Le Méta-Hebdo, chronique du Web 3

Jouez le jeu – Pendant que votre Journal préféré tentait de répondre avec brio à cette question : quelles sont les valeurs de la communauté NFT ? Nous avons continué notre méta-épopée dans le métavers forts de ce que nous avons appris la semaine dernière. Et cette semaine confirme la tendance : quels que soient les secteurs : sportifs, artistiques, géants, économiques, tous sont à l’affut d’une parcelle, d’un bout de NFT ou de métavers ou d’un pixel synonyme d’une propriété virtuelle. Nous verrons en méta-bref qui sont les petits nouveaux qui ont sauté de l’autre côté du miroir et atterri dans le web 3. Puis, aidés d’Axie Infinity, nous essayerons de comprendre l’importance du jeu dans le Web 3. Traversons donc cette méta-semaine.

En Méta-Bref :

  • Warner Music Group continue son aventure dans le métavers et se lance dans les jeux blockchain NFT et le play to earn et s’associe avec Spinterland.
  • Puma sort les griffes et achète plusieurs NFT de chats auprès de start-ups qui font de la création numérique.
  • Le Club de foot Manchester City a également confirmé son intérêt pour le métavers et signe un contrat de trois ans avec Sony pour la création de son stade virtuel.
  • Le média français Brut a également couvert une réunion des Narcotiques anonymes dans le métavers Altspace.
Le média français Brut a également couvert une réunion des Narcotiques anonymes dans le métavers Altspace.
Source : site internet du média Brut
  • Le musée du Belvédère de Vienne propose des NFT du tableau «Le Baiser» de Gustave Klimt et embrasse l’écosystème de la blockchain.
  • Fort de ses 300 000 utilisateurs Horizon World, le métavers de Méta laisse tout de même le public sceptique. Les utilisateurs déplorent la nécessité d’utiliser un casque OVR.

>> Jouez la sécurité, inscrivez-vous sur Binance LA référence des exchanges crypto (lien commercial) <<

Decentraland : le développement d’une méta-solidarité

Cette semaine, plusieurs méta-évènements ponctuels se sont passés dans Decentraland : l’annonce de la préparation d’une semaine de la mode organisée par Vogue, a retenu notre attention, ainsi que diverses organisations de concerts. Mais, parfois, certains sujets peuvent être mis de côté car trop légers par rapport à d’autres. Ainsi, nous retiendrons cette semaine l’acte méta-solidaire de l’artiste Malloy, designer 3D qui vend des méta-doudounes NFT et reverse l’entièreté de l’argent récolté à l’aide humanitaire en Ukraine. Non isolée, cette démarche à permis à ce jour, dimanche 27 février, la vente de 99 181 doudounes sur 100 000.

Des doudounes NFT à vendre pour financer l'aide humanitaires en ukraine
Les méta-doudounes de Décentraland, signe d’une nouvelle forme de solidarité Source Twitter

The Sandbox : méta-promenade dans le bac à sable

  • Snoopdog à ouvert la vente de ses 10 000 NFT avatars. Les détenteurs pourront se promener dans The Sandbox en se dandinant comme le rappeur ou en ayant certaines de ses plus belles tenues de scène.
  • On retient également cette semaine l’annonce du partenariat entre The Sandbox et RTFK studio. Le projet : faire des avatars Voxel pour les propriétaires de clone. Pour le moment embryonnaire, ce projet confirme la large palette d’intérêts que propose The SandBox. Des start-up à la pointe aux grosses entreprises du Web3, toutes passent dans le bac à sable.
The Sandbox et RTFK studio lance un partenariat dans le métavers
«(…) nous travaillons avec TheSandboxGame pour faire de tous les clones 20K des avartars Voxel (…) »source : Twitter
  • Nous abordions la méta-semaine dernière le partenariat de The Sandbox avec la maison d’architectes Aurora. Le partenariat aboutit. Aussi, un acheteur a pu s’offrir une méta-maison de luxe (avec décors et avatars de fête NFT qui l’accompagnent) dans le métavers au fameux prix de 19 582 SAND soit 57 962 dollars au prix le plus bas du jeton le jour de la vente.

Tweet de la maison d'architectes Aurora
Tweet de la maison d’architectes Aurora

Dans cette course folle au métavers certaines actualités tirent leurs épingles du jeu et méritent une attention plus particulière. Cette méta-semaine, focus sur Axie Infinity, un jeu play to earn sur la blockchain Ethereum.

>> 10% de réduction sur vos frais de trading ? Inscrivez-vous sur Binance (lien commercial) <<

Méta actualité : Axie Infinity, ou l’importance du plaisir de jouer

Nous avons l’habitude d’interagir virtuellement avec le sport et les jeux. En regardant un match de foot à la télévision. Ou bien encore en jouant à un jeu de foot sur une console. La démarche est somme toute la même que d’aller voler avec un dragon dans le métavers de Décentraland. La perception de cette virtualité, de ce métavers et les interactions possibles sont plus ou moins perfectibles selon la technologie utilisée. Aussi, les jeux sont amenés à être de plus en plus précis dans le métavers. Axie Infinity en est un exemple, et continue de se développer dans ce sens en annonçant le lancement imminent de sa nouvelle version : Axie Origin.

Le Roi des play to earn continue de développer son système et de l’équilibrer en fonction de la volatilité des marchés, mais aussi en fonction du nombre d’utilisateurs sur sa plateforme. Ce sont des défis à relever pour que l’économie du jeu ne s’écroule pas. Ici le problème majeur, car il y en a d’autre, ce sont les SLP (Smooth Love Potion). Token crée lorsque les joueurs gagnent des parties, preuves de jeux, les récentes annonces ont permis de diminuer les gains drastiquement en SLP de manière à mieux contrôler le cours du token.

Pour développer un modèle économique durable, Axie Infinity explique qu’il faut développer un modèle économique stable qui permet un accès à plus de joueurs. Or pour que le modèle soit stable, il faut que les joueurs jouent. Pour qu’ils restent sur le jeu, le gameplay (mode de jeu) doit être appréciable et la méta-expérience amusante. Axie Origin devrait répondre à ces questions avec un nouveau mécanisme de jeu qui semble plus simple, des interfaces plus alléchantes (en 3D) et surtout des Axies gratuits pour essayer le jeu. Ainsi, le journal officiel d’Axie Infinity, The Lunacian explique :

« Comme nous l’avons détaillé précédemment , nous équilibrons de manière intéractive à la fois le gameplay et l’économie sous Battles V2 . L’équilibre est incroyablement compliqué à atteindre, mais nous croyons de plus en plus que tirer efficacement parti de la « sagesse de la foule » , de la communauté , est une stratégie clé pour l’avenir. »

Voici Olek, un des Axies gratuits qu'il sera possible de jouer pour tester le jeu Axie Infinity.
Voici Olek, un des Axies gratuits qu’il sera possible de jouer pour tester le jeu Axie Infinity. Source – The Lunacian

Pour qu’un modèle de jeu play to earn perdure nous pouvons retenir qu’il faut :

  • Maîtriser la manière dont le jeton est distribué (dans le cas de notre exemple, il fonctionne par un mécanisme de preuve de jeu pour le SLP).
  • Maîtriser les mécanismes et équilibrages de stabilité des prix des actifs.
  • Avoir un jeton de gouvernance dans notre exemple Axie Infinity Shard (AXS).
  • Posséder un gameplay attrayant , fait essentiel pour que le joueur ne décroche pas.

Il est important de se rappeler que le concept des jeux blockchain NFT en est encore à ses débuts. Des jeux comme Axie Infinity ou bien Defi Kingdoms sont les premières expériences de modèles Web 3 qui associent jeu et économie. Les expériences continuent et continueront donc. Mais pour les développeurs de jeux métavers, le méta-plaisir de jouer à un jeu doit passer en premier et ce au détriment du plaisir du gain. Ce plaisir de jouer, est également développé avec l’organisation de tournois e-sport, de plus en plus populaires auprès des joueurs de jeux NFT Blockchain. A ce propos The Lunacian développe :

« De plus, la réponse de la communauté à notre première série de subventions e-sports 2022 a été formidable. Plus de 60 tournois sont en cours ou prévus pour le premier semestre ! »

Alors que toutes les courbes des actifs du jeu font la méta-grimace, les efforts collectifs payent et l’écosystème d’Axie Infinity est en bonne santé. Depuis sa création Axie Infinity à un chiffre de vente de plus de 4 milliards de dollars de NFT échangés entre joueurs. Alexander Leonard Larsen, co-fondateur d’Axie Infinity s’est félicité de ce chiffre qui place encore une fois Axie Infinity en tête des jeux blockchain play to earn :

« @axieinfinity vient de toucher 4 milliards de dollars de NFT échangés entre joueurs. C’est la collection NFT la plus échangée de tous les temps ! Habituellement, les développeurs de jeux prennent 100% des bénéfices, mais le modèle Axie est différent. 4,25 % de chaque transaction va dans la trésorerie du jeton AXS. L’AXS peut être gagné en jouant. »

Tweet d'Aleksander Leonard Larsen
Tweet Aleksander Leonard Larsen – source Twitter

Axie Infinity fort de ses chiffres et de ses annonces confirme l’importance du jeu comme interaction dans le Web 3, que ce soit dans le métavers ou bien encore avec les NFT. Reste à savoir comment l’écosystème s’adaptera à cette méta-économie en pleine expansion, soutenue par une communauté puissante et active à travers les guildes.

Cette semaine dans le métavers se termine donc, mais n’ayez crainte, nous gardons un méta-œil sur l’autre monde. Portez vous bien !

Profitez des opportunités d’achat de cryptos à bas coût que nous offre le marché ! Pour ne pas rater l’opportunité d’une vie, inscrivez-vous vite sur la plateforme Binance, LA référence absolue du secteur, et économisez 10% sur vos frais de trading en suivant ce lien (lien commercial).

Magali

De simple lectrice en 2017 à rédactrice depuis janvier 2022, j'allie maintenant l'écriture à mes connaissances à travers mes articles pour Le Journal du Coin. Mon seul but est celui de vous informer sur l'univers de demain : celui de la blockchain, des cryptomonnaies, des NFT et du metaverse. Persuadée que Bitcoin est une révolution, j'entends participer à la vulgarisation de notre écosystème.

Recevez un condensé d'information chaque jour