La blockchain, solution miracle post-COVID selon le Forum économique mondial

Trading du CoinTrading du Coin

Le Forum économique mondial (WEF) est décidément à fond sur les technologies blockchain. Après avoir publié une ses recommandations pour les monnaies numériques de banques centrales en début d’année, l’institution explique désormais que les blockchains seraient le meilleur moyen de relance économique post-COVID.

Un outil de création d’une « logistique blockchainisée »

Ce mardi 28 avril, le Forum économique mondial a publié un long rapport de 244 pages qui se veut comme une boîte à outils pour développer de meilleures chaînes logistiques grâce aux blockchains.

La crise du COVID-19 a démontré la vulnérabilité des chaînes d’approvisionnement (médicaments, alimentation…) telles qu’elles existent actuellement. Exploiter le potentiel de la technologie des registres distribués (DLT) serait ainsi la meilleure opportunité d’accroître l’efficacité de ces chaînes logistiques, tout en renforçant la confiance entre les acteurs.

« Notre boîte à outils Blockchain Deployment est essentielle pour concevoir des solutions qui fonctionnent pour une multitude d’acteurs, y compris les petits acteurs qui n’ont peut-être pas accès aux ressources nécessaires pour débloquer la valeur de la technologie blockchain. » Nadia Hewett, responsable projet blockchain et monnaie numérique au WEF.

Un système déjà mis en pratique

Composé de 14 modules (voir ci-dessous), cette boîte à outils veut couvrir l’ensemble du processus. De la création d’un système logistique basé sur blockchain, à son interconnexion avec les autres systèmes économiques, en passant par le respect de la conformité réglementaire.

WFE boîte à outils blockchain logistique
Les 14 modules du « Blockchain Deployment Toolkit » du Forum économique mondial – Source : weforum.org

La boîte à outils proposée par le WEF a déjà été mise en application par le biais de deux projets pilotes.

  • Tout d’abord, aux Émirats arabes unis (EAU), où l’Abu Dhabi Digital Authority a testé les outils du WEF pour mettre en place un suivi logistique de la création de son Centre pour la quatrième révolution industrielle des Émirats (appelé C4IR UAE).
  • Le deuxième cas d’utilisation est avec la Saudi Aramco, principale compagnie pétrolière d’Arabie Saoudite. L’entreprise s’en est servi pour le suivi de ses ressources humaines. La blockchain ainsi déployé permet de vérifier en toute transparence les compétences et authentifier les diplômes de ces employés.

Le Forum économique mondial avait déjà surpris en janvier dernier, en publiant son kit de déploiement de monnaies numériques de banques centrales (MNBC). Cette deuxième boîte à outils blockchain est plus orientée sur le suivi et les chaînes logistiques. Elle vient prouver, une nouvelle fois, que le WEF est plus que jamais intéressé par les DLT.

Image : Rumir/Shutterstock.com

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici