Blockchains, mineurs et taxes : comment financer le développement ?

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Money money money – Le développement des projets blockchains – dans son contexte open source et sur le principe décentralisé – soulèvent un certain nombre de questions à de régulières occasions. Au delà des diverses fondations monolithiques de certains des principaux projets de l'écosystème, les blockchains plus secondaires peuvent être tentées de réfléchir à la mise en place d'une taxe sur les revenus des mineurs, destinées au financement dudit développement. C'est ce qui a animé l'actualité la semaine dernière, notamment concernant Bitcoin Cash. Mais d'autres figures de l'écosystème crypto en viennent à se poser aussi ce genre de questions.

Bitcoin Cash

Pour le réseau Bitcoin Cash, la proposition concernant une contribution volontaire obligatoire (ne prononcez pas le mot de taxe, malheureux !) destinée au développement a d'abord été proposée par Jiang Zhuoer, CEO du pool de minage BTC.TOP, à travers un article Medium.

Ainsi, selon sa proposition, un soft fork serait déployé et 12,5% de la récompense de bloc devant être versée aux mineurs serait utilisée pour financer le développement de la blockchain, pendant une durée de 6 mois. Au prix actuel de 390$ par unité de BCH, cela permettrait de récolter 7,8 millions de dollars en 180 jours.

Dans un premier temps, cette proposition fut signée par les principaux acteurs du réseau Bitcoin Cash, à savoir Jihan Wu de Antpool/BTC.com, Roger Ver de Bitcoin.com et Haipo Yang de ViaBTC. Cependant, peu de temps après Roger Ver s'est retiré de l'accord, s'estimant inquiet d'une possible nouvelle scission de la chaîne BCH.

Au tour de Litecoin

Peu de temps après que la bombe ait été larguée par Bitcoin Cash, c'était au tour de Charlie Lee – fondateur du Litecoin – de prendre part au débat et de proposer une solution similaire, mais plus modérée.

Dans ce cas de figure, Charlie Lee ne souhaite pas intégrer les donations au protocole. Dans sa proposition, il imagine une donation volontaire de 1% des récompenses de blocs par les pools de minage auprès de la fondation Litecoin. Selon lui, cela représenterait une donation annuelle de 1,5 million de dollars.

Cette proposition prend un sens nouveau, lorsque l'on se rappelle que la fondation Litecoin verrait ses réserves financières se tarir fortement ces derniers temps. En effet, la trésorerie de celle-ci ne contenait plus que 200 000$ en octobre dernier, et Charlie Lee déplorait une possible fermeture de la fondation Litecoin en 2022.

Ces propositions, bien que sujettes à controverse notamment sur les réseaux sociaux, posent un certain nombre de questions : d'abord, sur les modèles de financement pérennes de projets se disant “décentralisés”, mais aussi et surtout sur leur véritable degré de décentralisation. Reste à présent à voir si de telles mesures seront à terme implémentées ou bien suivies par les différents acteurs de ces écosystèmes blockchainisés.

Auteur

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER