Le Méta-Hebdo, chronique du Web 3

Planète artificielle – Indéniablement un des secteurs les plus attractifs du moment, le métavers, monde virtuel et numérique, continue sa course folle au développement et ne semble pas prêt de s’arrêter. Aussi, votre journal préféré vous propose dorénavant, chaque dimanche, de retracer ensemble les évènements de l’autre monde, celui du Web 3 et du métavers. Metazoom sur la semaine.

>> Vous cherchez une plateforme crypto dûment régulée ? Inscrivez-vous sur Binance, et économisez 10% de frais (lien commercial) <<

En métabref dans le métavers cette semaine :

Du côté du web 2 :

  • Disney a embauché le cadre technique Mike White pour remplir un nouveau rôle de coordination de projet dans le métavers.
  • Après Gucci et Dolce Gabana entre autres, c’est au tour de Victoria’s Secret d’exprimer son attrait pour le Web 3. En effet, la société de lingerie de renommée mondiale a déposé 3 demandes de marques dans l’objectif de créer des NFT.
  • Havas Group , filiale de la société Vivendi géant boursier du divertissement à confirmé son intérêt pour le métavers et ouvre son premier village dans The Sandbox. Axa et le groupe Casino suivent également cette dynamique et annoncent tous deux un partenariat avec le géant du métavers.

The Sandbox : plus on est de fous, plus on rit !

L’entreprise, The Sandbox, justement, n’est pas restée inactive cette semaine, comme à son habitude. Elle a multiplié les annonces et les partenariats :

  • Aurora, le cabinet d’architecture s’associe à The Sandbox pour développer le design dans le métavers.
  • Omnimorphs : projet de collection NFT qui crée des avatars uniques ( 10 000 NFT ) annonce également un partenariat.
  • Shift-up : le plus grand développeur de jeu Coréen déclare débuter une collaboration avec The Sandbox.
  • Chain Games : projet avec le réseau de jeu basé sur la blockchain Chain Games (CHAIN).
  • Lancement du staking de SAND sur Polygon.

Decentraland ou quand le métavers se mêle de la politique :

Dans Decentraland, la semaine était également mouvementée :

  • L’avatar de Samsung Us s’est promené dans le métavers, le jour de la Saint-Valentin.
Samsung se promène avec son avatar dans le métavers de Decentraland.
Samsung se promène dans le metavers de Decentraland le jour de la Saint-Valentinsource Twitter
  • Pendant que Samsung se promène dans le métavers verdoyant, nous avons vu une manifestation de l’association Superflus sur la parcelle de … Samsung ! Première manifestation virtuelle de tout les temps, nous pouvions lire « Money .. Festation » sur le tee-shirt virtuels NFT des participants qui déplorent la présence croissante des monstres capitalistes dans le web 3.
Première manifestation historique dans le métavers, les participants portent un tee-shirt NFT "Money ... Festation".
Première manifestation dans le métavers Source Twitter
  • JP Morgan à ouvert le tout premier organisme bancaire dans le métavers. Après avoir dit en 2017 que le Bitcoin était une escroquerie, il décide 5 ans après d’ouvrir une banque dans Decentraland afin de permettre à ses clients d’investir dans les cryptomonnaies.
Capture d'écran de d'un tweet Banque Onyx de JP Morgan
Banque Onyx de JP Morgan – Source Twitter

>> Jouez la sécurité ! Inscrivez-vous sur Binance, et économisez 10% de frais (lien commercial) <<

La Méta Actu de la semaine : Animoca Brands s’attaque au play to earn

Animoca Brands : une entreprise animée

Animoca Brands est une société hongkongaise, créée en 2014 dans le développement de jeux vidéos. Innovante et visionnaire, Animoca Brands a commencé à développer des jeux blockchains NFT en 2018. Réelle méta-araignée, l’entreprise crée ses NFT et dépense des millions dans l’écosystème. Il est fréquent de la retrouver de prêt ou de loin derrière des projets NFT et gaming sur la blockchain. La société possède plusieurs filiales dont entres autres The Sandbox, Blowfish, Studio, Quidd, GAMEE, nWay .

Maintenant que les présentations sont faites, revenons à nos métamoutons. La société de création de NFT à été tellement fertile cette semaine qu’elle constitue une actualité à elle seule. Tout y est, guilde, développement de jeu NFT play to earn, rien ne semble l’arrêter. En témoigne l’actualité de son site internet qui dénombre pas moins de 5 annonces cette semaine, toutes plus méta-intéressante les unes que les autres:

  • Dans le cadre de son partenariat avec The Sandbox et avec Ocean Park (parc d’attractions en Asie) : organisation d’ une Metaverse Jouney, proposant des expériences immersives pour les clients du parc d’attractions.
  • Lancement d’un programme d’accélération de guilde, de 30 millions de dollars, dans le launchpad Luna.
  • Levée de fonds de 1,1 milliard de yens (10 millions de dollars US) pour l’ouverture de la filiale Animoca Brands Japan.
  • Animoca Brands et Play Magnus Group (PMG) s’associent pour faire entrer les échecs dans le métavers.
  • Animoca Brands acquiert le développeur de jeux indépendant Grease Monkey Games.

Cette hyper activité virtuelle marque plusieurs étapes importantes dans l’évolution propre de la société Animoca Brands. Elle confirme également les tendances qui seront définitivement liées les unes aux autres. Play to earn, métavers, guilde, un réel écosystème virtuel et social se construit, lentement.

Image Illustrant le jeu NFT APE Bored de Animoca Brands un jeu dans le métavers.
Image Illustrant le jeu NFT APE Bored de Animoca Brands

Programme de guilde play to earn

Forte de ses nombreux investissements, Animoca Brands a décidé de s’associer avec Brinc, l’accélérateur de capital-risque. Le but : lancer un programme de guilde play to earn. Il est ainsi prévu de distribuer 30 millions de dollars sur les deux prochaines années à des startups axées sur l’expansion de l’écosystème play to earn mondial.

Les participants du Guild Accelerator Program (GAP) recevront 500 000 dollars ou moins pour aider à renforcer l’industrie des NFT. Dans l’équipe de ce programme on retrouve Saruboti Sasuke, responsable des partenariats pour Yield Guild Games.

« Alors que le monde entre dans une nouvelle ère de travail et de jeu, l’espace des guildes de jeu play to earn a un énorme potentiel de croissance. La gestion des actifs numériques dans les jeux et dans le métavers représente une source de revenus importante pour des centaines de millions de personnes. L’avenir du travail dans le metavers s’écrit aujourd’hui, et nous sommes fiers d’encourager les guildes qui font évoluer ces nouvelles opportunités.»

Yat Siu, co-fondateur et président exécutif d’Animoca Brands

Animoca Brands, engagé vers l’avenir, ont déjà levé 358 millions de dollars pour améliorer le Web 3 et l’industrie du métavers depuis sa création. Leur objectif est de favoriser l’innovation et l’apprentissage des joueurs de manière à les sensibiliser à la technologie de la blockchain.

Parfois critiqué pour leur aspect néo-colonialiste (pour vulgariser, les riches prêtent leurs NFT aux pauvres en échange de rendement) les guildes développent des fonds participatifs essentiels au développement de la blockchain et plus précisément du play to earn. Actives et souvent à la recherche de nouveaux membres elles participent de plus en plus à la vie de l’écosystème et à l’éducation des nouveaux joueurs de play to earn. Toujours discrète, mais présente au 4 coins du métavers Animoca Brands continuera d’animer nos métasemaines.

>> Une plateforme crypto solide même quand le marché flanche ? Inscrivez-vous sur Binance et économisez 10% de frais (lien commercial) <<

Métavisite de la semaine : Decentraland

Cette semaine nous sommes allés pour vous dans Decentraland. Nous avons visité la place principale. Nous y avons rencontré, un avatar pub, curiosité d’un autre monde, à la manière de touristes, nous nous sommes pris en photo avec notre nouveau pull.

Un avatar publicitaire dans le métavers de Decentraland
Quelle sera la place de la publicité dans le métavers ?

Puis comme des débutants, nous sommes allés prés des colonnes de cette place centrale et avons sauté dans le premier endroit que nous avons vu : Dragon Rush. Sans dépenser aucune crypto nous avons pu tenter l’expérience et voler avec un dragon.

Dans le métavers de Décentraland, nous sommes allés voir le jeu Dragon Rush et avons trouvé un dragon
Découverte du jeu Dragon Rush dans Decentraland, un classique de ce métavers.

La société entière prend d’assaut le métavers. Publicité, business, politique et mouvements sociaux sont des maux que nous connaissons également dans le monde réel. Comment s’adapteront-ils dans ce monde parallèle ? Quelle sera la réaction de l’écosystème ? Nous tenterons au fil des semaines de répondre à ces métaquestions. Avec le Journal du Coin et cette nouvelle chronique, nul doute que vous ne serez pas perdus dans le métavers. Restons connectés !

Profitez des opportunités d’achat de cryptos à bas coût que nous offre le marché ! Pour ne pas rater l’opportunité d’une vie, inscrivez-vous vite sur la plateforme Binance, LA référence absolue du secteur, et économisez 10% sur vos frais de trading en suivant ce lien (lien commercial).

Magali

De simple lectrice en 2017 à rédactrice depuis janvier 2022, j'allie maintenant l'écriture à mes connaissances à travers mes articles pour Le Journal du Coin. Mon seul but est celui de vous informer sur l'univers de demain : celui de la blockchain, des cryptomonnaies, des NFT et du metaverse. Persuadée que Bitcoin est une révolution, j'entends participer à la vulgarisation de notre écosystème.

Recevez un condensé d'information chaque jour