NiceHash : 53% du hashrate de Dash a été contrôlé par un individu

Trading du CoinTrading du Coin

On ne compte plus les attaques des 51% sur les cryptomonnaies. La dernière en date sur Ethereum Classic (ETC) est survenue début janvier. Cette fois, c’est NiceHash qui est pointé du doigt pour ses locations de puissance de calcul, qui ont permis à un individu de dépasser les fameux 51% de hashrate sur Dash (DASH).

Dash (DASH)

€ 69.850.02173349 BTC
Change
  • 1h
    -0.05%
  • 24h
    -1.57%
  • 7j
    7.35%
Rang
15
Market Cap
€ 603.21M
Volume 24h
€ 167.11M
Supply
8.64M / 18.90M

53% du hashrate de Dash par un utilisateur de Nicehash

Rappelons tous d’abord que les attaques 51% consistent à prendre le contrôle de la majorité de la puissance de calcul (hashrate) d’une cryptomonnaie, afin principalement de réaliser des doubles dépenses via des exchanges.

C’est en janvier qu’un utilisateur de Reddit (Flenst) a mis en lumière le fait que le loueur de puissance de calcul NiceHash fournissait 70% du hashrate total de la crypto Dash. Même si à l’heure actuelle, la puissance louée est retombée à environ 25% du hashrate total.

Mais plus grave encore, un individu aurait contrôlé à lui seul 53% du hashrate de Dash le 8 janvier dernier :

« Ce joli site web montre quelles sont les adresses qui collectent les récompenses de minage : https://chainz.cryptoid.info/dash/#!extraction Ici vous voyez en fait 4 importantes adresses inconnues, rassemblant tout ce hashrate inconnue. J’ai pu en relier 3 via l’explorateur de blocs : https://dashradar.com/explorer/tx/31de30b48c9263544724c0e607a9cb1f7bf05dc2961119827c52571334506172

Cette transaction particulière a trois des quatre premières adresses comme entrées, ce qui signifie qu’une entité contrôle les trois. Rien que ces trois-là rassemblent plus de 53 % [du hashrate] ».

Il faut toutefois noter, concernant Dash, que la preuve de travail (PoW) du minage joue un rôle moindre dans le consensus de cette cryptomonnaie, qui est basé également sur les masternodes.

Réponse (incongrue) de NiceHash

Dans un communiqué paru le 6 février, NiceHash joue les pompiers pyromanes :

« NiceHash donne à tous ceux qui ont des projets de blockchain plus petits et moins sûrs la possibilité de les rendre plus sûrs en louant de la puissance de hachage. Si vous pensez que votre réseau est attaqué (bien qu’une telle tentative soit extrêmement compliquée et nécessite un très haut niveau de compétences et de ressources), vous pouvez atténuer ces attaques et sécuriser davantage le réseau en utilisant NiceHash ! ».

NiceHash serait le grand gagnant de l’histoire puisqu’ils y gagneraient tant avec les attaquants, qu’avec les défenseurs (comme dans l’affaire du hacker GeoCold) !

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici