KYC et DeFi : le mariage contre nature pour attirer les institutionnels

Vous avez dit KYC? – Si le secteur de la DeFi a connu une croissance massive depuis 2020, il n’est pas encore mainstream. En effet, l’adoption massive de celle-ci passe par une participation des institutionnels tels que les banques, les fonds d’investissement et les États. Mais pour attirer ces gros poissons (élément nécessaire avant de pouvoir envisager une utilisation à très grande échelle), des évolutions doivent avoir lieu.

La DeFi face à ses limites

Alors que les prix des jetons de la finance décentralisée (DeFi) connaissent pour la plupart le même funeste destin faute d’utilité, les têtes pensantes du secteur travaillent dans l’ombre. L’objectif affiché est de proposer des évolutions ayant vocation à attirer les gros capitaux. Récemment, le staking liquide (qui permet de déléguer ses jetons tout en pouvant les utiliser, à l’inverse du staking en preuve d’enjeux qui bloquent les jetons) représente par exemple une de ces mises à niveau.

Selon Eric Chen, PDG et cofondateur d’Injective Labs, le secteur DeFi a connu une croissance massive depuis 2020. En revanche, il reste des problèmes à résoudre pour augmenter grandement sa capacité. Chen a déclaré que l’ensemble du secteur DeFi se concentre sur la construction des infrastructures techniques sous-jacentes pour trouver des solutions.

« Il a encore beaucoup de problèmes à résoudre avant de pouvoir servir des milliards d’utilisateurs. L’évolutivité, la valeur extractible par les mineurs et les coûts du gaz deviendront de plus en plus importants à améliorer au fil du temps. »

Eric Chen, PDG et cofondateur d’Injective Labs

Le fondateur de la plateforme d’échange décentralisée (DEX) estime que la croissance du secteur passera donc par le développement de ces nouvelles architectures. Mais également et surtout par la participation des entités financières traditionnelles.

>> Soutenez vos projets DeFi préférés avec les enchères parachains de Polkadot sur Kucoin Earn (lien affilié) <<

La DeFi à autorisation pour attirer les institutionnels ?

La sécurité et la régulation sont les deux points clés limitant actuellement l'adoption de la DeFi par les institutions.
La finance décentralisée au défi de la régulation.

En outre, la mise en place de la « Permissioned DeFi » (DeFi à autorisation), une forme de DeFi qui combine la décentralisation avec des mécanismes centralisés tels que la liste blanche à des fins de connaissance du client et de lutte contre le blanchiment d’argent, pourrait inciter les institutions à se lancer dans cette nouvelle forme de finance. En d’autres termes, même dans le monde de la DeFi, certains acteurs malveillants se verraient refuser l’accès à ces plateformes. Un impératif selon Chen et bien d’autres.

« La DeFi à autorisation permet certainement aux institutions traditionnelles d’être beaucoup plus à l’aise pour participer à l’écosystème. Elle jouera un rôle important dans l’adoption générale mondiale. Avec de nombreuses institutions traditionnelles rejoignant l’espace, la DeFi atteindra progressivement l’adoption de masse ».

Eric Chen

En ce début d’année 2022, c’est le protocole de liquidité Aave qui a été le premier acteur d’ampleur à lancer un pool DeFi à autorisation. Le pool permet aux institutions d’accéder aux fonctionnalités de la finance décentralisée tout en étant conformes aux réglementations existantes.

Interrogé sur la réglementation de DeFi, Chen a mentionné que DeFi est plus facile à réglementer que les infrastructures existantes. Il a d’ailleurs souligné que la mission de la DeFi est de « fournir des services financiers décentralisés, sécurisés et transparents ». Pour cette raison, Chen pense que des recherches appropriées donneront aux régulateurs un moyen facile de réglementer la DeFi.

Ce type de nouvelle ne sera assurément pas du goût de tout le monde. Pour certains, la DeFi doit rester un monde ouvert (et sauvage). En revanche, il est certain que pour que le rêve de Satoshi d’un nouveau système monétaire mondial plus juste voit le jour, les institutions financières doivent rentrer dans le jeu. L’ensemble de l’industrie est donc à pied d’œuvre pour adresser les limites de la DeFi. Et trouver des mécanismes d’incitation et de sécurité à destination des (très) gros portefeuilles.

Favorable ou pas à une vérification d’identité pour la DeFi, il faut s’attendre à une évolution des règles..  La plateforme de lancement Kucoin Spotlight permet d’investir très tôt dans des projets à fort potentiel de croissance. Inscrivez-vous dès maintenant pour être sûr de participer à la prochaine vente (lien affilié). 

Easylife

Panda roux consultant en infrastructures des systèmes d’information le jour. La nuit, je me promène de Play-to-Earn en protocole DeFi. J’aime descendre de mon arbre pour creuser à la recherche de projets prometteurs. Passionné qui aime échanger et partager.

Recevez un condensé d'information chaque jour