100 millions de $ de Shiba Inu en ballade – Vitalik récupère ses SHIB

Retour à l’envoyeur – Mai 2021, les fondateurs du Shiba inu (SHIB) ont fait don de la moitié de l’offre du mème token au fondateur d’Ethereum (ETH), Vitalik Buterin. Les SHIB ne feront cependant que transiter dans le portefeuille crypto de ce dernier. Vitalik Buterin décidera en effet de brûler une grande partie des tokens reçus et de donner 50 mille milliards de SHIB (sic), d’une valeur d’environ 1 milliard de dollars, à CryptoRelief, un fonds de secours indien en réponse à la pandémie de la covid-19. L’incertitude réglementaire sur les cryptomonnaies qui règne en Inde, va cependant pousser le fonds caritatif à renvoyer le token canin chez son précédent propriétaire.

>> Jouez la sécurité, inscrivez-vous sur Binance LA référence des exchanges crypto (lien commercial) <<

Don de shiba inu à CryptoRelief : retour à l’envoyeur pour cause de pression réglementaire

Le 28 janvier 2022, le fondateur de CryptoRelief et de la sidechain ETH Polygon, Sandeep Nailwal, annonce sur Twitter la restitution de 100 millions de dollars en USD coin (USDC) à Vitalik Buterin, sur le milliard de dollars en SHIB que le fonds caritatif a reçu du fondateur d’Ethereum en 2021.

Cette restitution serait selon Sandeep Nailwal, la solution retenue « sur la façon d’accélérer les efforts de secours en Inde » suite à une discussion avec Vitalik Buterin. Elle permettrait l’utilisation des fonds pour des projets qui présentent « un risque plus élevé » mais également « des récompenses élevées ».

CryptoRelief renvoie 100 millions de dollars de shiba inu à Vitalik Buterin, le recours à la nouvelle finance étant compliqué en Inde compte tenu de la réglementation sur le trading, les investissements, les paiements en cryptomonnaies.
Publication de Vitalik Buterin – Source : Twitter

Sandeep Nailwal a souligné le fait que Vitalik Buterin puisse utiliser efficacement ces fonds restitués à des fins caritatives en tant que citoyen « non-indien ». CryptoRelief doit en effet être extrêmement prudent dans l’utilisation des cryptomonnaies en Inde pour pouvoir se conformer pleinement à la législation et à la réglementation en vigueur dans le pays. En tant que citoyen indien non résident, Sandeep Nailwal est également soumis à ces contraintes réglementaires.

Les autorités indiennes mettent progressivement en place un cadre règlementaire pour les monnaies numériques des banques centrales, et elles sont loin d’avoir une position favorable sur les cryptomonnaies.

Vitalik Buterin a quant à lui annoncé avoir cofondé l’organisation Balvi qui se chargera de la gestion des fonds pour soutenir des causes liées à la biotechnologie et à la science médicale. Les 100 millions de dollars ne seront cependant pas uniquement affectés à des projets qui bénéficieront exclusivement à l’Inde.

Les menaces répétées de bannissement des cryptomonnaies en Inde auquel s’ajoute un manque de clarté réglementaire sur le secteur, entrave le développement de la nouvelle finance, la croissance des investissements dans bitcoin (BTC) ou ses cadets, ou même l’utilisation de ces derniers à des fins caritatives dans le pays. Le token canin doit pour le moment retourner chez son ancien maître, Vitalik Buterin, pour pouvoir « s’épanouir » pleinement.

Si arrivé à la fin de cet article, vous n’êtes toujours pas convaincu de l’importance vitale de prendre le train de Bitcoin et des cryptomonnaies, quittons-nous bons amis : rien ni personne n’y parviendra ! À défaut, n’attendez plus pour préparer l’avenir. Courez vous inscrire sur Binance, LA référence absolue des exchanges cryptos, et économisez 10% sur vos frais de trading en suivant ce lien (lien commercial).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour