La blockchain à la rescousse – Les JO de Paris 2024 se feront avec le web 3

Crypto marathon – La blockchain grâce à son système de blocs codés infalsifiables permet une immutabilité des données qu’elle contient. Elle offre également une transparence entière sur les échanges qu’elle autorise. Cette technologie est adoptée progressivement par les institutions internationales et les gouvernements. La Chine par exemple, sème son yuan numérique et profite des possibilités de la blockchain pour organiser de grands événements tels que les Jeux Olympiques d’hiver 2022. Ce début de semaine, le délégué interministériel des Jeux Olympiques a annoncé suivre cette tendance. La blockchain s’allumera pour les JO de Paris 2024.

La blockchain pour les JO de Paris 2024

La mémoire collective garde en tête le fiasco de la Ligue des Champions de L’UEFA. Elle opposait au mois de mai dernier l’équipe de Liverpool à celle du Real Madrid.

Le délégué interministériel Michel Cadot chargé de faire le lien entre les institutions publiques et les sociétés privées organisatrices des Jeux a remis son rapport, adressé au gouvernement français. Inspiré par les événements récents au Stade de France à Saint-Denis, le délégué y souligne la nécessité d’une sécurité accrue pour les JO de Paris.

Les arguments détaillés sous forme de 5 recommandations sont nombreux. La technologie de la blockchain (recommandation 4) permettant :

  • de déployer une billetterie généralisée ;
  • une sécurité renforcée ;
  • la dématérialisation des billets.

La blockchain, plus généralement est une évidence quant à l’organisation des grands évènements sportifs réalisés en France. Rempart contre la fraude à grande échelle, elle devrait d’après le rapport être généralisée.

La blockchain permettrait d'optimiser la sécurité des billets pour les JO de PAris 2024.

>> Le meilleur centre d’entrainement pour les JO cryptos ? Inscrivez-vous sur FTX (lien affilié) <<

La blockchain : une sécurité à adopter

Quelques indices sur la mise en place de ces billets tokénisés sont alors évoqués. L’organisation transmettrait via la blockchain des billets dématérialisés quelques jours avant le jour J. « Un QR code rotatif utilisant la technologie de la blockchain » serait alors fourni. Il s’activerait uniquement dans le périmètre de sécurité du site Olympien.

Il s’agit alors de prendre en compte les enjeux dans leur globalité. L’organisation des Jeux Olympiques n’étant qu’un exemple de ce qui se fera d’ores et déjà pour la coupe du monde de Rugby en 2023 en France :

« Ces dispositions sont déjà prévues pour la Coupe du monde de rugby 2023 et les Jeux olympiques et paralympiques 2024 et pratiquées par des événements majeurs tels que les Internationaux de France de tennis. »

L’adoption de la blockchain par les grandes institutions et les grandes entreprises semble n’être plus qu’une question de temps. Reste à savoir dans quelle mesure les acteurs accrochés à la finance traditionnelle sauront dynamiser cette transition vers la technologie web3. La blockchain comblerait alors le fossé entre une gestion locale et une gestion internationale de l’évènement sportif.

La blockchain pour sécuriser la billetterie des JO ? Et si en plus vous pouviez acheter les billets en cryptomonnaies, ce serait la cerise sur le gâteau ! Prenez les devants pour remplir votre wallet. Inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme d’échange crypto de référence FTX. Vous bénéficiez ainsi d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site officiel).

Magali

Issue d’une formation littéraire en classe préparatoire puis universitaire, je suis passionnée par l’univers de la blockchain depuis 2017. L’univers des NFT, play to earn et du metaverse m’ont happée; je suis devenue en 2019 Axie enthousiaste. De fil en aiguille, j’ai tissé mes connaissances pour n’être plus que crypto-enthousiaste.

Recevez un condensé d'information chaque jour