Facebook assouplit partiellement sa politique pour les publicités cryptos

Trading du CoinTrading du Coin

Dans le contexte plus général de l’imminent lancement de sa propre cryptomonnaie (dont les enjeux vous sont présentés par ici), le géant californien a publié aujourd’hui sur son blog officiel une mise à jour de ses conditions de publication s’agissant d’un certain nombre de ses produits et services. Parmi eux, les sujets cryptos et blockchain sont spécifiquement mentionnés. 

Voyons ensemble en quoi Facebook adopte une attitude bien proche de la main de fer dans un gant de velours.

Un pas en avant, deux en arrière

On rappellera que Facebook avait mis en place début 2018 une politique en la matière rien moins que drastique, sous couvert de la protection de ses membres contre les instruments financiers risqués. Une attitude que d’aucuns ont pu qualifier de paternaliste, mais qui ne manque pas résonner encore aujourd’hui, par exemple dans le cas du Crédit Agricole et de sa « protection » de ses clients contre leur gré face à la dangereuse spéculation cryptomonétaire.

S’il est vrai que la période était alors marquée par le rush des ICO, et les nombreux abus et arnaques en tout genre associées, la position pouvait faire sourire – mais d’un sourire crispé – au regard des « annonces commerciales » continuant à prospérer sur le réseau social (et dont nous sommes tous quotidiennement les témoins impuissants).

Dans un second temps, en juin 2018, Facebook avait assoupli sa politique, assujettissant la publication de ces publicités cryptos à une demande écrite préalable et motivée.

C’est ainsi que, se déclarant « à l’écoute de sa communauté », Facebook annonce ce jour qu’à compter du 5 juin prochain, ce formalisme disparaît, ouvrant la porte au retour potentiel de publicités ciblées sur les sujets cryptos et blockchain.

Un gros « oui, mais »

“Une annonce qui dirige vers une page en lien avec un produit restreint, comme un exchange de devises cryptographiques, nécessitera toujours une approbation préalable. Par ailleurs, si la page d’accueil contient un produit interdit, comme une offre initiale de pièces (ICO), nous le rejetterons.” Nouvelles Politiques commerciales sur les produits financier de Facebook du 8 mai 2019.

En filigrane et dans le détail de l’annonce, on comprend cependant que l’ouverture de Facebook devrait permettre une plus grande exposition du contenu labellisé crypto et blockchain, mais du moment que ce contenu concernera la fameuse technologie blockchain, la formation sous-jacente ou des aspects plus industriels.

En revanche, rien ne change pour les plateformes de change crypto, et les ICO sont renvoyées à leurs pénates. D’autres produits financiers spéculatifs attachés aux cryptos, comme les contrats sur la différence (CFD), voient pour leur part les portes du géant américain se fermer complètement. Facebook semble donc in fine assurer sa main-mise sur son outil avec en ligne de mire son projet Libra

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Hellmouth Banner
Crypto-enthousiaste, Polynésien de cœur vivant à Tahiti, Hellmouth Banner anime la page TahitiCryptomonnaies. "Après 10 ans dans le Pacifique Sud, je suis convaincu que les peuples du Pacifique Sud nous montrerons des chemins inédits à suivre, y compris dans les Nouvelles Technologies".

Poster un Commentaire

avatar