NFT : Yuga Labs dit stop aux singeries sur Twitter – La machine judiciaire en marche

Yuga Labs sur le frontYuga Labs s’engage dans une bataille judiciaire qui vise à défendre la singularité des jetons non fongibles (NFT) de la collection Bored Ape Yacht Club (BAYC).

Règlement de compte sur la planète des singes

Les singeries les plus courtes sont les meilleures. Yuga Labs est résolu à protéger la rareté relative de ses singes NFT. Excédée par la collection NFT RR/BAYC, l’entreprise a déposé plainte contre l’artiste Ryder Ripps et ses associés. En effet, ces œuvres ne seraient que des pâles copies des Bored Ape Yacht Club.

Et comme il ne peut en rester qu’un, ou plutôt que les 10 000 NFT BAYC reconnus par Yuga Labs, l’entreprise veut désormais se servir de l’appareil judiciaire pour lutter contre ces « NFT copiés », dont la raison d’être serait de dévaloriser les originaux en inondant les marchés.

Le cabinet d’avocats Fenwick & West qui représente Yuga Labs, a déposé, à cet effet, une plainte devant le tribunal de district de Californie centrale, le 24 juin 2022.

>> Venez vous exposer au Bitcoin aux côtés de Binance, l’acteur leader du secteur (lien affilié) <<

Une communauté NFT piquée au vif, des troubles à venir

Au glaive, à l’épée, et à la balance de la justice d’évaluer maintenant le bien-fondé ou non de ces accusations. Il s’agira alors d’infliger s’il y a lieu, une peine qui s’alignerait sur les demandes de Yuga Labs, à Ripps et ses associés.

Le plaignant requiert ainsi une décision de justice empêchant les défendeurs de nuire à ses intérêts, ou dans un langage juridique, de « s’engager dans une nouvelle interférence avec ses relations économiques futures ».

NFT : plainte de Yuga pour défendre la rareté des BAYC.
Extrait de la plainte de Yuga Labs – Source : The Bored Ape Gazette

Et à cette protection judiciaire, s’ajoutent dès lors les demandes classiques qui s’attaquent au portefeuille des accusés. Yuga Labs réclame des dommages et intérêts et le remboursement des honoraires d’avocats.

Cette bataille judiciaire n’apaisera certainement pas les tensions entre les deux parties. Ripps n’hésite ainsi pas à susciter la polémique sur les réseaux sociaux, pour piquer la communauté BAYC.

L’artiste a publié, au mois de février de cette année, une série de tweets, où il indique avoir effectué des « recherches et publié des articles sur les liens entre BAYC et les nazis ».

Les fondateurs de Bored Ape ont alors réfuté ces affirmations plus que provocatrices, dans un billet du 24 juin 2022. Ils ont qualifié ces allégations de « conneries », ou en un terme peut-être plus raffiné en anglais, de « bullshit ».

Les détenteurs de BAYC traversent donc une année 2022 particulièrement éprouvante. Ces supposées copies de leurs NFT et le procès à venir, complètent un tableau déjà assombri par les récents hacks qui ciblent ces singes ETH.

Que vous soyez amateur de NFT, de DeFi, de Bitcoin ou d’une des cryptomonnaies qui peuplent le marché, il est indispensable que vous disposiez d’un compte sur Binance, l’acteur majeur de l’écosystème du trading (lien affilié)

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour