Ethereum : Joseph Lubin, fondateur de Consensys en pleine tourmente juridique

Nouveaux déboires juridiques – L’entreprise Consensys a été fondée en 2015 en par Joseph Lubin, un des cofondateurs d’Ethereum. L’entreprise est à l’origine de plusieurs produits de renoms tels que MetaMask ou Infura. Toutefois, son fondateur Joseph Lubin est au cœur de la tourmente après le dépôt d’une plainte par d’anciens employés.

Joseph Lubin accusé d’avoir trahi ses employés

Le 19 octobre, près d’une trentaine d’anciens employés de Consensys ont déposé une plainte auprès de la Cour Suprême de l’État de New York. Ces derniers tentent de mettre en lumière les pratiques jugées douteuses autour de la répartition des actions de l’entreprise.

Plainte déposée par les anciens employés de Consensys

Ainsi, ces anciens employés accusent Lubin d’avoir dilué les actions des employés contrairement aux promesses faites par le dirigeant en 2015. Un engagement qui, selon les plaignants, a été rompu par la suite. Les laissant pratiquement les mains vides pendant que Lubin engrangeait des bénéfices colossaux.

En pratique, ces employés étaient actionnaires de Consensys AG, une holding basée en Suisse. Néanmoins, la valeur des actions de cette dernière s’est effondrée lorsque Lubin a transféré une partie des actifs vers une nouvelle entité basée aux États-Unis en 2020.

« Il n’a pas tenu sa parole [et] il a violé ses engagements et ses devoirs légaux. Alors que Lubin s’est enrichi, les plaignants n’ont rien obtenu. »

De plus, les employés pointent également du doigt l’implication de la banque JP Morgan. Ils accusent la banque d’avoir joué un rôle crucial dans la négociation du transfert d’actifs et d’être devenue un nouvel actionnaire dans la nouvelle entité aux États-Unis.

>> Euro > Crypto au meilleur prix en 1 clic ! (lien commercial) <<

La réponse de Consensys

Face à ces accusations, Consensys a rapidement mis au point la situation. Ainsi, le porte-parole de l’entreprise a balayé les allégations, les qualifiant de “frivoles”. Selon lui, les plaignants cherchent maintenant à exploiter le système juridique américain après avoir échoué à faire valoir leurs revendications devant un tribunal suisse.

Pourtant, la Haute Cour de Zug avait rendu un jugement en leur faveur. Reste maintenant à voir ce que la justice américaine fera de cette affaire.

De leur côté, les plaignants réclament des dommages et intérêts pour six motifs distincts, le montant devant être déterminé lors du procès.

Décidément, ce n’est pas l’année de Consensys. En effet, au mois d’août dernier l’entreprise a été accusée d’avoir volé le code source de son portefeuille MetaMask. Le plaintif, Joel Dietz accuse l’entreprise d’avoir volé son idée et sa propriété intellectuelle.

Pour vous, c’est décidé ! Pas besoin de tergiverser, vous dites “oui” aux cryptomonnaies ! Faites le plein de Bitcoin, d’Ether et autres tokens sur un exchange de référence. Inscrivez-vous sur Swissborg  Euro > Crypto au meilleur prix en 1 clic (lien commercial).

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.