AlphaBay aurait été mis hors ligne par les autorités et son administrateur présumé, se serait suicidé dans sa cellule.

1

L’un des plus gros marchés du darknet a été mis hors ligne par une opération policière coordonnée à travers 3 pays différents : les États-Unis, le Canada et la Thaïlande.

AlphaBay goes dark :

Alphabay, l’héritier de Silk Road, a pendant longtemps dominé les marchés du darkweb. Le site est hors ligne depuis plus d’une semaine, créant les plus folles rumeurs et théories du complot dans la communauté du deepweb. Le journal Wallstreet a rapporté que des agences gouvernementales des États-Unis, du Canada et de Thaïlande ont conjointement effectué des raids le 5 juillet pour faire tomber le site et ses dirigeants.

Tandis que les autorités se sont abstenues de tout commentaire, on estime que trois raids ont été effectués au Canada où des serveurs d’Alphabay ainsi que d’autres équipements ont été saisis par les autorités. Un autre raid mené à Bangkok a abouti à l’arrestation d’un administrateur présumé du site, ainsi qu’à la saisie de ses actifs en crypto-monnaie pour une valeur de près de 12 millions de dollars.
Aucune information n’a été transmise sur le nombre et l’emplacement des raids sur le sol américain.

La curieuse affaire Cazes :

Bien que les identités des personnes opérant sur le darknet soient presque impossibles à découvrir, il y a un certain nombre de similitudes qui suggère que la personne arrêtée en Thaïlande était en effet un des administrateurs d’Alphabay. Alexandre Cazes, un citoyen canadien, a été arrêté le jour même de la mise hors ligne d’Alphabay. Il est resté en garde à vue au bureau des narcotiques de Bangkok, dans l’attente de son extradition vers les États-Unis.
Mais avant d’avoir pu être entendu par les autorités américaines, Cazes se serait pendu dans sa cellule le mercredi.
Les discussions sur la véracité de ces informations vont bon train sur internet. Alphabay était modéré par « deSnakes » qui pourrait être en réalité Cazes.

Nous vous parlions déjà de cette affaire : ICI

Maintenant qu’Alphabay est hors ligne, il y a un vide qui doit être rempli. Il ne fait nul doute que d’autres marchés vont essayer de prendre sa place.
Avec le taux historique d’adoption des crypto-monnaies, rien n’indique que la demande en produits et services disponibles sur les marchés du darknet diminuera dans un avenir proche.

Hansa, Dream Market et RAMP, trois gros marchés du darknet ont déjà été inondés par un afflux de nouveaux utilisateurs venant d’Alphabay.

Source : BitcoinistWall Street Journal