Les NFT sont-ils morts ? Panique sur le web 3

Est-ce la fin du début, ou le début de la fin ? – Alors que la semaine dernière, nous faisions le constat d’un metaverse en pleine croissance propulsé par des entreprises internationales telles que Microsoft, Huobi ou encore Meta, le son de cloches n’est pas le même pour les jetons non fongibles. En effet, emportés par la chute des cryptomonnaies avec, en tête, celle de Bitcoin, le marché des NFT fait la moue et les investisseurs rechignent. Par voie de fait, certains grands médias public, titrent – malgré leur intérêt parfois non avoué pour le méchant web 3 qui fait leurs gros titres – que les NFT sont morts. Vérité ou bien blasphème ? Sommes-nous dans une bulle qui va nous éclater en pleine figure nous laissant un gout de savon amer dans la bouche ? Au tour du Méta-Hebdo de faire son diagnostic.

Les NFT tombent sur le champ d’honneur

Un début d’année 2022 qui tombe à l’eau

Les NFT ont connu un boom important depuis le début d’année 2021. Il s’est maintenu jusqu’en mai 2022. Ce boom a permis, grâce au développement des cryptomonnaies telles qu’Ethereum et Bitcoin, de développer des écosystèmes dans les meilleures conditions. Les investisseurs se réjouissaient et s’engageaient alors dans des projets prometteurs.

Mais, cette époque semble révolue. En effet, les chiffres sont là. D’après les données de nftgo.io, le marché des NFT n’est plus au sommet de sa forme.

Graphique de nftgo.io représentant la courbe des holders, traders, buyers et sellers de NFT depuis 2017.
Graphiques représentants le nombre de holders (détenteurs) / traders / buyers (acheteurs) / et sellers (vendeurs) – : nftgo.io

Tout d’abord, le nombre de détenteurs, vendeurs et autres traders de NFT diminue très nettement. Si l’on se penche du côté des acheteurs de NFT (déterminés par les adresses ayant acheté au moins un NFT sur la période) leur nombre est passé de 293 000 le 19 janvier 2022 à 106 271 au 21 juin. Cette diminution est aussi valable pour les vendeurs de NFT. Par conséquent, les transactions et les échanges sont moins nombreux. L’offre et la demande réduisent et les prix des NFT chutent.

Certaines comparaisons sont alors saisissantes. Le premier mai 2022, 118 577 NFT ont été vendus pour un total de 780,4 millions de dollars. Ce sont plus des deux tiers de la capitalisation du marché des NFT sur tout le mois de juin (1 milliard de dollars).

La capitalisation des NFT dits blue chip diminue lentement, mais surement.
Courbe des indices Blue Chip — Source : nftgo.io

Il est également intéressant d’observer la courbe de l’indice de capitalisation des NFT Blue Chip descendante. Ce terme emprunté à la finance traditionnelle désigne des actions sûres appartenant à de grandes entreprises cotées en bourses. Investir dans leurs actions est synonyme de rendement à venir : c’est un investissement long terme. Le terme NFT Blue Chip va dans ce sens. Il désigne des projets qui remplissent certaines exigences artistiques, techniques et de transparence. Dans ces projets, on retrouve de grandes collections NFT comme : Clone X, les CryptoPunks ou encore les BAYC.

Enfin, la capitalisation du mois de janvier est à l’image de cette chute que nous remarquons tous dans nos portefeuilles. Celle-ci était de 12,6 milliards au mois de janvier 2022, elle est uniquement de 1 milliard de dollars au mois de juin.

La capitalisation boursière des NFT dégringole en témoigne ce graphique.
Capitalisation boursière et volume de vente des NFT depuis leurs créations en 2017 – Source : nftgo.io

Hack, crash et insécurité ? Le milieu des NFT tombe des nues

Il ne s’agira pas là de faire la liste des projets qui souffrent de ces marchés moroses. Mais, les conséquences de la chute des cryptomonnaies pèsent sur le marché. Au-delà des chiffres et des graphiques, quelques exemples restent alors les symboles de ce mauvais moment à passer.

L’écosystème du jeu move-to-earn StepN en garde d’ailleurs les séquelles et n’arrive pas à panser ses plaies. En effet, les prix des cryptomonnaies de l’écosystème, le GMT et le GST s’écroulent. Ils entraînent dans leur course folle le prix des NFT StepN vendus sur Solana. Le 28 avril, le floor price (prix plancher) était alors de 17 SOL (soit à l’époque presque 1 500 $ environ) pour s’effondrer à 2,15 SOL aujourd’hui, soit environ 66 $.

Le prix plancher des NFT StepN est en chute libre.
Évolution du prix plancher des NFT StepN vendus sur Solana Source : Moonly

Dans ce contexte, certains jouent gros, les esprits s’échauffent. Une atmosphère lourde pèse donc sur la communauté NFT. Yuga Labs, le géant des NFT en a essuyé les pots cassés cette semaine en menant en justice le projet RR/BAYC pâles copies des singes originaux. OpenSea a vu les données de ses utilisateurs être divulguées, revendues par un de ses employés. Cette affaire n’est pas sans salir la réputation de la plateforme NFT. Elle nous rappelle aussi à tous d’être prudents avec les attaques phishing (hameçonnage), fléaux du web 3.

Des projets qui rebondissent

Cependant, certains projets montrent leur capacité de réponse face à l’adversité. C’est le cas d’Axie Infinity qui a su rebondir et affronter les multiples crises. Alors que les jetons principaux de l’écosystème Ronin, l’AXS et le SLP, continuaient lentement de voir leurs prix s’écrouler, le roi des play to earn a vu son DEX (échange décentralisé sur la DeFi) se faire siphonner de 624 millions de dollars. Sky Mavis, maison mère, a su rebondir : le réseau Ronin a été rouvert et ses utilisateurs remboursés.

Dans cette affaire, l’aide de Binance a été précieuse, le géant des cryptomonnaies retrouvant 5,8 millions de dollars volés. L’intérêt de Binance pour les jetons non fongibles ne s’arrête pas à cette bonne action.

>> Vos premiers NFT en quelques minutes ? Inscrivez-vous sur Binance (lien affilié) <<

Des NFT qui attirent toujours autant la passion

Kabhy Lame, Luc Besson, La Poste : Binance ne laissera pas tomber les NFT

Binance, dans tout ce drama, semble ne jamais avoir été aussi présent dans le monde des NFT. En témoignent ses partenariats à l’échelle de la France. Nous en retiendrons deux.

Tout d’abord, ce partenariat avec La Poste, soutenu par le CEO de Binance, Changpeng Zao sur ses réseaux sociaux. Le projet de cette collection NFT est simple :

« En collaboration avec Yann Arthus Bertrand, La Poste dévoile une exposition virtuelle baptisée « Visages de France par les facteurs ». Parmi plus de 4000 photographies présentées, 10 ont été transformées en NFTs. L’intégralité des fonds récoltés pour cette mise aux enchères à vocation solidaire sera reversée à la Croix Rouge. »

Collection NFT Visages de France par les facteurs — Source : Binance

La plateforme de cryptomonnaies ne s’arrête pas là. Elle vient également de réaliser un partenariat avec Sp3ce, galerie NFT qui propose à la vente, depuis le 1ᵉʳ juillet, des NFT inspirés de Music Hole, dernier film coproduit par Rockstone Films et Luc Besson. Les NFT du film, 12 dessins sur 100 0000 exemplaires, donnent accès à son avant-première le 5 juillet.

NFT USA Yellow ft. Stefano & Fabiansky de la collection Music Hole — Source : Binance

Binance ne s’arrête pas en si bon chemin pour autant. À l’échelle internationale, la plateforme s’est offert quelques partenariats de renom. Cette fin de semaine a, par exemple, été remuée par l’annonce d’un partenariat avec Khaby Lame. Cet influenceur célèbre sur TikTok est fort d’une audience de plus de 143 millions de followers. Son public correspond à plus de deux fois la population française. L’objectif de ce partenariat ? Détruire les clichés associés au web 3 pour lui donner une image accessible. Cette démarche marketing pour Binance donnera finalement lieu à une collaboration autour de NFT.

Le sport tombe définitivement amoureux des NFT

L’époque où les grandes plateformes de cryptomonnaies faisaient de la publicité et du sponsoring lors de grands évènements sportifs n’est pas si lointaine, elle ne se révèle peut-être même pas terminée.

Ainsi retrouvons-nous de nouveau Binance dans un autre partenariat de panache, puisque la plateforme de cryptomonnaies a également annoncé une collaboration avec Cristiano Ronaldo, le footballeur mondialement reconnu.

Kylian M Bappe a, lui aussi, franchi le cap des NFT en s’associant avec Sorare, la licorne française. Les médias mainstream ont su d’ailleurs à ce moment-là remontrer leur amour naissant pour le web 3 et les NFT. Ambassadeur exclusif pour la société et investisseur aux côtés d’Antoine Griezmann, Serena Williams ou encore Gérard Piqué, bien sûr, ce partenariat est une bouffée d’air frais pour le milieu des NFT.

Mbappé devient l'ambassadeur du jeu Sorare
Kylian M Bappe investit dans Sorare, la licorne française

Désolée ! Le crash des NFT, ce n’est pas pour tout de suite

Des NFT qui tombent sous le sens

Et si, au lieu de chercher les signes d’effondrement du marché, nous tentions d’avoir un regard optimiste sur les faits ? On arriverait presque à trouver quelques indices qui montreraient que les NFT sont, malgré les courbes, sur une pente positive. Non. Les NFT ne sont pas morts, ils ne sont pas une bulle prête à éclater. Certains fonds d’investissement décident même dinvestir dans les NFT pour créer des réserves et de la trésorerie. C’est le cas de la société canadienne Accelerate Financial Technologies qui a également pris la décision de lancer un ETF sur Bitcoin ou sur la finance décentralisée.

Pour Meta, le géant des réseaux sociaux, les NFT tombent aussi sous le sens. Ce dernier souhaite développer l’utilisation des NFT d’Ethereum et de Polygon sur Facebook. Les utilisateurs pourront alors connecter leurs portefeuilles de cryptomonnaies à leur profil Facebook. Les jetons non fongibles pourront ainsi faire office de photo de profil, mais pas seulement. Il sera par ailleurs possible de publier son NFT afin de le partager au plus grand nombre. À présent, ce service est disponible uniquement pour des créateurs américains.

Navdeep Singh, chef de produit chez Meta a communiqué le 30 juin 2022 sur Twitter :

Tweet de Navdeep Singh, chef de produit chez Meta qui annonce travailler sur les NFT
Tweet de Navdeep Singh, chef de produit chez Meta — Source : Twitter

« Nous lançons les NFT sur Facebook ! Excité de partager ce sur quoi j’ai travaillé avec le monde. »

La prochaine étape pour le roi des réseaux sociaux sera donc d’intégrer aussi les NFT de Solana et de Flow. Ce choix pour le Web 3 est stratégique : il vise un déploiement à grande échelle qui permettra une promotion et une adoption des cryptomonnaies au plus grand nombre.

Les NFT sur la route de l’adoption

Tout ça pour dire qu’il faut peut-être alors réfléchir et penser que les NFT existent seulement depuis 2017. Cette technologie encore jeune a été frappée d’un succès foudroyant. Et, malgré tout, cette période baissière glaciale ne ralentit pas pour autant les partenariats qui vont dans le sens d’une adoption massive des cryptomonnaies.

Les NFT apparaissent même comme un remède à certains maux de notre société comme le montrent, les propositions des délégations des Jeux Olympiques faites pour la sécurité des Jeux Olympiques de Paris 2024 sur la blockchain. Force étant de constater que les NFT sont une solution blockchain transparente offrant une sécurité maximale.

L’art numérique n’est pas à ignorer non plus. Certaines galeries d’art deviennent de véritables croqueuses de NFT. De grands artistes s’essayent également au web 3 et même l’Olympia lance sa propre collection de NFT.

Il ne faut par ailleurs pas oublier que les grands noms sont nombreux à investir dans les NFT. Leur intérêt n’est donc pas de laisser le bateau couler. Facebook, Gucci, Nike, Prada, Snoop Dogg, David Beckham, Matt Shadows, Paris Hilton, Adidas, JP Morgan, autant de marques et de stars qui portent les NFT, objets marketing incontestés du metaverse.

À la question, les NFT sont-ils morts ? Nous répondrons non. De la même manière que Bitcoin, lui non plus, n’est toujours pas mort. Certes, l’écosystème n’est pas du plus fringant, mais l’activité autour des NFT est encore florissante. Cette fausse mort des NFT exposée par les médias mainstream apparait comme une supercherie face à l’enthousiasme que suscite le web 3. La question serait plutôt de savoir si les NFT survivront à leurs succès et à l’usage que les médias mainstream en feront.

Vous êtes en droit de ne rien comprendre aux NFT. En revanche, ne pas vous intéresser à cette tendance de fond qui s’inscrit dans la durée est impardonnable ! N’attendez plus pour préparer l’avenir en allant vous créer un compte sur la plateforme Binance, LA référence absolue du secteur (lien affilié).

Magali

Issue d’une formation littéraire en classe préparatoire puis universitaire, je suis passionnée par l’univers de la blockchain depuis 2017. L’univers des NFT, play to earn et du metaverse m’ont happée; je suis devenue en 2019 Axie enthousiaste. De fil en aiguille, j’ai tissé mes connaissances pour n’être plus que crypto-enthousiaste.

Recevez un condensé d'information chaque jour