L’effondrement de LUNA vu par son fondateur Do Kwon

Do you know Do Kwon? – Est-il réellement utile de présenter Do Kwon ? Si vous ne connaissez pas son nom, vous connaissez certainement son visage. Ou pire encore, son projet au doux nom de Luna.

Une idée de génie

Le 7 mai 2022, son nom se retrouve écrit dans l’histoire. Peut-être pas celle avec un grand H (encore que..) mais dans celle des cryptos et de tout son écosystème.
L’UST, stablecoin algorithmique utilisé sur la blockchain TERRA va entrer dans une phase de chute, qui lui sera fatale.
Le but d’un stablecoin est simple. Valoir un dollar. Quelle que soit la situation, les achats, les ventes, un stablecoin vaut un dollar. Enfin sur le papier.
L’UST n’est pas un stablecoin « classique ». Quand d’autres tels que l’USDC doivent être indexés sur de l’argent réel, l’UST lui ne l’est pas. Si vous possédez un USDT, un USDC ou autre stablecoin classique, la société qui l’a émis « doit » posséder (insistons sur ce mot) l’équivalent physique en dollars. C’est ce qui garantit sa valeur. L’UST lui ne fonctionne pas de cette manière. Il est dit algorithmique.

>> Vous voulez des stablecoins ? Inscrivez-vous sur PrimeXBT (lien commercial) <<

C’est ce qui a causé sa perte.

Multimillionnaire, plus d’un million de follower sur Twitter, un empire de la crypto estimé à plus de 100 milliards de dollars. Do Kwon semble intouchable. Presque plus connu que Vitalik ou Elon Musk, il règne, avec condescendance, sur son royaume Terra Luna.

Mais ne dit-on pas que, si gravir les échelons de la réussite est quelque chose de difficile, la chute elle, est très facile. Et très rapide. Pour Kwon, ce fut le cas.

Pourtant, l’homme avait travaillé. Dur. Diplômé de Stanford, le jeune Sud-Coréen travaillait depuis plus de 5 ans sur son projet. Entouré de développeurs fidèles à sa cause, il a créé, bloc après bloc, sa blockchain Terra (Luna).

Do Kwon
Do Kwon

Il en est d’ailleurs tellement fier que sa petite fille portera ce nom, Luna. « Ma plus chère création porte le nom de ma plus grande invention ». Son père est-il réellement génial, ou juste fou ? La petite Luna pourra nous en parler dans quelques années.

En attendant, le 7 mai 2022 marquera l’effondrement de l’écosystème LUNA, et la fin d’un empire. Kwon affirme que tout a été orchestré par une taupe, faisant partie de ses équipes les plus proches. La totalité de son équipe de direction est dans un avion, en route pour Singapour.

Lui, enchaîne interview sur interview. Il est loin des réseaux et n’a pas forcément le temps de surveiller ce qu’il se passe. Tous ces éléments sont trop nombreux. Pour le papa de Luna, ce n’est pas une coïncidence. Quelqu’un à profité de cet emploi du temps pour couler l’UST, en toute connaissance de cause. Il y a eu une fuite, qui a causé une inondation comme on en a encore jamais vu dans l’écosystème crypto.

L’homme d’affaires semble ne pas s’affoler, au moins au début. Le fait que l’USD dépeg (c’est-à-dire qu’il descende en dessous de la valeur de 1$) est déjà arrivé auparavant. 99 cents, 98 cents, c’est déjà beaucoup comme différence, mais c’est presque normal. Le fonctionnement automatique avec l’émission de Luna va combler ce trou. Pas d’inquiétude.

Mais ce jour là, tout est différent

Un mois plus tard, cette chute aura finalement coûté plus de 45 milliards de dollars à Terra Luna. On estime à plus de 80 milliards de dollars le montant des dégâts causés par l’explosion de l’UST à travers tous les autres marchés cryptos. Aujourd’hui encore, toute la poussière n’est pas encore retombée. Il faudra certainement plusieurs mois encore avant que tous les gravats ne soient évacués.

À une heure définie auparavant d’après Kwon, quelques personnes mal intentionnées se mettent en action. Le prix du LUNA oscille autour des 80$, alors qu’il ne valait qu’une poignée de centimes quelques mois auparavant. Il est loin de son ATH (All time high, prix le plus haut) de 119$, mais si vous aviez acheté du LUNA a son lancement, vous étiez toujours très largement gagnant.

Doucement, l’info se propage sur Twitter. Puis rapidement, l’annonce devient virale. L’UST « depeg » (il perd son équivalence avec le dollar), mais pas d’un ou deux centimes. La chute s’accélère et personne n’est prêt à la subir. Les parachutes ne fonctionneront pas et l’avion fonce droit vers le sol. Le crash est imminent.

Delphi Digital perd 10 millions de dollars dans le projet Terra Luna et s'explique devant sa communauté

Le travail effectué par Kwon avait pourtant payé. Son stablecoin est utilisé partout. Les plus grosses structures l’utilisent et promettent des rendements fous. L’équipe de Terra Luna a fait des prodiges en quelques mois, sa blockchain est incontournable.

>> Vous préférez les cryptos éprouvées comme Bitcoin ? Inscrivez-vous sur PrimeXBT (lien commercial) <<

Et ça continue Anchor et Anchor..

Quand il a lancé le protocole Anchor en 2021, il s’assurait de pouvoir gérer la chaîne de A à Z. Il détient la blockchain, son stable star fait grimper le prix de sa cryptomonnaie LUNA, et son protocole génère des milliards. Tout ce que Kwon touche se transforme en or.

Avec des rendements de plus de 20% annoncé sur l’UST, il fait briller les yeux des utilisateurs d’Anchor. Le protocole conserve plus de 17 milliards de dollars à son apogée. Cela représente quasiment 70% des UST en circulation dans le monde.

Certains commencent à critiquer : Un tel taux de rendement est impossible à conserver sur le long terme. C’est mathématiquement impossible. Mais Kwon ne cède pas. Il plaisante, raille. Il explique de manière condescendante à ses détracteurs qu’ils n’y connaissent rien. Mais l’homme d’affaires sait que ça ne tiendra pas. Il injecte régulièrement des fonds pour maintenir ce taux et attirer de nouveaux utilisateurs. Terra Luna EST l’avenir, quel qu’en soit le prix.

Kwon est serein. Il plaisante sur Twitter en rappelant que ce n’est pas la première fois que l’UST dépeg légèrement. « Je suis debout – matinée amusante » lâche-t-il dans un tweet. Derrière cet air assuré, l’homme a signé sa perte. Il ne dormira plus pendant près de 8 jours.

Let’s fucking go !

LFG – Let’s Fucking Go. Ou Luna Foundation Guard. C’est le nom de l’entité créée par Terra en 2022. Son but ? Pouvoir combler les pertes liées à un depeg de l’UST pendant des périodes difficiles. La fondation détient près de 4 milliards de dollars de réserves, et Kwon souhaitait faire monter ce chiffre à près de 10 milliards. Il n’en a pas eu le temps.

Le but de LFG était de rassurer les gros investisseurs, de démontrer que l’homme d’affaires avait pensé à tout. Mais peut-on réellement penser à tout ? Son ego surdimensionné pense que oui.

Quand une société, telle que Google, Amazon, Microsoft devient tellement énorme, tellement incontournable, qu’il serait dur de s’en passer, on la qualifie de TBTF. Too big to fail. Trop grosse pour tomber (échouer). Pour Kwon, Terra Luna est TBTF. Son écosystème est devenu incontournable. Pour lui, si Terra tombe, le monde crypto tombera avec lui.

Même si Terra a emmené beaucoup de monde avec lui, encore une fois Kwon a fait preuve de beaucoup trop d’assurance.

Interdiction de voyager pour les équipes de Terra Money alors que l'investigation suit son cours.


Quand il se rend compte que la situation dégénère, que le dépeg n’est pas seulement passager, il décide d’utiliser son plan de secours. LFG ! Il envoie plus de 1,5 milliard de dollars de fonds. Sûr de lui, comme toujours, il en profite pour railler ses détracteurs sur Twitter. « Ceux d’entre vous qui attendent que la terre devienne instable – j’ai peur que vous attendiez jusqu’à ce que l’âge des hommes expire. »

Malheureusement pour lui, l’âge des hommes va résister. Mais pas sa blockchain.

La Fameuse Gueule.. de bois

Aujourd’hui, Kwon se défend en disant que ces provocations étaient volontaires, afin de masquer la panique qui le saisissait réellement. Il faut cacher les apparences pour ne pas affoler les utilisateurs. Faut-il le croire ? Était-ce vraiment une façade, ou l’homme, que l’on sait être plutôt égocentrique, cherche t-il à se faire passer pour le gentil dans l’histoire ?

Quoi qu’il en soit, le 9 mai marquera la fin de son empire, et ce, pour de bon.

Le fait d’avoir débloqué les fonds de LFG aura eu l’effet inverse de ce qu’il avait en tête. Au lieu de rassurer les utilisateurs, cette action sème la panique. Pourquoi, alors que le système est censé se réguler seul, Kwon a-t-il besoin d’injecter d’énormes quantités de dollars pour faire tenir la parité de l’UST ?

L’effet boule de neige est lancé, et rien ne pourra l’arrêter ! Le Luna chute, passant de 61 à 27$ en moins de 24h. Des milliards de dollars sont sortis du protocole Anchor. L’avalanche dévale les pentes du mont Terra à la vitesse de l’enfer, et dévaste tout sur son passage.

Kwon ne se démonte pas. En-tout-cas pas sur les réseaux sociaux. « J’aime le chaos » lâche-t-il fièrement.
Quelques heures plus tard, le prix de l’UST est de 69 cents. Kwon n’a plus la tête à fanfaronner.

>> Avant d’arriver au plan Z, inscrivez-vous sur PrimeXBT (lien commercial) <<

Il faut toujours avoir un plan B

Que faire à ce moment-là ? Disparaitre ? Réinjecter de l’argent ? Kwon choisit la deuxième solution.

« Nous avons décidé que rassembler des capitaux supplémentaires afin d’avoir des ressources pour pouvoir continuer à nous battre serait la chose intelligente à faire. »

Do Kwon

LFG a encore quelques milliards en banque. Kwon décide de faire appel à ses plus gros investisseurs pour augmenter le montant. Il récupère ainsi près de 2 milliards.

L’homme ne rit plus. Il n’a pas dormi depuis plusieurs jours et annonce sur Twitter qu’il a un plan. Il est « sur le point d’annoncer un plan de relance pour l’UST »

Luna réalise un -100%

Mais déplacer des milliards de dollars, ça prend du temps. L’information de la levée de fonds fuite dans les médias. Les tweets pleuvent, Kwon et Terra Luna deviennent la cible à abattre pour beaucoup.
Le plan de relance se transforme alors en plan d’euthanasie. Les cours s’effondrent. Les investisseurs prêts à aider se retirent. De toute façon leurs tokens ne valent plus rien.

Kwon n’a plus qu’une chose à faire. Regarder son économie s’effondrer. « Je ne pensais tout simplement pas que cela arriverait. »

Les médias classiques commencent à relayer l’information. Votre boulangère, votre garagiste, et même votre grand-mère vous parlent de « la catastrophe des cryptomonnaies ». La démocratisation est en marche, le grand public découvre ce qu’est la crypto. Mais de la pire des manières. Les gouvernements commencent à prendre des mesures, car il se pourrait que la chute de Terra ait des conséquences sur bien d’autres milieux que celui assez fermé de la cryptomonnaie.

Kwon comédien, ou réelle victime collatérale ?

Kwon commence à crier à la théorie du complot. Tout le monde lui en veut, il ne mérite pas ça. Mais il ne se rend pas compte (ou il se moque) d’avoir ruiné beaucoup, beaucoup de monde. Lui le premier.

Une nuit de plus sans sommeil. Le LUNA, qui était à 80$ quelques jours auparavant, voit son prix passer au-dessous du dollar. Est-ce que Luna est le nouveau stable coin ? Le clin d’œil fait rire jaune, mais la vérité est là. L’UST lui continue de s’enfoncer, inexorablement.

Partout, dans les journaux, on parle de pyramide de ponzi. Personne ne sait réellement ce que ça veut dire, mais tout le monde diffuse l’information. Kwon a-t-il réussi ? Son projet Too Big to Fail a-t-il entraîné le monde de la crypto avec lui dans les limbes ?

Alors que l’UST tourne autour des 30 centimes, la presse parle en continu de l’homme d’affaires égocentrique. De vieux dossiers ressurgissent, comme le fait qu’il ait tenté de créer un stable algorithmique bien avant l’UST. Le Basis Cash était un projet qui n’a pas été mené à son terme, mais dont Kwon se gardera bien de parler. Il finira par l’avouer trois mois plus tard. C’est bien lui qui se cache derrière le pseudo de Rick Sanchez.

Six jours après le début du jugement dernier, la blockchain Terra est débranchée. LUNA ne vaut plus qu’un centime, l’UST est environ à 0,15$, il est temps de débrancher tout ça.

Est-ce la fin de l’aventure ? L’arrogance de Kwon, ses tweets égocentriques et le fait qu’il soit resté froid, en apparence en tout cas, commencent à faire bouillonner Twitter. Il faut un coupable, beaucoup on perdu de l’argent. Bien trop d’argent.

Quand la justice rentre dans la danse

Les menaces de mort pleuvent. La femme de Kwon demande à la police d’être mise sous protection quand un homme parvient à s’introduire dans son immeuble, pourtant très bien surveillé. Il frappe à sa porte en menaçant la famille.

Kwon se considère comme une victime, au même titre que les utilisateurs qui ont cru en son projet.

« Je ne veux pas donner l’impression que mes pertes sont plus importantes en termes d’impact émotionnel par rapport aux personnes qui avaient moins à vivre et qui ont ensuite investi toutes leurs économies, puis le système Terra s’est effondré. Mais je veux juste qu’il soit parfaitement clair que la façon dont je pensais à Terra et Luna était – je veux dire, c’était essentiellement ma vie. Et je mets mes actions là où sont mes croyances. J’ai parié gros et je pense que j’ai perdu. »

Kwon nie le fait qu’il ait profité de cette perte. Il n’a rien tiré de l’effondrement de l’UST ou du LUNA, contrairement à ce que tout le monde affirme. Faut-il le croire ? Il sera difficile de prouver le contraire, il a certainement beaucoup d’adresses qui n’ont pas été rendues publiques.

Après le public, c’est la justice qui en veut au jeune Coréen. Rapidement, la SEC (Security and Exchange Commission) l’a dans le viseur. Les États Unis ne seront pas les seuls à le surveiller de près. Les procureurs coréens s’emparent à leur tour du dossier Terra. Des sociétés-écrans existeraient sous son nom, ce qu’il nie en bloc. Est-ce que la chute de Terra a été orchestrée par lui-même ? Kwon balaye ces accusations d’un revers de la main. Mais pas les gouvernements qui ne l’oublient pas.

L’homme d’affaires n’a pas l’intention de retourner en Corée. Pas tout de suite en tout cas.
Quand on lui parle de peine de prisons possibles, il en rigole. « La vie est longue« 

Un plan C qui fait grincer des dents

Quelques jours après le crash, Kwon a sorti son plan C. Repartir de 0 en lançant Terra 2.0. On repart avec le LUNA, mais cette fois sans stablecoin algorithmique.

L’ancien LUNA devient le LUNA Classic, comme Ethereum en son temps, et le nouveau s’échange contre une dizaine de dollars. Malgré tous ses détracteurs, certains développeurs et utilisateurs croient à cet écosystème, et soutiennent Terra 2.0. Pour Kwon, les gens qui sont toujours là ont créé le réel cœur de la communauté. Avec eux, il relancera la machine, et tout sera oublié avec le temps. « Je vais toujours faire des choses sur Terra et pour la communauté Terra. C’est ma maison et c’est là que j’ai l’impression qu’il y a le meilleur avenir. »

Est-ce que les gens seront prêts à tourner la page et le suivre sur ce projet, qui démarre sur des fondations plutôt branlantes ? Pour lui il est clair que oui. Dans tous les cas le jeune Coréen continuera sur sa lancée.

« J’adore la cryptographie. J’adore Web3. Je prévois de construire ici pendant longtemps, et si ma thèse est juste que nous sommes au tout début de ce qui se révélera, dans mon espoir, un monde qui fonctionne sur Web3, alors je pense que ce que je dépense le temps passé au cours des 20 prochaines années aura plus de sens que ce qui s’est passé au cours des six dernières semaines. »

Faut-il accorder du crédit à ces déclarations ? Kwon cherche-t-il à se dédouaner pour remonter sa cote de popularité. Ou est-il sincère ? L’homme d’affaires est-il égocentrique et manipulateur, ou juste maladroit ? Quelle que soit la réponse, il est fort à parier que nous n’avons pas fini d’entendre parler de lui. Que ce soit avec LUNA 2.0, un autre projet… Ou tout simplement avec des affaires de justice.

Encore sous le choc provoqué par l’effondrement de Terra ? Il est temps de vous tourner vers un acteur solide de l’écosystème crypto. Inscrivez-vous sur PrimeXBT (lien commercial).

Alain

Passionné d’informatique depuis toujours, je suis tombé dans la marmite crypto en 2019 et n’en suis pas ressorti depuis ! J’aime transmettre, former et vulgariser pour que chacun puisse se lancer et avancer dans cet écosystème vaste et passionnant.

Recevez un condensé d'information chaque jour