Meta, Microsoft, Huawei : le metaverse, nouveau chouchou des géants du web

Je rêvais d’un autre monde… – Avez-vous déjà essayé le metaverse, ce monde virtuel ouvert, à la croisée de tous et de tout, disponible via un ordinateur ou un casque de réalité augmentée par exemple ? Non. Car il n’existe pas. Du moins, pas encore telle que la définition d’origine le détermine. En effet, il est coutumier d’évoquer le métavers comme un monde futuriste, un espace social 3D ouvert et libre. Dans la réalité, certains trouvent (parfois à raison) le métavers moche, d’autres le trouvent inaccessible, compliqué et ponctué de bugs (parfois à raison également). Pourtant, d’après un récent rapport Mc Kinsey, le métavers devrait valoir 5 000 milliards de dollars d’ici à 2030. Ce potentiel attire les grandes entreprises internationales qui se mobilisent pour conquérir le web 3, la technologie de la blockchain faisant maintenant l’unanimité.

À ce titre, cette semaine, l’annonce du Metaverse Standards Forum a retenu l’attention de votre Méta-Hebdo. Organismes de normalisations et de régulations, sociétés de développement de logiciel géospatial, géants des réseaux sociaux, mastodonte du mobilier suédois, tous signent pour ce consortium. L’objectif ? La normalisation du métavers.

Le web 2 et le web 3 réunis pour le Metaverse Standards Forum

Les diverses réunions qui composeront le Forum sont articulées autour de problématiques proposées par les entreprises fondatrices. Khronos Group, géant du développement 3D et de la réalité augmentée, est leur chef de file. Le forum à pour vocation de faire le lien entre les entreprises de normalisation Web 2 et Web 3 et les sociétés qui souhaitent les développer. Parmi ces organismes SDO dits de normalisation, nous retrouvons, entre autres :

  • World Wide Web Consortium (organisme de normalisation internationale) ;
  • L’Open Geospatial Consortium (organisme de normalisation géospatial) ;
  • Open AR Cloud (développement de la réalité augmentée) ;
  • Spatial Web Foundation (développement des standards web dans l’espace) ;
  • Software Foundation (société blockchain travaillant sur les algorithmes) ;
  • Avataar (entreprise de normalisation sur les moyens de paiement dans le métavers)
  • Cesium ( plateforme 3D géospatial en lien avec le ministère de la Défense américaine)

Du côté des entreprises, la présence de certaines a également retenu notre attention

C’est donc au total, plus de 30 entreprises et organisations qui s’associent et collaborent dans le même sens autour de cet évènement gratuit.

Le Metaverse Standards Forum souhaite développer un metaverse interopérable

>> Des cryptos pour explorer le metaverse ? Inscrivez-vous sur Binance (lien affilié) <<

La nécessité et le besoin d’une normalisation du metaverse

L’évidence est alors là. L’idée d’un réseau social, réel espace ouvert, propose des possibilités de développement vertigineuses pour toutes ces entreprises. Les jeux vidéo, les plateformes multijoueurs, les réseaux interconnectés, tous peuvent y voir un intérêt commercial certain.

De ce fait, nombreuses sont les entreprises présentes qui ont déjà commencé leur conquête du métavers. Meta s’essaye à l’exercice avec son Horizon World. Microsoft également développe un métavers industriel, réel outil de travail pour développer la productivité d’une industrie. L’initiative du Forum était alors une nécessité pour la vice-présidente de Meta, Vishal Shah:

« Construire un métavers pour tout le monde nécessitera une concentration à l’échelle de l’industrie sur des normes communes. Le Metaverse Standards Forum peut conduire la collaboration nécessaire pour rendre cela possible, et Meta s’engage dans ce travail. Les créateurs, les développeurs et les entreprises bénéficieront tous des technologies et des expériences qui seront rendues possibles par des protocoles communs »

Le président de Khronos Group, Neil Trevett, développe également ce besoin d’instaurer des normes réalistes et accessibles aux entreprises :

« Le Metaverse Standards Forum est un lieu unique de coordination entre les organismes de normalisation et l’industrie (…) qui sera essentielle à un métavers ouvert et inclusif. »

Le metaverse ouvert, utopie ou distopie ?

Quels axes de travail ?

Les pistes de travail et de recherches pour développer un métavers homogène sont donc à explorer. Les thématiques sont nombreuses :

  • Favoriser les espaces de travail et de rencontres pour les acteurs du web 3 ;
  • Créer un espace de coordination des exigences ;
  • Coordonner les ressources nécessaires pour établir les futures normes ;
  • Permettre une compatibilité des différents métavers ;
  • Travailler l’interopérabilité du métavers avec le monde réel.

Côté technologies à proprement parlé, il s’agira alors de travailler sur le développement d’outils de normalisation et d’interopérabilité lors d’hackathons et autres rencontres pour les développeurs. Les axes de travail sont nombreux :

  • Développement et travail sur la fluidité des graphismes 3D ;
  • Recherche sur la notion de propriété des avatars ;
  • Sécurité de la vie privée ;
  • Recherche sur les systèmes géospatiaux et leurs liens avec la réalité ;
  • Développement sur l’interopérabilité des réseaux ;
  • Travail sur les services de positionnement (VPS) ;
  • Développement de la réalité étendue (XR) ;
  • Essais de masse sur l’expérience utilisateurs ;
  • Développement et recherche sur les transactions financières.

Quel avenir pour la décentralisation ?

Marc Petit, cadre responsable chez Epic Games y voit même la possibilité de développer un écosystème en bonne santé, utilisant des technologies web3 telles que celle de la blockchain.

« Notre objectif est de construire un métaverse ouvert qui enrichit l’humanité et abrite un écosystème prospère et équitable avec des millions de créateurs. »

L’organisme de régulation internationale World Wide Consortium (W3C) souligne de son côté l’importance d’institutionnaliser ces normes en vue d’un web immersif. Elle insiste sur la coordination et la construction d’une plateforme interopérable .

C’est peut-être là que le bât blesse. L’idée d’une plateforme centralisée pose certains problèmes de liberté et d’anonymat qui peuvent freiner les notions de décentralisations développées par le web 3 et développé sur certaines plateformes comme Decentraland.

Le Metaverse Forum Standards propose donc de dresser les fondations d’un métavers encore embryonnaire dont l’accessibilité parait, malgré la bonne volonté de tous, déjà compromise, en témoigne l’absence d’Apple. L’équation garde également certaines inconnues. En effet, même si la technologie de la blockchain paraît une évidence pour certains, et une solution d’ores et déjà mise en place pour d’autres tels que Sony, l’évocation des paiements dans le métavers nous questionne sur le sort réservé aux cryptomonnaies ou encore à l’anonymat. Affaire à suivre dans votre Méta-Hebdo.

Accompagnerez-vous la révolution du metaverse ? Il ne tient plus qu’à vous d’embarquer dans le train  crypto ! Pour ce faire, et commencer à vous familiariser avec ce monde passionnant, n’attendez pas pour vous créer un compte sur Binance, l’exchange Bitcoin et crypto de référence (lien affilié).

Magali

Issue d’une formation littéraire en classe préparatoire puis universitaire, je suis passionnée par l’univers de la blockchain depuis 2017. L’univers des NFT, play to earn et du metaverse m’ont happée; je suis devenue en 2019 Axie enthousiaste. De fil en aiguille, j’ai tissé mes connaissances pour n’être plus que crypto-enthousiaste.

Recevez un condensé d'information chaque jour