Bitcoin est mort… encore une fois – C’est maintenant Google Trends qui le dit

Bitcoin : phénix ou mort-vivant ? – Depuis la création de Bitcoin (BTC) par Satoshi Nakamoto le 3 janvier 2009, des centaines « d’experts » se sont succédé jusqu’à aujourd’hui pour annoncer la mort du BTC. Encore récemment, Bill Gates a expliqué qu’il fallait être fou pour acheter des bitcoins. Cette croyance dans le décès de Bitcoin se retrouve dans les tendances de recherche de Google.

La crainte de voir mourir Bitcoin au plus fort depuis longtemps

Trop c’est trop pour Bitcoin ! D’abord, le désastre de Terra (LUNA) et de l’UST au mois de mai, puis le récent blocage des retraits de Celsius, combinés aux difficultés financières du fonds Three Arrows Capital (3AC). Un cocktail explosif qui a fait descendre le cours du BTC sous la barre symbolique des 20 000 dollars (avant qu’il ne se ressaisisse très légèrement au-dessus).

Dans cette panique générale qui envahit la cryptosphère, le terme « Bitcoin dead » (Bitcoin [est] mort) est de nouveau très sollicité dans les moteurs de recherche. Comme on peut le voir ci-dessous, sur ce graphique extrait du site Google Trends, ces mots clés n’avaient pas été recherchés avec une telle intensité depuis plusieurs années.

Bien que le mois de juin ne soit pas encore terminé, le score de recherches mensuelles est déjà de 59 sur 100 – avec le score de 100 qui représente le plus haut mensuel jamais connu dans la recherche de ces mots-clés.

le terme « Bitcoin dead » (Bitcoin [est] mort) est de nouveau très sollicité dans les moteurs de recherche.
La peur de la mort de Bitcoin connaît un nouveau pic de panique. – Source : Google Trends

>> Vos premiers bitcoins en quelques minutes ? Inscrivez-vous sur Binance (lien affilié) <<

Pic de recherches sur la « mort » du BTC : signe d’un point bas de marché proche ?

La dernière fois que la peur de voir disparaître Bitcoin était plus forte qu’actuellement remonte à décembre 2017. C’est également le plus grand score jamais atteint pour cette tendance. Cette date correspond précisément au début de l’éclatement de la bulle du précédent bull run du BTC, qui avait justement mené la cryptomonnaie à un pic proche des 20 000 dollars.

Toutefois, notre situation actuelle de 2022 semble peut-être plus correspondre à la situation de mars 2014. Avec une peur de la mort de Bitcoin de 89 sur 100 recensée dans Google Trends à cette époque, c’est pour l’instant la deuxième plus forte période d’inquiétude pour l’avenir du roi des cryptos.

À cette date, le cours du BTC avait déjà connu une forte baisse et était en pleine capitulation. Les prix étaient en effet passés d’un plus haut de 1 100 dollars fin 2013, à moins de 500 dollars en mars 2014. Mais le mois suivant (avril 2014) a marqué un point bas pour le marché du BTC. Ce même marché a ensuite connu un rebond technique et une (très) longue stagnation.

Chaque cycle – haussier, baissier ou neutre – sur Bitcoin reste unique bien sûr. Mais on voit, avec le cas de mars 2014, que ce pic de recherche sur la « mort de Bitcoin » n’est pas forcément négatif. Même en décembre 2017, cette peur a marqué un changement de tendance (dans le mauvais sens, dirions-nous). La capitulation « finale » sur Bitcoin dans notre cycle actuel aurait-elle déjà eu lieu ?

Saviez-vous qu’en plus de vous permettre d’acheter et d’échanger des bitcoins et autres cryptomonnaies, la plateforme Binance propose aussi de prendre part à du minage de bitcoins ? Venez découvrir cette offre et l’ensemble des autres propositions du leader crypto en vous enregistrant sur Binance (lien affilié)

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour