De grandes plateformes d’échanges ont annoncé ne pas soutenir le Bitcoin Cash (BCC).

0
À l’approche du possible hardfork (UAHF) du 1 août, plusieurs grandes plateformes d’échanges ont annoncé qu’elles ne supporteront pas le protocole « Bitcoin Cash » (BCC) et les tokens qui lui sont associés.

Ainsi, les premières plateformes à avoir déclaré ne pas soutenir ce protocole sont Coinbase et GDAX.
Coinbase a déclaré :
« Nous ne prévoyons pas d’offrir un support pour la blockchain UAHF pour le moment. Vous ne pourrez pas retirer la version UAHF d’aucun Bitcoin sur Coinbase. »

Poloniex quant à lui, laisse ses utilisateurs dans le doute, déclarant :
« Même si deux blockchains viables apparaissent, nous pourrons ou non intégrer les deux, mais nous le ferons savoir seulement après que nous soyons sûrs que nous puissions les supporter sans risques. »
La plateforme d’échange va par ailleurs stopper les services de dépôts et de retrait pendant cette période, mais laisser son service de trading fonctionner.

Tout comme Poloniex, Itbit va suspendre ses services de dépôts et de retrait pendant 2 jours, mais de son côté a déjà annoncé ne pas supporter les possibles tokens BCC.
Bitmex, Bitstamp et Exodus, eux aussi ont choisi de ne pas supporter le BCC.
Mais, l’équipe d’Exodus précise que leurs utilisateurs pourront importer leurs clés BCC dans un client compatible.

Ainsi, mis à part Poloniex (qui laisse le doute quant à sa politique) et Exodus qui permettra à ses clients de récupérer les BCC créés lors de ce possible hardfork, nous sommes en droit de nous demander ce que vont faire les autres échangeurs des BCC qui seraient créés lors de ce hardfork. Vont-ils se gaver sur le dos de leurs utilisateurs comme cela était déjà arrivé lors du fork Ethereum / Ethereum Classic ?

Dans tous les cas, l’équipe du journal du coin ne peut que vous conseiller de stopper vos activités de trading pendant cette période afin d’éviter que vos transactions soient bloquées dans l’une ou l’autre des blockchains.
Et de retirer vos bitcoins au plus vite sur un ledger vous permettant un contrôle total sur vos clés privées ou sur une plateforme ayant annoncé son support aux deux possibles blockchains.
Si vous ne possédez pas de ledger vous pouvez utiliser un wallet qui vous donne le contrôle de vos clés privées comme Jaxx ou wallet.btc.com.

*Soft Fork : Mise à jour du protocole sans séparation de la chaîne de blocs.

*Hard Fork : Séparation de la chaîne de blocs, pendant une mise à jour du protocole, en deux parties pouvant aboutir à la création de deux monnaies distinctes (exemple : Ethereum / Ethereum Classic).

*UASF : User Activated Soft Fork, mise à jour du protocole activée par les utilisateurs sans séparation de la chaîne de blocs.

*UAHF : User Activated Hard Fork,  mise à jour du protocole activée par les utilisateurs conduisant à une séparation de la chaîne de blocs.

Image : odeyes.com
Source : Bitcoin.com