L’émergence de la KuCoin Community Chain (KCC) : feu de paille ou prochaine tendance ?

Une communauté à l’avenir incertain – À l’instar de la Binance Smart Chain (BSC), propulsée par Binance et son token, le BNB, la plateforme d’échange KuCoin lance sa blockchain communautaire, KuCoin Community Chain (KCC), et son token, KuCoin Token (KCS). Après un démarrage de folie, la question de son avenir se pose déjà.

Les degens déjà sur la KCC

On les appelle les « degens » pour « DeFi degenerates ». Ce sont les amateurs de la DeFi (finance décentralisée) les plus hardcores – les plus enclins à prendre des risques. On les associe souvent à une partie des cryptomonnaies peu recommandable, car les degens naviguent au milieu des hacks, pumps and dumps, rugs pull et autres dangers de la DeFi.

La pratique consiste à entrer le plus tôt possible dans un projet, sans aucune garantie, pour bénéficier de la hausse de prix et surtout, sortir à temps. Il y a environ 4 semaines, lorsque l’exchange KuCoin avait lancé sa chaîne communautaire sur le réseau principal, nombreux sont les investisseurs à y avoir plongé.

Désormais, en moins d’un mois, des centaines de projets ont été lancés sur cette blockchain. Récemment, la KCC a lancé son programme de subventions et un programme d’ambassadeurs. Au moment de la rédaction, KCC Explorer n’a pas affiché vraiment beaucoup de données, mais mentionne 17 842 transactions et un peu moins de 240 000 dollars de volume de transactions au cours des dernières 24 h.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-SwissBorg-interets-ETH-Ethereum.png.

A peine 1 mois et déjà beaucoup de dommages collatéraux

Les réactions sur Twitter sont nombreuses, à l’image de l’investisseur Darren Lau :

« Le premier jour où j’ai vérifié KCC, il y avait < 100 jetons. Le lendemain, il y avait 500+ et c’était 99 % de rugs. »

Publication Twitter de Darren Lau sur KCC
Publication de Darren Lau – Source : Twitter

Le terme « rugpull » ou « tirage de tapis » est une pratique qui consiste à retirer toutes les liquidités d’un AMM. Ainsi, les investisseurs se retrouvent avec des jetons sans aucun valeur et/ou sans possibilité de les échanger.

Les premières alertes

Les internautes n’ont pas tardé à utiliser les hashtags #KCC et #KCS sur Twitter. Pour en savoir plus, je vous invite à lire le fil de discussion complet de Shual sur Twitter.

Extrait du fil de discussion Twitter de Shual sur la KCC
Extrait du fil de discussion de Shual – Source : Twitter

« Il n’y a pas de stablecoins. Pas du tout. Pas un seul. Vous ne pouvez pas vendre vos tokens contre du stablecoin, vous ne pouvez rien associer avec un stablecoin. Tout est contre le $KCS. Votre objectif est donc d’augmenter votre $KCS, ce qui signifie que vous devez être long sur $KCS. »

KoffeeSwap, par exemple, est un projet populaire sur la blockchain. Il s’agit d’un AMM et un simple copier-coller d’Uniswap, sans aucun véritable apport de valeur. Au cours du week-end, l’équipe de KoffeeSwap avait assuré qu’ils avaient une vision à long terme avec leur équipe de développeurs. Mais pour l’instant, ils n’ont que 3 000 abonnés environ sur Twitter. Pour y remédier, a plateforme travaille actuellement sur une amélioration des performances pour accélérer le chargement des graphiques et ainsi permettre un listing sur CoinGecko, parmi tant d’autres nouvelles fonctionnalités.

Au delà des copies classiques d’AMM, la blockchain contient de nombreuses copies de meme coins, telles que Shibance et KuDoge.

Avec une dynamique très particulière, devant l’absence de stablecoins sur le réseau, tous les jetons sur la KCC sont vendus contre le jeton natif de l’exchange, KCS. Cela a évidemment fait monter en flèche le KCS, avec une hausse de près de 70 % de son cours en 2 semaines.

Le token avec 1 milliard de dollars de capitalisation boursière se négocie actuellement à 11,94 dollars, mais reste en baisse de plus de 30 % par rapport à son sommet historique de 20,17 dollars atteint en janvier 2018, selon CoinGecko.

Cette nouvelle blockchain, la KCC, nous ferait presque oublier qu’au cours de la nuit du 25 au 26 septembre 2020, la plateforme d’échange KuCoin avait été victime d’un hack. Bilan du larcin : 190 millions de dollars en cryptomonnaies diverses.

La Defi et ses troupes de « degen » vous effraie ? Restez dans l’écosystème rassurant de de Bitcoin et des tenors crypto. Une offre limitée vous permet ces jours-ci d’obtenir gratuitement jusqu’à 300€ en cryptomonnaies (sous réserve d’un dépôt minimum de 150€) ! Profitez de cette offre, tout en soutenant le travail du Journal du Coin en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur la plateforme de référence Swissborg (voir conditions de l’offre sur le site officiel).

HIT9

Geek dans l'âme, je consacre mon temps à approfondir mes connaissances sur les nouvelles technologies en général, et les cryptos en particulier. J'écris désormais pour partager mes connaissances.

Commentaires

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour