralisé répondra aux besoins de divers profils d’utilisateurs.

Nous espérons tout de même que ce classement vous permettra d’y voir plus clair pour que vous puissiez vous forger votre propre opinion et trouver les meilleur site pour acheter vos crypto. Mais n’oubliez jamais l’adage suivant : « not your keys, not your coins »

Notre avis sur les exchanges centralisés

Exchange crypto centralisés
  • Ergonomie
  • Sécurité
  • Fonctionnalités
  • Frais
3.9

Exchanges cryptos centralisés

Proposant services acessibles et simplicité, les exchanges de cryptos centralisés sont un passage quasiment obligé pour les débutants. Toutefois nous ne mettrons jamais assez l’accent sur le fait qu’il est vivement recommandé de stocker sa crypto sur un hardware wallet, car lorsque vous déposez vos fonds sur ce type de plateforme, vous leur déléguez la gestion de vos actifs.

Pros

Acessibles pour les débutants

Cons

Not your keys, not your coins !

Scrypto

Avec un côté volatil et des bases solides, c’est tout naturellement que je me suis intéressé au monde des cryptomonnaies en commençant par Bitcoin en 2014. CryptOptimiste, je pense que cet univers en pleine expansion n’en est qu’à ses débuts, et j’aime partager mes connaissances sur ce sujet d’avenir par le biais de mes écrits.

Dans la même catégorie

Avis GMX, test et tuto 2024 : l'étoile montante de la DéFi

Le 6 janv. 2023 à 14:55

Comment utiliser Bitcoin anonymement : le tuto complet pour installer RoninDojo et devenir un Samouraï du Bitcoin

Le 19 juin 2021 à 11:30

Notre avis sur Bitrefill : comment payer en bitcoins sur Steam, Amazon ou Carrefour ?

Le 10 déc. 2021 à 12:14

Notre avis sur BlockFi : gagnez du Bitcoin en prêtant vos cryptomonnaies !

Le 10 déc. 2021 à 12:31

Avis eToro, Test et Tuto 2024 : Zoom sur le célèbre broker

Le 18 janv. 2024 à 12:30

Avis AscendEX, Test et Tuto 2024 : la plateforme qui vous mène vers les sommets

Le 15 déc. 2022 à 11:36

Avis Binance 2024 : Test et Tuto ultime de l’exchange numéro 1

Le 14 févr. 2024 à 11:14

Avis Bitpanda, test et tuto 2024 : L'exchange européen en constante croissance

Le 7 mai 2024 à 11:03

Avis Coinbase, test et tuto 2024 : le géant américain coté en bourse

Le 22 déc. 2022 à 10:29

Des cryptos de manière anonyme et décentralisée ? Découvrez Bisq !

Le 27 févr. 2021 à 11:30

Avis Mt Pelerin, Test et Tuto 2024 : la Fintech Suisse au service des cryptos

Le 31 janv. 2023 à 16:17

Avis Crypto.com, Test et Tuto 2024 : la plateforme pour trader expérimentés et débutants

Le 7 févr. 2023 à 14:21

Avis Bitfinex, Test et Tuto 2024 : plateforme historique d'échange de cryptomonnaies

Le 13 janv. 2023 à 14:32

Avis ProBit, Test et Tuto 2024 : la plateforme des jetons à faible capitalisation boursière.

Le 25 janv. 2023 à 9:52

Avis test et tuto Trade Republic 2024, la plateforme européenne de référence pour investir à long terme

Le 22 janv. 2024 à 17:58

Avis dYdX, Test et Tuto 2024 : Le DEX spécialiste des produits dérivés

Le 24 févr. 2023 à 11:25

Avis SwissBorg, test et tuto 2024 : Guide pour explorer la plateforme Suisse

Le 27 févr. 2024 à 10:40

Notre avis sur LocalBitcoins

Le 5 mai 2019 à 14:00

Avis Kraken, Test et Tuto 2024 : sécurité et transparence

Le 30 nov. 2022 à 14:17

Notre avis sur Bittrex

Le 18 nov. 2018 à 0:00

Avis Kucoin, Test et Tuto 2024

Le 30 nov. 2022 à 14:45

Notre avis sur BitMEX

Le 18 nov. 2018 à 0:00

Notre avis sur HitBTC

Le 18 nov. 2018 à 0:00

Notre avis sur Bitstamp

Le 29 déc. 2018 à 11:30

Notre avis sur Changelly : échangez simplement vos cryptomonnaies

Le 23 mars 2019 à 15:00

Review complète de Coin.Space

Le 16 févr. 2019 à 15:00

Notre avis sur Coinbase Pro

Le 18 nov. 2018 à 0:00

Notre avis sur Zebitcoin

Le 14 avr. 2019 à 14:00

Notre avis sur Paxful : un exchange P2P qui a de l'avenir ?

Le 24 nov. 2019 à 14:30

Notre avis sur Shapeshift : l'échange éclair de cryptomonnaies !

Le 1 mars 2020 à 14:30

Notre avis sur Zebitex, la plateforme d'échange crypto 100 % française

Le 1 août 2020 à 10:00

Notre avis sur OKEx

Le 4 août 2020 à 19:00

Notre avis sur Curve, la référence des exchanges décentralisés de stablecoins

Le 9 août 2020 à 14:00

Bitcoin en toute confiance. Découvrez Paymium, le pionnier français des cryptos

Le 21 oct. 2020 à 19:00

Recevez un condensé d'information chaque jour