22 pays Européens signent un partenariat sur la blockchain

Trading du CoinTrading du Coin

Hier, 22 pays européens ont signé une déclaration établissant un partenariat portant sur les blockchains. Ce partenariat sera un moyen de mutualiser les compétences de tous ces pays, et l’occasion de mettre en place un cadre légal supranational sur les technologies blockchain.

Alors que de nombreux acteurs de l’espace économique sont régulièrement intervenus en faveur d’une régulation à grande échelle, l’Union européenne fait un grand pas en avant en lançant un partenariat international. En plus de ce partenariat, la Commission européenne a lancé l’Observatoire et Forum de la Blockchain il y a deux mois, investissant au passage plus de 80 millions d’euros afin de catalyser la recherche dans l’industrie. L’annonce mentionne qu’environ 300 millions d’euros supplémentaires seront investis dans divers projets blockchain d’ici 2020.

Cet effort conjoint pourrait s’avérer très fructueux. En effet, la nature décentralisée des blockchains complexifie souvent les tentatives de réglementation. Ainsi, un partenariat incluant le plus de pays possible sera en la faveur d’une législation plus adaptée.

« Une coopération étroite entre les États membres aidera à éviter les démarches divergentes, et pourra garantir l’interopérabilité ainsi qu’un déploiement plus large des services blockchains. Ce partenariat contribuera à la création d’un environnement favorable, en conformité totale avec les lois de l’UE et avec des modèles de gouvernances clairs, ce qui aidera aux services blockchain à prospérer à travers l’Europe. » extrait de l’annonce officielle

Mariya Gabriel, Commissaire chargée du numérique, est citée dans l’annonce officielle, et affiche un ton très enthousiaste quant à ce partenariat, et encore plus quant à l’avenir de la technologie blockchain.

« À l’avenir, tous les services publics utiliseront la technologie blockchain. La blockchain est une très bonne opportunité pour l’Europe et les États membres de repenser leurs systèmes d’information, de favoriser la confiance des utilisateurs et la protection des données à caractère privé, d’aider à créer de nouvelles opportunités commerciales et d’établir de nouveaux domaines où nous sommes référents, bénéficient aux citoyens, aux services publics et aux entreprises. Le partenariat lancé aujourd’hui permet aux États membres de collaborer avec la Commission européenne afin de transformer le potentiel énorme de la technologie blockchain en de meilleurs services pour les citoyens. »

Liste des pays signataires :

  • Allemagne
  • Autriche
  • Belgique
  • Bulgarie, Bulgarie
  • Espagne
  • Estonie
  • Finlande
  • France
  • Irlande
  • Lettonie
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Malte
  • Norvège
  • Pays-Bas
  • Pologne
  • Portugal
  • République tchèque
  • Royaume-Uni
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Suède

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
trackback

[…] Parlement portugais discute actuellement de la réglementation des paiements en cryptomonnaie. Le but est […]