Nano : une cryptomonnaie ambitieuse

Trading du CoinTrading du Coin

La cryptomonnaie Nano – anciennement Raiblocks (XRB) – n’est pas une énième crypto qui va vous faire le café. Elle ne sait faire qu’une seule chose et elle le fait bien : gérer des transactions. À très haute vitesse – dans les 2.0 secondes – elle ne nécessite pas de frais et sa scalabilité est infinie. C’est dans cette simplicité et ce désir d’efficacité que Colin Lemahieu l’a lancée en 2015, et qui a tout quitté en décembre 2017 pour s’y dévouer corps et âme afin d’en faire une véritable crypto de troisième génération.

Qu’est-ce que Nano ?

Nano est une cryptomonnaiechacun possède sa propre blockchain. Elles interagissent entre elles avec un mécanisme de double transaction, où le destinataire et l’expéditeur comparent le solde de leurs fonds réciproquement et ce de manière asynchrone.

Des blockchains, des DAGs & des blocs tressés

C’est léger, c’est rapide, ce sont les blocs tressés – block-lattice -, une création propre à Nano.

Shéma de fonctionnement des blocs-tressés
Shéma de fonctionnement des blocs tressés

Plus techniquement, il s’agit de la première implémentation d’un graphe orienté acyclique (DAG en anglais), en bêta dès décembre 2014, suivie par d’autres comme IOTA ou dernièrement Hashgraph. Les cryptos basées sur les DAGs souhaitent briser le moule de la blockchain en améliorant les performances, avec des ressources minimales et en évitant le matériel de minage.

Le processus de transaction

Pour faire simple, chaque compte – ou utilisateur – dispose de sa propre blockchain. Chaque transaction effectuée crée un bloc dans sa propre chaîne en n’ayant jamais connaissance de la structure globale des données.

Si une transaction avec un autre compte doit avoir lieu, on vérifie uniquement les soldes des deux comptescelui du débiteur et celui de l’émetteur – et uniquement ceux-ci sont mis-à-jour. L’ordre des transactions est asynchrone et n’a pas d’importance, le réseau prenant les transactions au plus rapide.

Le DPOS pour les transactions conflictuelles

Que se passe-t-il s’il y a un conflit ? Par exemple, si la même transaction se présente deux fois, que cela soit dû à un bug ou à une action malhonnête ?

Nano arrive à trouver un consensus pour ces transactions via un système de vote pondéré de type PoS où l’importance des soldes des grands comptes de représentants du réseau global va trancher. Ce type de consensus permet d’obtenir des transactions plus rapides, à moindre coûts tout en maintenant un système fort et décentralisé.

Les représentants sont simplement des comptes connectés en permanence, et qui n’ont pas le droit de dépenser les fonds de ceux qu’ils représentent. A la création d’un compte, un représentant est automatiquement attribué. Il est cependant toujours possible d’en changer, et même d’en devenir un, à la condition de garder son nœud connecté.

Le pouvoir des représentants est proportionnel à leur solde. Cela incite les représentants à garder un réseau sain dans le but de valoriser le réseau, et donc leurs nanos. Si à l’inverse un représentant souhaiter corrompre le réseau, il lui faudrait posséder plus de 50% du volume total de Nano, soit au cours actuel, plus de 760 millions de dollars ! L’attaque du réseau coute donc cher et est particulièrement dissuasive, puisque quand bien même l’attaquant réussirait, il faudrait ensuite qu’il réussisse à écouler tous ses nanos, avant que le prix ne s’effondre.

Transaction normale vs transaction conflictuelle
Transaction normale vs transaction conflictuelle

Une cryptomonnaie… très rapide !

Nano est une monnaie sans problèmes de scalabilité ce qui la rend très rapide. Les statistiques la placent première (2.0 secs) devant Ripple (3.3 secs), Ethereum (4.49 mins) et si loin de Litecoin(12 mins) ou Bitcoin (45 mins).

Comparatif Nano vs le cryptoworld
Comparatif Nano vs le monde

Bien sûr, tout cela ne se résume pas à une course à la vitesse mais présage bien toutes les possibilités et souplesses que cela permet en termes de transactions.

Une cryptomonnaie sans de frais de transactions

De par son modèle structurel, le réseau n’a besoin que de très peu de ressources et le mining n’est pas nécessaire. On dit que 1,35 million de transactions sur Nano utiliseraient l’équivalent en électricité d’un bitcoin. En cela, Nano vous le rend bien et ne requiert donc pas de frais de transactions, tout en étant “green” et écologique au niveau de la consommation énergétique.

Le développement de Nano en 2 minutes (voir la vidéo)
Le développement de Nano en 2 minutes (voir la vidéo)

Une crypto, sans ICO, ni pré-minage !

La cryptomonnaie Nano a vu le jour sans aucune ICO ni pré-minage. Il y a actuellement 133 248 289 unités de Nanos en circulation, et il n’y en aura pas plus. Elle a été entièrement distribuée via des faucets & autres captchas.

La communauté du nano

Elle possède un chat Discord très actif – un vrai sapin de Noël ! – mêlant des puzzles ou messages cachés chiffrés, résolus collaborativement sous forme de bounty, par des hodlers millenials en attente de profits aussi bien que des chercheurs ou des codeurs créant de nouveaux outils de visualisation et d’adoption au profit de cette crypto. La communauté Reddit n’est pas en reste avec plus de 33 000 inscrits. A noter que la communauté “Raiblocks” compte plus de 50 000 inscrits.

Nano et les gamers :une véritable histoire d'amour !
Nano et les gamers :une véritable histoire d’amour !

Nano a également le soutien de la communautés des gamers, vu que la crypto-monnaie ne contribue en rien à l’ascension des tarifs (exorbitants) des cartes graphiques – qui sont détournées pour le mining d’autres cryptos – tout en ayant la rapidité et l’agilité adéquate pour en faire LA crypto des gamers. Elle profite également d’un grand succès sur la plateforme de streaming de jeux vidéos Twitch StreamLabs avec le système simplifié de donation instantané Brainblocks, fonctionnant avec Nano.

Brainblocks : une manière comme une autre de gagner de la Nano cryptomonnaie !
Brainblocks : une manière comme une autre de gagner de la Nano cryptomonnaie !

Charlie Lee – créateur de Litecoin – a montré dernièrement tout son intérêt pour le projet en lançant une discussion ouverte avec le créateur de Nano et la communauté.

Wallets & roadmap

Il est possible de se créer un webwallet en ligne très rapidement sur Nanowallet et qui est idéal pour tester l’efficacité des transactions en quelques instants.

Pour aller plus loin il est possible de télécharger la version classique du desktop wallet pour Windows, Mac ou Linux. Ce “Classic Wallet” purement fonctionnel vous permettra de rapatrier les nanos sur votre ordinateur si souhaitez les conserver sur le long terme, effectuer des transactions et changer de représentants. Il y a également des fonctionnalités plus avancées pour les développeurs.

Il n’y a pas pour l’instant pas de solution hardware dédiée à Nano pour le cold storage, mais cela est inscrit sur la roadmap. Les prochaines chantiers sont en priorité liés à la stabilisation du réseau, la sortie imminente des desktop wallets avec une UI/UX simplifiée, et surtout la version mobile pour iOS et Android.

L’affaire Bitgrail

L’exchange italien, a été l’un des premiers à proposer Nano sur sa plateforme, mais c’est aussi celui qui aura le plus nui à sa réputation. À la suite d’un piratage, 15 millions de nanos – l’équivalent de 106 millions de dollars – se sont évaporés à ce jour ; l’enquête en cours peut s’avérer longue et des centaines d’utilisateurs ont perdu le contenu de leurs wallets.

Le fondateur et codeur de Bitgrail rejette complètement la faute sur l’équipe de Nano malgré le fait que d’autres actifs ont été aussi concernées, comme Ethereum. Le piratage reposait sur une faille liée à la double dépense – double spending – qui était propre à la plateforme de change.

Pour entrer dans les détails techniques, la plateforme n’avait pas mis en place d’idempotence pour les transactions – ce qui signifie qu’une opération a le même effet, qu’on l’applique une ou plusieurs fois – et se basait uniquement sur le protocole Nano pour mettre à jour les transactions, sans vérifier en amont si une transaction avait déjà eu lieu ou non au sein de sa propre base de données. Il fut également découvert que le système de vérification des fonds disponibles côté utilisateur se servait uniquement de Javascript et permettait donc de modifier le code source de la page pour augmenter les montants à échanger.

Bref, une déroute pour cet exchange et ses utilisateurs, où comme par le plus grand des hasards, une demande de vérification d’identité pour les possesseur de comptes (sans jamais aboutir pour la plupart) était venue bloquer tous les retraits quelques semaines avant la révélation publique dudit hack.

Où se procurer du nano ?

Comme d’habitude, il y a Binance où sont présents les plus gros volumes d’échange de nanos. Kucoin tient également une bonne place – supportant Nano depuis plus longtemps que Binance – et a su s’adapter correctement au principe d’idempotence pour interagir avec Nano.

Live Graph de Nano après sa première journée sur Binance (02/02/2018)
Live Graph de Nano après sa première journée sur Binance (02/02/2018)

Il y également Nanex, qui requiert tout notre intérêt vu qu’il fonctionne très rapidement, ne nécessite pas de frais ni de montants de transactions minimaux. Ce tout nouvel exchange, purement dédié à Nano, est aussi très simple d’utilisation et son fondateur / codeur Jaydubs a su mettre en place ce principe d’idempotence et a largement contribué à communiquer et à formuler techniquement à la communauté les problèmes liés à Bitgrail. Il participe aussi à l’intégration de Nano pour les @Twitch streamers cités précédemment.

Nano contre Bitcoin (Binance)

Conclusion sur la cryptomonnaie Nano

Même s’il est vrai qu’il y a eu des problèmes logiciels au niveau des nœuds, tels que des plantages, des désynchronisations et des retards à ses débuts, la majorité d’entre eux ont été corrigés. L’équipe y travaille énormément et dans la plupart des cas, ce ne sont pas des problèmes liés au protocole (comme avec Bitgrail), mais davantage des douleurs de croissance, des détails de mise en œuvre.

Nano fait encore figure de cryptomonnaie expérimentale mais elle est l’une des plus prometteuses cette année.

PARTAGER
Boby Chain
Après presque 20 ans d'expérience (qui font toujours la différence comme avec Nutella) en IT et Digital Art en tant que chercheur, développeur, concepteur et expérimentateur infatigable, j'ai été engloutie dans le monde des cryptos à l'été 2017.- Le bien le plus précieux que je connaisse est l'information. « Gordon Gekko »

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici