La « cryptomonnaie » de Squid Game s’effondre (-99%) : se faire arnaquer, un vrai jeu d’enfants

Après le Shiba, le Calamar – Le phénomène engendré par la série Squid Game, récemment sortie sur Netflix, a été massif au point qu’il est difficile de ne pas en avoir entendue parler, à défaut de l’avoir vue. Évidemment, avec un tel succès viral, beaucoup de petits malins tentent de surfer sur cette déferlante, en proposant de faux projets – mais de vraies arnaques comme la cryptosphère en a l’habitude – estampillés du nom de la série.

Un nouveau token mème « Squid Game » explose de +5500%… avant de s’effondrer lamentablement

Avec sa diffusion planétaire via Netflix, la série sud-coréenne Squid Game a réussi à faire parler d’elle de partout, avec ses participants d’une sorte de télé-réalité jouant à des jeux mortels qui sont eux-mêmes basés sur des jeux d’enfants.

Une tendance virale qui attise les idées des escrocs et pirates de tout poil. Dans l’euphorie du phénomène, certains cherchent en effet à abuser les amateurs trop enthousiastes de la série.

Ce fut le cas du token Squid Game (SQUID) qui a exploité – sans une quelconque licence apparente – le nom de la série. Comme on peut le voir notamment sur les graphiques de cours de ce token sur CoinMarketCap, le SQUID a littéralement explosé de moins de 0,10 dollar à plus de 2861 dollars en quelques jours !

Pourtant, évidemment, l’histoire de l’arnaque était trop belle pour être vraie : ce matin, c’est la gueule de bois pour les acheteurs, puisque la crypto s’est effondrée... les spéculateurs qui s’étaient positionnés étant incapables de revendre ce très gluant SQUID sur PancakeSwap, alors même que le site rattaché au « projet » est passé hors ligne.

Avertissement de CoinMarketCap sur le douteux token « Squid Game (SQUID) » – Source : coinmarketcap.com

Plongez dans les cryptomonnaies en évitant les arnaques, aux côtés d’AscendEX ! >>

Un token mème, c’est déjà louche, mais gare aux pirates

Ce token SQUID, présent sur la Binance Smart Chain (BSC), a sans doute été inspiré par le succès viral et inattendu de Shiba Inu (SHIB), lui-même inspiré du Dogecoin (DOGE), première du genre des « cryptos de mème », et dont le succès initial est quasiment exclusivement dû à l’image d’un sympathique chien de race Shiba Inu – dont le fantasque Elon Musk semble être tombé amoureux.

Par précaution et face à ce token surfant sur la hype, rappelons une règle de base à suivre pour l’investisseur crypto du dimanche : se tenir éloigné de ces drôles de farces dangereuses, aux sites rapidement expédiés et profitant de l’intérêt du grand public pour l’induire en erreur. Mais ce n’est pas tout : au delà du cas de cette simili-crypto, d’autres petits malins cherchent déjà à en profiter pour pirater les fans de Squid Game.

Comme le rapporte le TechRepublic, les spécialistes en cybersécurité de Kaspersky ont rapporté, qu’entre septembre et octobre 2021, plusieurs dizaines de fichiers malveillants sont apparus sur le Net avec un nom faisant référence à Squid Game.

« L’un des stratagèmes des cybercriminels fonctionnait comme suit : la victime aurait exécuté [un fichier vidéo] d’une version animée du premier jeu de la série [Squid Game], tandis que simultanément, un cheval de Troie était lancé de manière invisible, capable de voler des données dans les différents navigateurs des utilisateurs et de les renvoyer au serveur des attaquants. (…) ».

En plus de faire attention aux liens URL des sites hébergeant des fichiers exploitant le nom de la série, les experts de Kaspersky recommandent de faire très attention aux fichiers exécutables, se terminant par .EXE, .PKG, .DMG ou encore .MSI.

Se protéger des sites et fichiers louches va de soi, même si l’on peut comprendre l’enthousiasme créé par une nouvelle mode, c’est ici surtout une question de vigilance. Du côté des mèmes tokens, une trop grande cupidité spéculative peut coûter cher, comme on a pu le voir récemment avec Shiba Inu, qui s’est fait prendre un coup sur le museau par Elon Musk.

Toujours plus résistantes, les cryptomonnaies avancent inéluctablement… et pour rejoindre la révolution, mieux vaut être bien accompagné ! Pour ne pas rater le train crypto, préparez l’avenir en vous inscrivant sur la plateforme de référence AscendEX.

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour