Une importante attaque informatique paralyse des dizaines de milliers d’ordinateurs partout dans le monde.

Trading du CoinTrading du Coin

Une immense attaque informatique a paralysé des dizaines de milliers d’ordinateurs, notamment ceux du service de santé britannique, des usines Renault, de la société ferroviaire Allemande Deutsche Bahn, de FedEX mais aussi de presque 80 000 ordinateurs de particuliers dans 99 pays différents. Tous ces ordinateurs ont étés infectés par un « ransomware » qui est un logiciel informatique malveillant, prenant en otage les données des ordinateurs.
Le ransomware chiffre et bloque les fichiers contenus sur un ordinateur et demande une rançon en échange d’une clé permettant de les déchiffrer. Cette rançon doit souvent être réglée en bitcoin.
La rançon demandée par les pirates informatiques à l’origine de cette attaque est de 300$ par ordinateur infecté en échange du décryptage de leurs fichiers informatiques.

La Russie serait le pays le plus touché par cette attaque selon la société de sécurité informatique Kapersky. Plusieurs ordinateurs de divers ministères ainsi que la banque Sberbank ont ainsi été infectés par les pirates.
Selon Europol il s’agirait d’une des attaques informatique les plus importantes de l’histoire.
Plusieurs sites de production de Renault sont ainsi à l’arrêt ce samedi, plus grave encore, le blocage du service public de santé du Royaume-Uni qui peut potentiellement mettre la vie de patients en danger.

 

Sources : Le Monde / France Inter

PARTAGER
Romain
Cofondateur du Journal du Coin et crypto-addict depuis plusieurs années. J'aime partager ma passion et aider les nouveaux arrivants à évoluer dans cet univers. Vous pouvez me retrouver tous les lundis sur notre chaîne YouTube pour notre JTduCoin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.