Ce milliardaire a acheté 1 million de bitcoins en 2013 – Pourquoi il n’a jamais douté de son pari fou

Trading du CoinTrading du Coin
4
(86)

Il n’a peur de rienChamath Palihapitiya, CEO du fonds d’investissement Social Capital, est connu dans la cryptosphère pour être très optimiste et haussier sur bitcoin (un peu trop peut-être ?). Cet enthousiasme s’apparente à une foi absolue dans le roi des cryptos, puisqu’il affirme les avoir HODL sans crainte depuis 2013.

L’homme qui compte les bitcoins pour s’endormir

Petit contexte : Chamath Palihapitiya a récemment déclaré que posséder des bitcoins l’aidait à bien dormir la nuit.

Dans une interview donnée à l’émission Unchained Podcast, le CEO était même allé beaucoup plus loin dans sa ferveur pour l’invention de Satoshi Nakamoto :

« (…) Bitcoin, c’est comme un pari contre la classe dirigeante d’une certaine manière, pour s’assurer que vous avez un petit montant comme assurance (…). Une assurance qui peut rapporter 1 000 dollars pour un dollar [investi]. Vous voulez ces gains asymétriques massifs, parce que vous voulez être sûr que ce petit montant d’assurance puisse en théorie vous remettre sur pied. Et c’est pourquoi je pense que vous devriez consacrer juste 1% de votre portefeuille d’investissement à bitcoin (…). »

Pourtant, conserver des bitcoins sur de nombreuses années n’est pas chose facile, tant la volatilité des prix joue avec l’émotion des HODLers.

1 million de BTC achetés 80 dollars pièce … aucun revendu

En parlant de HODLer, Chamath Palihapitiya en est un genre « d’extrémiste », tant sa dévotion est palpable. Ainsi, en 2013, après que Wences Casares, le CEO de Xapo, lui a présenté bitcoin, il explique :

« (…) j’ai appelé mon family office pour dire : ‘Achetez un million de bitcoins’. C’est comme ça que j’ai commencé. Le BTC était à 80 dollars ou quelque chose comme ça à l’époque. Et ça m’a semblé très intéressant. (…) J’ai pris la décision d’acheter et de ne plus jamais y penser. Et dans l’ensemble, je n’y ai plus jamais pensé (…). Je me souviens que mon family office a piqué une crise quand Bitcoin cotait à 20 000 dollars l’unité [en décembre 2017] (…). J’ai dit : ‘Les gars, ne me dites rien ! Je ne veux rien savoir’. Retirez-les du bilan ! Ne les regardez jamais ! Gardez-les et ne soyez pas psychologiquement affectés par ce chiffre ! »

Ainsi, même au pic de la bulle du précédent mouvement haussier de bitcoin, Chamath Palihapitiya n’a rien revendu. On comprend le stress des gestionnaires de son family office quand les 80 millions de dollars investis en 2013 se sont transformés en 20 milliards de dollars en 2017. Largement de quoi avoir une petite goutte de sueur au front !

Mais que soit hier ou aujourd’hui – avec actuellement une valeur de 11,5 milliards de dollars pour son magot -, Chamath Palihapitiya ne souhaite pas revendre. En effet, il préfère conserver ses bitcoins comme une assurance. Au cas où le système économique, assez mal en point, finirait par s’écrouler complètement.

Évidemment, cette stratégie de « HODLer de l’extrême » n’est pas très recommandable, même pas en ayant le cœur bien accroché. Mais la stratégie de Chamath Palihapitiya a le mérite d’être cohérente vis-à-vis de sa vision sur bitcoin : une valeur refuge parfaite en cas de crise économique mondiale majeure.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4 / 5. Nombre de votes : 86

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici